Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

L’âme du Mal de Maxime Chattam

2 Commentaires

Bonsoir à tous et toutes,

J’ai fini hier mon premier Maxime Chattam, « L’âme du mal ». J’hésitais à en faire la chronique, me demandant si je ne devais pas attendre d’avoir fini la « trilogie » pour le faire en parlant des trois romans. Et puis, pour « digérer le morceau » je me suis dit que rien n’étais mieux que d’écrire…. Par contre, je vous demanderais de continuer à être indulgent car même si les émotions sont à fleur de peau, trouver les mots pour les décrire est compliqué (et je n’ai pas les talents de ma filles 😦 )

amedumal1

Résumé :

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision.

Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier.

On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal

Mon Avis :

Suite à de nombreux conseils, et à force de lire des critiques et chroniques sur cet auteur, j’ai fini par me laisser tenter. Lors d’un vide-grenier j’ai trouvé la trilogie dont voici le 1er tome. Je ne sais pas si c’était une bonne idée de commencer par ce livre … j’en suis ressorti…. comment dire? « toute retournée » et encore je trouve que c’est faible.

D’abord l’écriture : très agréablement surprise, elle est recherchée avec un vocabulaire riche… on voit qu’il a fait des recherches scientifiques avant de se lancer dans l’élaboration de son livre.

Malgré un vocabulaire que je qualifierais de soutenu, le texte reste fluide et facile à suivre. Il n’empêche absolument pas d’entrer dans l’histoire.

L’histoire justement, les mots deviennent plus compliqués pour en parler. A la fin du livre la première question que je me suis posée a été : Comment un homme sain d’esprit peut-il aller aussi loin dans la folie humaine? Je n’ai malheureusement pas trouvé de réponse, mais du coup beaucoup d’autres questions ont suivi et une en particulier : Comment ai-je pu le suivre dans cette descente aux Enfers? Et là une seule réponse l’envie de savoir, de comprendre qui existe au fond de chacun de nous et qui nous incite à la curiosité (parfois malsaine).

Mr Chattam avec ses mots nous entraîne vers l’indicible, l’intolérable en nous guidant pas à pas, par petites touches malsaines tout en nous montrant avec parcimonie certains bons côtés de l’âme humaine. Ainsi il allège (un peu) l’horreur de ce qu’il décrit.

Tout au long du roman, on se demande jusqu’où il peut nous entraîner dans l’horreur et la folie et la fin nous surprend (je ne parle pas de l’épilogue). Le seul bémol est que , contrairement à « l’intrigue » qui nous tient en haleine du début à la fin, on se doute rapidement de ce qu’il va arriver à l’un des personnages principaux (je n’en dirais pas plus).

Dans tous les cas je vous souhaite une bonne lecture, je vais me plonger dans la suite « In tenebris » qui, lui aussi, me tient en haleine.

Une chose importante même si dans certains romans il vaut mieux éviter de lire les prologues (j’ai fait l’erreur de le faire pour le Seigneur des Anneaux du coup je suis pas allée plus loin que la page 20), dans « L’âme du Mal », il est primordial même s’il ne semble avoir aucun lien avec l’histoire….vous comprendrez !!!!

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

2 réflexions sur “L’âme du Mal de Maxime Chattam

  1. Tu devrais tenter les FranckThilliez et Grangé, pas mal non plus question horreur…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s