Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

In Tenebris de Maxime Chattam

Poster un commentaire

Bonjour, bonjour,

Et voilà, le tome 2 de la trilogie a été avalé et digéré (je sais, pour ceux qui ont lu le livre c’est une blague de mauvais goût….. et je m’enfonce :p )

Bon, un peu de sérieux…je vais essayer mais je pense que je cherche juste à mettre de la distance.

la-trilogie-du-mal,-tome-2---in-tenebris-2878192

Résumé :

Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d’entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, entre autres sévices, et prétend s’être enfuie de l’Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s’il n’y avait ces photos, toutes ces photos… Jeune détective à Brooklyn, Annabel O’Donnel prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se tâche dans les rues enneigées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c’était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel… Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage… dans les ténèbres. Ce suspense qu’on ne peut lâcher
va changer votre perception de la nuit !

Mon avis :

Je vais avoir beaucoup de mal à donner un avis sans spoiler l’histoire…mais je vais faire de mon mieux.

Peut-être parce que j’avais eu ma première piqure de Chattam quelques jours avant, mais le rappel (2ème tome) a été beaucoup moins complexe à lire, moins choquant et pourtant…

Nous retrouvons Brolin plus fragile, touché par des événements douloureux antérieurs (cf l’âme du mal) mais avec une volonté de réussir ses enquêtes bien ancrées…Je trouve qu’il va même plus loin. J’ai moins ressenti sa capacité d’empathie mais on le découvre fin limier. C’est intéressant de découvrir une nouvelle corde à l’arc de se « sauveur ».

A ces côté nous découvrons une bonne flic à la limite de la loi, qui fera tout pour trouver la clé du mystère. Elle est seule, elle est belle, intelligente et fragile…mais que va-t-il se passer?

La descente aux Enfers se fait par paliers, ce qui d’une certaine façon permet aux lecteurs d’accepter le pire car, même si nous sommes choqués, nous sommes là jusqu’au bout….

Je trouve la fin beaucoup plus intéressante que dans « l’âme du mal » car on s’interroge sur le coupable, sur ce que cache les personnages secondaires qui au fur et à mesure prennent un peu plus de place tout au long du roman.

Toutefois je dois admettre que je m’étais tellement fait de film en désignant un coupable que finalement j’ai été un peu déçue…mais bon, j’suis peut-être un peu trop tordue 🙂

Le Style Chattam

Jusqu’à il y a peu je ne lisais pas ce genre de livres mais il faut savoir rester ouvert. Personnellement je n’en ferais pas ma lecture principale même si j’apprécie beaucoup.

Ce qui est toujours aussi appréciable c’est de se faire emmener en Enfer avec des mots relativement « élaborés » mais une écriture fluide.
Chattam a vraiment une imagination débordante et effrayante mais il a aussi une certaine vision du monde très voir trop lucide : « vive la société de consommation ».

Extrait

« Ce que vous voyez tout les jours, c’est un monde qui ne vit plus que par le marketing, par l’étude de la communication, et pas dans un but philanthropique…

On a remplacé les guerres quotidiennes par le travail, les batailles font toujours autant de victimes, mais elles sont moins visibles. Ces guerres d’aujourd’hui ne tuent presque plus d’hommes, elles tuent l’humanité.

Nous sommes bien parvenus à transformer l amour en un bien de consommation. Accumuler les ébats, les proies, se marier à la va-vite, comme ça, par folie, pour changer aussitôt.

Il a bien compris ce que chaque matin ce monde lui a appris: pour être, il faut avoir. Il faut avoir un numéro de sécurité sociale, avoir le permis de conduire, une maison, une femme ou un mari, des enfants, une grosse télé, avoir encore et toujours de nouveaux vêtements, de nouveaux cédéroms, avoir de l argent sur son compte pour pouvoir partir en vacances…. »

Je le pense, mais ce n’est pas pour autant que je détruirais cette société, je n’en ai ni les moyens, ni la perversité.

Conclusion:

Si vous avez aimé « l’âme du mal » alors continuer la lecture car, même si on se demande quel est le lien avec le 1er tome en dehors de l’inspecteur Brolin, le 2ème tome est une nouvelle descente dans l’enfer de l’imagination de Chattam et cela reste « succulent » 😉

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s