Maléfices de Maxime Chattam

hhrhzXqmF9d_J4foWxbPLAlUb18

Voilà voilà, je viens de finir la trilogie de Maxime Chattam.

Arachnophobe s’abstenir !!!! En dehors de ça une super enquête qui nous emmène encore une fois dans les méandres des troubles psychologiques humains, la noirceur  de l’âme…

Contente de retrouver des personnages du tome 1 et en particulier Larry (très humain, attachant), ainsi que de voir l’évolution émotionnelle de Brolin et Annabel. L’enquête est aussi très bien menée et tortueuse. Personnellement, j’ai bien passé 5, 10 min, après la 1ère découverte à parler à voix haute « mais alors qui c’est, pourquoi?…mais c’est tordu!! » et quand j’ai enfin eu la réponse « ah ben mer..!! »

Enfin j’ai beaucoup apprécié le petit mot de fin de la part de Maxime Chattam nous expliquant ses choix saisonniers (ce à quoi je n’avais pas porté attention pendant ma lecture)

 » L’âme du mal se passe pendant l’automne, c’est un roman mélancolique, c’est l’histoire d’une mort, la chronique d’une nostalgie annoncée…In Tenebris prend place pendant l’hiver, on y découvre un nouveau Brolin, un fantôme parmi les vivants, où les émotions sont en berne, c’est avant tout l’histoire d’une stase… Quant à Maléfices, vous l’avez lu, il se déroule à la fin du printemps (le final a lieu le 21 juin, date hautement symbolique, bien sûr, du passage à l’été…), c’est un nouvel espoir, le cheminement vers le soleil… »

Et il est vrai que le final laisse l’été arriver, mais c’est à nous de l’imaginer et peut être (tout du moins pour d’autre que moi… 🙂 ) peut être l’écrire à la manière de…. (Ce qui pour Chattam me semble quand même très complexe)

Résumé

Une ombre inquiètante rôde dans les forêts de l’Oregon, là où se passent parfois des choses dont nul homme ne devrait rien savoir. C’est d’abord un employé de l’environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d’effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière, du jamais vu : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s’accumulent et la psychose s’intensifie.
Et s’il n’y avait qu’une seule et même personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres.
Peu à peu, on commence à murmurer le pire… Et s’il n’était pas humain ?
Joshua Brolin et Annabel O’Donnel s’immiscent dans l’enquête. L’ex-profiler du FBI et la détective new-yorkaise vont entrer dans la toile et faire face à l’impensable.
Une nouvelle génération de tueur.

Lorsque le suspense rencontre la pire de nos peurs…

http://www.babelio.com/livres/Chattam-Malefices/2279

Conclusion

J’aime beaucoup son écriture et je suis impressionnée par les recherches que Mr Chattam a du faire pour écrire ses romans. Je me suis attachée à Brolin, et à Annabel. Toutefois, je ne serais pas atteinte pas le « chattamisme » ( 😉 ), même si le plaisir fut présent, cela reste trop glauque ….dommage!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s