Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

Elles se rendent pas compte de Vernon Sullivan

5 Commentaires

Me revoilà pour ma première lecture du challenge contre l’homophobie

1721_449837

Résumé

Que Gaya s’apprête à en épouser un autre, Francis, son ami d’enfance et amoureux d’occasion, aurait peut-être pu l’admettre à la rigueur. Mais que le fiancé lui fournisse de la drogue, non ! Surtout qu’il appartient à une drôle de bande, ce fiancé. Et qu’en plus il n’aime pas les filles. Et là, ça devient carrément louche. Parce qu’elle est d’une famille très riche, la petite Gaya. Alors il fonce, Francis. Beaucoup de bagarres, pas mal de sexe, quelques morts. Il faut ce qu’il faut : sans ça, elles se rendent pas compte ! Un  » Vernon Sullivan  » percutant, qui classe sans conteste Boris Vian parmi les classiques du polar noir.

Mon avis

Je n’avais pas lu de Sullivan/Vian depuis mon adolescence….et quelle déception !! J’ai eu beaucoup de mal à arriver au bout.

Après lecture je ne suis pas sûre qu’avoir choisi de lire ce livre pour le challenge contre l’homophobie soit judicieux. Certes l’homosexualité est abordée mais juste pour être rejeté et décrié…le but premier du « héros » (bien que ce terme ne convienne absolument pas) est de détourner des « souris » de leur choix….et pour cela il va même jusqu’à utiliser le viol.

Je ne me souviens pas la première impression que m’avait donné se livre lorsque je l’ai lu à l’adolescence…peut-être avais-je aimé ce vocabulaire cru, ce style brut…la volonté clair de l’auteur de choqué. Mais là je suis vieille et je lis beaucoup plus du coup, tout ce qui avait pu me plaire me choque et me dérange.

Ce roman aborde donc tous les sujets dérangeants de l’époque et encore de maintenant (sexe, drogue, violence) et encore de nos jours, si on le lit au 1er degré il est inintéressant et agressif mais je pense que pour l’apprécier il faut le remettre dans l’époque ou il a été écrit et chercher à savoir pourquoi Boris Vian avait écrit ce livre.

Pour être plus clair, un avis très mitigé sur ce roman car il est dérangeant mais je vais aller faire des recherches pour connaître les conditions d’écriture et mieux comprendre (du moins je l’espère) les raisons des propos de Sullivan/Vian.

Je modifierais donc ce post à l’occasion quand j’en aurais appris plus des raisons de ce livre. J’ai trop d’estime pour Boris Vian pour me dire qu’il a écrit ce roman sans but précis 😉

Voilà j’ai trouvé un site qui m’a donné des explications sur l’environnement de l’édition et un peu d’histoire…ainsi qu’une critique des autres romans de Sullivan Vernon et certaines interrogations supplémentaires 😀

http://expositions.bnf.fr/vian/arret/03.htm

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

5 réflexions sur “Elles se rendent pas compte de Vernon Sullivan

  1. Pingback: Challenge contre l’homphobie # 3 | Lectures familiales

  2. Pingback: Challenge contre l’homophobie | Sur ma table de nuit

  3. Je ne sais pas si je le tenterai, j’ai un seul Boris Vian et bien que j’ai aimé son style je n’ai pas su accroché à l’intrigue de l’écume des jours.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s