Photo de groupe au bord du fleuve de Emmanuelle Dongala

Bonjour,

J’espère que vous avez passé un bon week-end. Le mien, tout comme ma semaine, a été très chargé mais j’ai enfin fini Photo de groupe au bord du fleuve que Grace Minlibé m’avait proposée pour le Challenge entre nous.

photo de groupe

4 ème de couverture

Ce matin, quand Méréana se réveille, elle sait que la journée qui l’attend ne sera pas comme les autres. Elles sont une quinzaine à casser des blocs de pierre dans une carrière au bord d’un fleuve africain. Elles viennent d’apprendre que la construction d’un aéroport a fait considérablement augmenter le prix du gravier, et elles ont décidé ensemble que le sac qu’elles cèdent aux intermédiaires coûterait désormais plus cher, et que Méréana serait leur porte-parole dans cette négociation.

L’enjeu de ce qui devient rapidement une lutte n’est pas seulement l’argent et sa faculté de transformer les rêves en projets – recommencer des études, ouvrir un commerce, prendre soin de sa famille… Malgré des vies marquées par la pauvreté, la guerre, les violences sexuelles et domestiques, l’oppression au travail et dans la famille, les “casseuses de cailloux” découvrent la force collective et retrouvent l’espoir. Cette journée ne sera pas comme les autres, c’est sûr, et les suivantes pourraient bien bouleverser leur existence à toutes, à défaut de changer le monde.
Par sa description décapante des rapports de pouvoir dans une Afrique contemporaine dénuée de tout exotisme, Photo de groupe au bord du fleuve s’inscrit dans la plus belle tradition du roman social et humaniste, l’humour en plus.

Mon avis
Je suis un peu mitigée.
L’histoire est passionnante j’ai fait de nombreuses découvertes sur la politique et les usages du pays de  Méréana.Un vrai voyage !!
Ces femmes fières et dignes ont chacune une histoire touchante , soumise à des traditions que je considère comme archaïque. Et quel combat pour ne serait-ce que survivre dans ce monde où les hommes sont rois et où la politique est « pourrie ».
Je ne sais pas si c’est une réalité mais ceux qui détiennent le pouvoir (hommes ou femmes d’ailleurs) font vraiment tout pour le garder en oubliant leur dignité (ce qui rend plus belle encore celle de ces femmes)
J’ai beaucoup apprécié que malgré une image plutôt négative de l’homme, l’auteure trouve une place à plusieurs d’entre eux aux côtés de ces femmes, les aidant à leur manière dans leur combat.
Le bémol de ce livre n’est pas dans l’histoire mais dans la structure. L’auteure utilise le « tu », le lecteur est Méréana. J’ai eu l’impression qu’on m’imposait un point de vue et du coup j’ai eu du mal à m’immerger dans le roman.
Dans tous les cas, c’est un roman riche en émotion et en découverte pour moi…
Bonne lecture !! ❤ 😀

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s