Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

Les Noces Meurtries de Sandra Banière

6 Commentaires

Bonjour,

Je vous retrouve ce matin (après une nuit de boulot) pour vous parler des Noces Meurtries de Sandra Banière.

Avant de faire ma chronique je voudrais remercier tous ceux qui ont permis que ce livre voyageur face une escale chez moi.

  1. Les Motordus d’Anne-Ju qui malgré les intempéries a tenu le cap
  2. Les éditions chemin vert qui ont permis que ce roman (re)parte en voyage
  3. Sandra Banière qui a gentiment laissé un petit mot pour tous ces lecteurs

 

Afficher l'image d'origine

4ème de couverture

« Elle était bien incapable de e rappeler avec exactitude quand les doutes avaient commencé à poindre, quand la fatigue s’était fait sentir, quand la peur avait fait son entrée, quand le dégoût s’était emparé de tout son être. C’était venu progressivement au fil des humiliations de plus en plus pénibles. Elles se souvenait surtout de la première fois où elle avait pleuré. Cela faisait six ans qu’ils étaient mariés. »

 » Robe blanche, hiver blanc, journée blanche… Ses illusions, en ce matin de février 1979, étaient aussi pures que ce blanc qui avait recouvert tout le vignoble, immaculé. « 
D’un point de vue extérieur, Hélène semble mener une existence paisible au coeur du vignoble champenois, mais une fois la porte de la chambre conjugale refermée, qui peut se douter de l’enfer qu’elle vit au quotidien ?
En parallèle, sa fille Gaby, va peu à peu perdre ses illusions sur la vie familiale et se construire dans la douleur.
Deux femmes face à l’adversité : deux femmes en quête d’indépendance.

Mon avis

Que se passe-t-il une fois la porte de la maison fermée? Personne ne cherche à savoir, seule l’image compte. Dans ce roman Sandra Banière avec une plume fluide et acérée, nous ouvre la porte et nous dévoile le combat d’une femme et de sa fille pour trouver ou retrouver l’estime de soi et l’indépendance. Elle nous décrit une femme objet, tendrement attaché à ses enfants, qui un jour dit STOP, moi aussi j’ai le droit d’exister.

Dés les premières lignes, la tension est là, le lecteur se demande comment les choses vont évoluer. J’ai été très vite happée par l’écriture de Sandra Banière.

L’histoire se passe en 1979 mais encore aujourd’hui, une fois que la porte est fermée, personne ne cherche à savoir ce qui se passe derrière. Seul « l’image » compte. Certes les procédures ont été facilité mais il reste toujours aussi compliqué pour celle qui n’a rien de partir. De nombreuses questions se posent et sans soutient elles sont démunies. Heureusement pour Hélène malgré ses à priori, son entourage a répondu présent.

Revenons au roman, j’ai aimé suivre Hélène (aimé n’est pas le bon mot au vu de son histoire, mais j’étais à côté, je participais à ma manière en lui criant de partir, de faire quelque chose, de ne pas se laisser faire) mais aussi sa fille et les répercutions que l’histoire parentale a pu avoir sur sa conception des hommes et du mariage.

Bertrand est purement est simplement détestable pas seulement en tant que mari, mais surtout en tant que père. Au final, c’est sa relation avec ses enfants qui m’a le plus touchée (de manière négative).

Dans ce livre, nous n’avons que le point de vu des femmes, j’avoue que j’aurais aimé comprendre un peu mieux les réactions/comportements du frère de Gaby.

Conclusion

Une histoire touchante, réaliste et malheureusement encore d’actualité. La plume est fluide et acérée.

Même si ce n’est pas un coup de cœur (peut-être à cause du thème), j’ai passé un excellent moment surtout grâce au style de Sandra Banière

Allez pour la peine, je vous mets une petite présentation de l’auteur

Afficher l'image d'origine

 

 

Née en 1978, Sandra Banière est professeure de lettres dans un collège de la Marne. Passionnée de lecture, sa sensibilité l’a rapidement amenée à l’écriture d’histoires qui dépeignent les difficultés du quotidien auxquelles chacun peut être confronté.

Finaliste du prix 2013 « Nos lecteurs ont du talent », Les Noces Meurtries est son premier roman (et j’espère qu’il y en aura d’autres)

 

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

6 réflexions sur “Les Noces Meurtries de Sandra Banière

  1. Pingback: Bilan du challenge ABC | Lectures familiales

  2. J’ai malheureusement trop de choses à lire en ce moment…

    Aimé par 1 personne

  3. En tout cas, heureuse qu’il reprenne son voyage ! Pfff quelle galère !

    Aimé par 1 personne

  4. Le thème me tenterait assez =)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s