Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

Interview de Audrey Verreault

1 commentaire

Bonjour,

Je voudrais sincèrement remercier Audrey d’avoir pris le temps de répondre à mon interview ❤ .

Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de discuter avec elle, mais je suis sûre qu’après l’avoir découverte certains se précipiteront sur son livre pendant que d’autres choisiront de prendre la plume 😀 …je vous laisse la découvrir pour comprendre 😉

 

Afficher l'image d'origine

 Pouvez-vous vous présenter un peu ?
Je suis une femme de 36 ans, passionnée d’écriture, de lecture et de cinéma. J’ai aussi toujours aimé la peinture et le dessin et j’ai travaillé à titre de graphiste pendant environ 5 ans. J’ai réorienté ma carrière il y a quelques années, pour devenir programmeur informatique. J’exerce donc un travail plutôt rationnel en tant que programmeur le jour, mais l’écriture me permet de m’évader et d’exploiter un côté plus créatif dans mes temps libres. J’habite au Canada, dans la ville de Québec, avec mon conjoint, que je remercie grandement pour son soutien et mon petit garçon de deux ans.

Comment et quand avez vous commencez à écrire ?
Plus cinéphile que lectrice, c’est « Harry Potter à l’école des Sorciers », qui m’a vraiment donné le goût de la lecture et qui m’a ensuite amené vers d’autres univers de fantasy.
Quelques années plus tard, j’ai découvert le livre « Libérez votre créativité » de Julia Cameron, qui aborde entre autres, le processus d’écriture et l’expression de soi. J’ai commencé à écrire avec des exercices qui y étaient proposés, puis, en parallèle, j’ai créé doucement l’univers de Galénor. C’est un livre qui stipule entre autres que tout le monde peut écrire s’il le désire, qui incite à laisser libre cours à son imagination, à suivre ses rêves, à avoir confiance en soi… J’écris donc depuis 2009, dans mes temps libres, pour m’amuser.

Avez -vous des habitudes d’écritures ?
J’ai d’abord besoin de créer des plans, pour savoir où je m’en vais et à ce stade, j’aime beaucoup écouter de la musique, cela m’immerge, m’inspire. Par contre, lorsque je développe mes idées et que je commence à rédiger, j’ai besoin de concentration et de calme. J’écris beaucoup sur papier, dans divers cahiers, avant de retranscrire le tout à l’ordinateur. Certains se demandent même comment j’arrive à me retrouver ;). J’ai finalement presque toujours avec moi un crayon et un bloc-note, car l’inspiration  peut survenir à tout moment!

 Avez vous des sources d’inspirations (auteurs, lectures) ?
Je suis une grande fan d’Harry Potter (d’ailleurs on le ressent beaucoup dans son roman 😉 ). J’aime tout de l’univers qu’a créé J.K. Rowling. Comme pour plusieurs, c’est elle qui m’a transmis le goût de la lecture. Je pense donc que j’ai été forcément influencée et inspirée par son monde. Galénor est aussi inspiré de Buffy contre les Vampires, une série que j’ai particulièrement adorée.

Comment est né Galénor ? Quel a été le déclic ?
J’avais envie d’écrire depuis des années, mais je n’osais pas, comme je n’avais pas la prétention d’être un écrivain. Je ne l’ai toujours pas et ne l’aurai probablement jamais. Tout a commencé le jour où je me suis donné le droit d’essayer d’écrire une histoire. Je n’ai pas eu vraiment de déclic particulier pour la création de cet univers. Je me souviens par contre que j’ai commencé en dessinant des personnages et des scènes que je souhaitais voir apparaître dans le roman. (J’ai fait une dizaine d’illustrations au plomb.) En fait, je pense que Galénor est né d’un amalgame de différents éléments que j’ai aimés, dans différentes œuvres que j’ai lues et vues.

 Est-ce que le mot Galénor a un sens, ou est-il purement imaginé ? Et qu’est ce qui vous a inspiré ?
Galénor est un nom inventé. Je voulais qu’il sonne « étrange », lointain, puisqu’il symbolise un univers parallèle.

 Les inferniths : mélange entre mythologie et fantaisie (vampire, loup-garou…) pourquoi ce mélange des genres ?
Je voulais qu’il y ait plusieurs espèces dans cet univers, et qu’il y ait des guerres, des conflits entre les races. J’ai donc inventé une race nommée infernith. Je souhaitais aussi créer divers types d’inferniths, je me suis donc inspiré de la mythologie pour certains d’entre eux ( Les chimères d’apparence complètement humaine se métamorphosant, les muses aux pouvoirs d’hypnose…) et de la fantaisie pour d’autres…

Combien y a t-il de tome de prévu ? Sont-ils déjà écrits ?
Le deuxième tome est en cours d’écriture. Trois tomes sont actuellement prévus.

 Un petit mot pour vos futurs lecteurs ?
J’espère que mon roman vous plaira. Bonne lecture !

Alors, après ces confidences qui se précipite sur la plume et qui sur le livre ( Galénor : Le livre des portes ) ?

fairy-reading-2

Ah au fait si vous voulez connaître mon avis sur le roman, c’est 😉

 

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

Une réflexion sur “Interview de Audrey Verreault

  1. Pingback: Bilan septembre 2016 | Lectures familiales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s