L’herbe bleue de X (auteur anonyme)

Bonjour,

J’ai lu l’herbe bleue afin de pouvoir en discuter avec Petite Pousse. Dans mes souvenirs, il était très dur et je ne voulais pas qu’elle y soit confrontée sans moyen d’évacuer son ressenti, d’échanger autour de ce thème (toujours d’actualité) qu’est la drogue chez les ados.

En plus, en « trichant » un peu, il complète la lettre X de mon challenge ABC (explication dans le titre 😀 )

Afficher l'image d'origine

4ème de couverture

« L’herbe bleue » est le journal intime d’une jeune droguée de quinze ans.

Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n’apporte aucune solution à ce problème. C’est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l’univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons.

Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit.

Mon avis

La perception d’un livre évolue avec l’âge, et l’histoire du lecteur. Ce livre est dans ma bibliothèque depuis de nombreuses années (je dois l’avoir depuis mes 17 ans) et je l’avais rangé dans une caisse en attendant que je considère que ma fille soit en âge de le lire. Une de ses copines d’internat m’a devancée.

A ma 1ère lecture, j’étais donc une ado attardée qui cherchait, à travers certains livres, à comprendre le comportement de certains de mes congénères…et ce livre m’avait secoué car il montre que le phénomène de la drogue touche toutes les couches sociales. A 17 ans j’étais surtout en colère après les ados qui ne comprennent rien

Maintenant je le lis plus comme une mère, je me demande qu’elles seront mes réactions dans des situations pareils. A 40 ans, et malgré tout ce qu’ils semblent faire, je suis en colère après les parents qui ne pensent même pas à éloigner leur fille de la source. On voit bien qu’à un moment ils doutent…pourtant ils ne font rien.

Par contre, peu importe l’âge du lecteur… le journal montre bien que tout le monde se tait et que finalement c’est ce qui pousse cette jeune fille à s’enfoncer.

Enfin à 17 ou à bientôt 40, que ce soit un journal réel ou fictif peu importe, la fin est toujours aussi prenante.

La structure sous forme de journal permet vraiment de suivre le cheminement du début (le pourquoi) à la descente aux enfers avec ces moments de « rémissions « . En plus les non lecteurs y accèderont plus facilement il me semble.Quand à l’écriture, elle est adaptée à l’âge de la  présumée auteure

Conclusion

Fictif ou réel, peu importe…Ce journal permet, d’une certaine manière et pour certains, d’ouvrir les yeux sur une réalité que la société essaye de cacher. Pour moi, l’herbe bleue peut permettre d’ouvrir des discussions avec les ados mais seulement si l’on part de leur ressenti personnel.

Le message le plus important dans ce livre est que la communication est le meilleur moyen de protection et …

 

 

Bonne lecture !! ❤ 🙂

 

 

 

 

12 commentaires

  1. Sujet délicat, c’est bien qu’un livre l’aborde. Je ne le connaissais pas mais j’y jetterai un oeil à l’occasion peut-être pour comprendre un phénomène qui même plus jeune m’a toujours laissée sceptique (au même titre que l’attrait pour la cigarette d’ailleurs).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s