Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

J’me sens pas belle de Gilles Abier

5 Commentaires

Bonjour,

J’ai lu ce court roman dans l’optique de rencontrer l’auteur lors du salon du livre jeunesse à Saint Orens (31) le 28 et 29 janvier !

Voilà un petit livre rapide à lire mais qui m’a fait hurler sur la fin … cela faisait longtemps que je n’avais pas autant réagi face à un personnage…peut-être est-ce parce qu’il est très réaliste 😉 !

Afficher l'image d'origine

 

4ème de couverture

« Jamais tu ne pourrais sortir avec un mec aussi magnifique. Tu serais trop flippée. à toujours te demander ce qu’un type comme lui fout avec une nana comme toi. Et comment supporter qu’il se fasse sans cesse mater ? Tu serais malade de jalousie. Ce serait invivable. De toute façon, il faudrait d’abord qu’il aime les moches. »

Sabine ne voit pas comment elle pourrait plaire à ce garçon superbe. Pourtant, Ajmal l’invite à prendre un verre. Et c’est le début d’une histoire d’amour passionnée et… compliquée : Ajmal est un Afghan sans papiers. Cela ne convient ni au père de Sabine ni à la police.

Présentation du roman par l’auteur

« L’année dernière, j’ai découvert la notion de “mariage gris”. Quand un homme (ou une femme) sans papiers fait semblant d’aimer un(e) Français(e) dans le but de l’épouser et d’obtenir ainsi sa régularisation. Il est question de punir ces gens-là. Ce n’ est pas agréable, c’est vrai, de réaliser qu’on a été abusé sentimentalement. Mais comment juger qu’une personne a menti sur son amour ? Comment en être sûr ? Et qui va le vérifier ? De quelle façon ? à réfléchir à cette idée étonnante de vouloir légiférer sur les sentiments, j’ai commencé à imaginer la rencontre entre Sabine, une jeune Française, pas très sûre d’elle, et Ajmal, un Afghan magnifique sans papiers. Chacun des deux ayant quelque chose à gagner dans cette histoire d’amour. Lui, un toit, une famille, des papiers. Elle, la beauté du jeune homme à brandir en trophée. Je ne savais pas encore qui allait vraiment aimer l’autre… »

Gilles Abier

 

Mon avis

L’histoire

Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant réagi à la lecture d’un roman. Dés les 1ères pages, le lecteur entre dans le vif du sujet et participe à l’arrestation de Ajmal et Sabine au travers des yeux de cette dernière.

Puis elle nous parle de leur rencontre mais aussi de sa vie. elle nous fait ressentir sans l’exprimer ouvertement à quel point elle manque de confiance en elle.

Le livre est donc scindé en 2 parties qui alternent :

  • l’arrestation, les suites de cette dernière et la question récurrente qui en découle…Qui a dénoncé Ajmal ?
  • Sa vie, sa rencontre avec Ajmal, mais aussi tout ce qui s’est passé avant la date fatidique du 20/05/2010

Vient le moment ou le lecteur découvre qui est responsable de la dénonciation…et là ben c’est la claque, la crise d’énervement, les emportements verbaux impossible à réprimer ! Juste envie de fermer le livre pour ne pas ….. pas quoi ?? Admettre que certaines personnes – sous l’influence de sentiments néfastes et négatifs – agissent de manière mesquine, méchante sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez 😦 !

L’écriture

La fluidité du texte et l’utilisation de la 1ère personne du singulier mettent le lecteur directement dans l’ambiance !

Conclusion

Je sais que ce livre n’est pas récent (mai 2011) mais malheureusement, il est encore d’actualité 😦 !

Un portrait sans concession et même si j’ai du mal à l’admettre, le fait que ce livre m’ait fait réagir (et plutôt vulgairement je dois le reconnaitre 😛 ) font que :

  1. Ma Petite Pousse doit absolument le lire
  2. Ben, c’est un Badge "Coup de coeur"

 

Bonne lecture !! ❤ 😀

 

 

 

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

5 réflexions sur “J’me sens pas belle de Gilles Abier

  1. Pingback: Festival « Même pas peur des livres  – Saint Orens (31) le 28 et 29 janvier | «Lectures familiales

  2. Il faudrait que je le lise et je pense que comme toi, le livre va me faire vraiment réagir même si c’est pour une autre raison. La sœur d’une amie a été victime d’un mariage de ce style et je peux dire que les dégâts psychologiques peuvent être très violents et importants (sans oublier le bébé qui n’a rien demandé…) Après je ne doute pas que chaque situation est différente… Et puis, d’après ta chronique et le résumé, il semblerait que dans le roman, la situation soit moins manichéenne et plus nuancée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s