Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !

Douloureuse souffrance : Quand le gouffre te précipite d’Amélia Varin

5 Commentaires

Bonjour,

Pour une fois je vais commencer par parler de l’auteure.

C’est une jeune femme que je connais au départ en tant que chroniqueuse mais pas que…je crois que cela fait un an que j’ai commencé à la suivre. J’admire son dynamisme ! Elle est étudiante, elle a créé un concours de nouvelles et maintenant elle est directrice de collection (bon je ne sais pas ce que c’est, mais ça en jette 😛 )  à Évidence éditions.

Résultat de recherche d'images pour

Quand j’ai découvert qu’en plus elle écrivait, et bien que n’étant pas une grande adepte des nouvelles…je me suis proposée pour la lire 😉 ! Au passage je remercie Évidence édition d’avoir accepté ❤

17799207_1916191311997161_5919520029866136597_n

4ème de couverture


Mina, Mélanie, Victoire et Lisa sont quatre jeunes filles qui ne se connaissent pas. Elles n’ont pas grand chose en commun et vivent bien éloignées les unes des autres. Pourtant une chose les rapproche : leur souffrance. Toutes les quatre n’en peuvent plus de vivre, elles ne peuvent plus supporter cette douleur qui broie leurs entrailles.
Les enfants peuvent être cruels et ces quatre jeunes filles sont bien placées pour le savoir. C’est l’histoire de la douleur et de la souffrance. C’est ce qui arrive quand le gouffre te précipite.

Mon avis

Avant de nous plonger dans les histoires de Mina, Mélanie, Victoire et Lisa…Amélia nous parle d’elle, du harcèlement qu’elle a vécu au lycée…

La limite entre la mauvaise blague et le harcèlement est parfois ténue et nous ne nous rendons véritablement compte  de ce que nous avons vécu qu’après coup.

Aparté : Même si Petite Pousse ne participe pas à l’écriture de cette chronique, vous aurez son avis. Nous avons lu ces nouvelles ensemble lors d’un voyage en train…mais elle ne souhaite pas écrire

Mina :

Suite à une crise de jalousie d’une « amie », Mina se retrouve dans la situation du souffre-douleur d’un groupe de jeunes filles (suivies par leurs petits amis). L’auteure nous décrit avec des mots et des images simples et forts, l’enfer que vit Mina

Maman : Bien qu’elle soit très touchante cette nouvelle est celle qui a le plus de faiblesses. Il manque certaines étapes de l’évolution du harcèlement moral au harcèlement physique, à la violence.

La réponse d’Amélia : La première nouvelle était mon premier « roman » en fait. Je l’ai remodelée en forme de nouvelle.

Petite Pousse : Elle est émouvante, elle retourne les tripes.

Mélanie :

On retrouve l’enfer du harcèlement moral, mais il est plus pernicieux. Cette fois aussi une main se tend pour aider Mélanie. Cette aide nous fait nous poser la question du comment ? Quels moyens ont les enseignants lorsqu’enfin ils voient les choses?

Maman : Ben juste wahou…elle m’a bouleversée et la forme utilisée de la boucle bouclée est géniale ! La phrase de fin est juste pafaite mais je ne peux rien vous dire sous peine de spoiler et de gâcher le point fort, culminant de cette histoire

Petite Pousse : Elle l’a moins émue que les autres nouvelles (c’est la dernière qu’elle ai lu) mais elle ne sait pas expliquer pourquoi. Par contre, elle aussi a été très touchée par la dernière phrase.

Victoire :

On quitte le lycée pour entrer dans la vie d’une jeune adulte renfermée. Ses « amis » veulent l’aider à se sortir de son cauchemar…mais ce n’est que pour la faire plonger en Enfer.

Maman : Cette nouvelle est la plus incompréhensible pour moi. Comment des adultes (même jeune) peuvent en arriver jusque là sans réaliser qu’ils mettent en danger physique et psychologique leur camarade. Jusqu’où certains peuvent aller? C’est la nouvelle la plus dure et la plus violente du recueil. Cela va beaucoup plus loin que le harcèlement !!

Petite Pousse : Elle est touchante mais beaucoup plus dure que les autres…surtout la fin !

Lisa : 

Dans cette nouvelle, on passe du côté d’une harceleuse…qui contrairement à d’autre réalise ce qu’elle a fait…et elle nous raconte un peu le pourquoi, le besoin d’intégration. Elle fait partie du groupe mais ce n’est pas la meneuse…d’ailleurs elle pose des actes humains !

Maman : J’ai admiré une des harcelées qui exprime que parfois les actes sont plus fort que les mots. Cette nouvelle est surtout là pour qu’on s’interroge sur les raisons du harcèlement.

Petite Pousse : Elle est moins touchante car ce n’est pas une victime. Mais elle pousse au questionnement.

Voilà, nous avons fait le tour des nouvelles de ce recueil. Je n’aurais qu’un seul reproche à faire. Si à travers sa propre histoire Amélia nous laisse percevoir un espoir pour les jeunes harcelés…les 3 nouvelles qui suivent n’en laisse aucun.

L’écriture est simple, directe ce qui correspond tout à fait au genre de la nouvelle et au sujet abordé. Amélia peut ajouter une nouvelle flèche à son arc !! 😉

flèche et arc

et il en manque 😉 !

Pour se le procurer (et je vous le conseille 😉 ) c’est par

Bonne lecture !!

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Auteur : lafontmagali

Accro de lecture mais pas très douée pour écrire, je me suis lancée avec ma fille dans la lecture de notre bibliothèque avec la volonté d'écrire une chronique sur chacun des livres lus....vous aurez donc l'occasion de voir à quel point ma fille de 13 ans écrit beaucoup mieux que moi ...bonne lecture !!!

5 réflexions sur “Douloureuse souffrance : Quand le gouffre te précipite d’Amélia Varin

  1. Pingback: Le poison d’amour Eric-Emmanuel Schmitt | Lectures familiales

  2. Pingback: Douloureuse souffrance – Lectures Familiales – Amélia Varin – Écrivaine

  3. Quelle belle découverte!
    Merci beaucoup, ce recueil est d’ores et déjà dans ma PAL.
    Je trouve vraiment intéressant de voir les différences de sensibilité entre toi et Jeune Pousse 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Sympa cette lecture familiale 😍

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s