Sublimation de Bastien Pantalé

Bonjour,

Une petite chronique à chaud, ça vous tente ? J’ai fini le roman de Bastien Pantalé il y a juste quelques heures 🙂 .

Pour commencer, avant de donner mon avis que vous attendez tous avec impatience (Comment ça non ?? Résultat de recherche d'images pour "smiley surpris", mais si sinon vous ne seriez pas là 😛 ), je voulais dire Merci à l’auteur pour le petit mot adressé aux « contributeurs » et dans lequel j’ai eu la surprise et le plaisir de trouver mon prénom ❤ . Dire que je suis remerciée (officiellement) pour lire des romans, bien écrits de surcroît  😉 !

Bon trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses !

51HbVcRWMLL._SX195_

4ème de couverture

Bordeaux, place de la Bourse, une œuvre d’art intrigue les passants. Le meurtre atroce qu’elle dissimule annonce une psychose sans précédent.
Dans son atelier parisien, Damian Leisenberg subit les assauts de visions persistantes, des scènes macabres laissant présager le pire.
Le controversé Capitaine Bonhoure se lance sur la piste d’un tueur en série pour le moins créatif, mais face à la complexité de l’enquête, ses dons de criminologue ne seront rien sans les avis éclairés du Lieutenant Torrès.
Du port de la lune à Paris, le duo d’enquêteurs, impuissant, assiste au décompte des victimes.

Dans la lignée de Seven, un thriller psychologique qui changera à jamais votre regard sur l’Art.

Mon avis

Jusque là, je connaissais la plume de Bastien plus dans le genre SF, je la retrouve bien dans ce polar ( par moment je me suis même dit qu’il avait « bridé » sa plume pour rester dans le « réel » 😀 ).

L’auteur ne laisse rien au hasard, on ressent le travail de recherche qu’il fait pour correspondre au mieux à la réalité. Si un jour je me rends à Bordeaux je regarderais les statues du théâtre avec un œil un peu … particulier 😉 . En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à chercher les représentations des muses dont l’auteur parlait et à connaître « leur histoire » !

Image associée

Le plaisir de lecture dans ce roman se trouve essentiellement dans la psychologie des personnages, et dans l’enquête en soi. En effet si vous préférez les polars où le suspect n’est découvert qu’à la fin, ici ce n’est pas le cas. On devine assez rapidement qui il est, mais il est intéressant de suivre les pressions subies par les magistrats et la police, les méthodes atypiques pour localiser le coupable. Quand aux passages dans la tête des victimes …

Dans la 1ère partie du roman, j’avoue m’être surtout intéressée aux muses, je regardais sur internet, « écoutait » avec attention les explications d’Aurora sur chacune d’entre elles. Du coup, je pense être passée à côté de certaines choses 🙂

Par contre, une fois que j’ai eu trouvé qui pouvait être le coupable, j’ai délaissé les « muses » (enfin leur recherche sur mon ami Google) et je me suis véritablement attachée aux personnages, à leur psychologie, j’ai aimé la complexité de chacun.  Ils ne sont ni blanc, ni noir … même l’assassin fini par avoir quelque chose de touchant, malgré les atrocités qu’il commet !

Conclusion 

Si vous êtes de Bordeaux et que vous lisez ce roman, vous regarderez les muses de votre grand théâtre d’un nouvel œil 😉 . Si par contre, tout comme moi, vous ne connaissez pas cette ville … ben vous n’aurez peut-être pas envie d’y aller 😀 ! On ne sait jamais qui on peut croiser dans la rue… enfin surtout si vous avez un comportement considéré comme « amoral » par notre assassin 😛

La plume de Bastien est toujours aussi agréable, et sa capacité à attiser ma curiosité et enrichir ma culture me donne envie de continuer à le lire (il me reste encore 2 de ses livres encore très différent à découvrir 😉 )

Si vous souhaitez lire Sublimation (ce que je vous conseille 😉 ) c’est par

Bonne lecture ! ❤ 🙂

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s