Petit Caïd de Hugues Manao

Bonjour,

Merci à Hugues de m’avoir renouvelé sa confiance malgré une chronique en demi-teinte d’un simple dysfonctionnement

Avec Petit caïd, même si on a un peu l’impression de rester dans le même univers que pour son autobiographie,  c’est  en fait une fiction …. d’ailleurs c’est bien précisé au départ et vu l’angle de narration choisi par Hugues Manao, il vaut mieux. (J’ai quand même eu des doutes parfois 😀 )

PETIT-CAID-1

4ème de couverture

Cette histoire aurait pu être vraie. Un enfant battu, d origine calabraise, va habiter au quartier de La Rose à Marseille.

Il côtoiera la petite délinquance, puis plongera dans du plus sérieux.

En gravissant les marches une à une, il atteindra le sommet du grand banditisme.

Deviendra-t-il le futur parrain de la cité phocéenne ou restera-t-il dans l’ombre à tirer les ficelles ?

Mon avis

Hugues écrit ce petit polar sans prétention comme une sorte de journal intime. C’est un angle d’écriture plutôt original pour ce genre de roman non ? Une fois  habituée (3 pages max) c’est agréable à lire.

Le côté « histoire vraie » donne du corps à ce récit de vie et les personnages, malgré leur côté racaille, sont vraiment attachants.

J’ai bien aimé aussi voir l’évolution de chacun dans le banditisme, comment « l’équipe » en est venue à intégrer le « grand banditisme »… Pourquoi les guillemets ? Ben parce qu’au final, même s’il y a des morts, je trouve que ça reste « gentil » . C’est d’ailleurs assez bizarre comme sensation 😛

Quand à la fin … tout comme pour notre jeune calabrais, elle prête à sourire !! 😉 … un joli « pied de nez » de la vie 😀

Conclusion

Un petit polar sans prétention écrit sous forme de journal qui nous fait passer un agréable moment de lecture !!

 

2 commentaires

  1. Pas vraiment pour moi même si tu m’intrigues avec la fin 🙂
    Je pense montrer ta chronique à M. pour voir si ça peut l’intéresser. Mais il risque de râler, pur marseillais, il en a assez que sa ville soit toujours associée à la délinquance…

    Aimé par 1 personne

    • L’auteur est de là bas et franchement on sent son affection pour la ville même s’il parle de délinquant (après cela correspond à la vie de l’auteur même si ce n’est pas une autobiographie… Il y a quelques points communs 😉)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s