L’Arménien : Nuits Nantaises de Carl Pineau

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Dernier roman du Prix du Cercle Anonyme de la Littérature (ex prix des Auteurs Inconnus). Reste plus qu’à voter d’ici la fin du mois 😉

51SgZSLBjDL._SX322_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l’Arménien, est retrouvé en forêt de Touffou. Deux balles dans la peau, et partiellement calciné. Assassiné. Mais par qui ? Et qui était vraiment l’Arménien ? Un trafiquant de cocaïne notoire, comme le pense l’inspecteur Greg Brandt ? Un copain de virées avec qui écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand, son premier et peut-être unique ami ? Un jeune orphelin perturbé, mais à l’esprit vif et éveillé, comme le pense Françoise de Juignain, sa psychiatre depuis 20 ans ? Rien de tout cela, bien plus encore ? De la place Graslin au Château des ducs de Bretagne, des ruelles pavées du quartier Bouffay aux bars à hôtesses du quai de la Fosse, des pavillons de Rezé aux immeubles de Bellevue, Carl Pineau fait revivre dans ce thriller noir toute l’ambiance du Nantes des années 80.

Mon avis

Entre la couverture que je trouve superbe et la 4ème de couverture qui attise ma curiosité, la lecture se présentait sous les meilleurs hospices. Et pourtant, 2/3 choses m’ont dérangée … dont certaines seulement sur la fin je dois le reconnaître mais cela change la perception de la lecture de l’ensemble du roman. Et surtout je me demande si je n’ai pas loupé une flopée d’infos ou de détails.

Bon commençons dans l’ordre… Le nom d’un des personnages : Lounis… Ok on nous dit qu’il préfère se faire appeler Louis, mais alors pourquoi l’alternance entre les 2 noms continue tout au long du roman ?

Je ne peux pas trop expliquer l’autre point qui m’a gênée sous peine de spoil de l’histoire …. d’abord parce que je déteste quand j’arrive à la fin d’un roman et que j’ai l’impression de m’être fait couillonner tout le long (en même temps c’est le principe des polars) et ensuite parce que à y réfléchir je ne me base que sur un passage (la rencontre des 2 protagonistes principaux dans un salon de coiffure) où je pense ne pas avoir perçu les subtilités qui auraient pu me faire penser que…

Note complémentaire : Après un échange avec l’auteur, je confirme que je n’avais pas vu la subtilité qui reliait nos deux « héros » mais elle y est bien 😉

L’alternance entre les 2 points de vue est intéressante et donne un bon rythme au roman ce qui nous permet de tourner les pages rapidement avec l’envie de savoir ce qu’il s’est passé.

L’histoire est extrêmement bien ficelée, les personnages sont attachants, énervants, humains quoi …. aucune perfection ! Bon on  ne peut pas trop s’identifier à moins de faire partie du milieu de la nuit mais on se régale à les suivre dans « leurs aventures » !

La plume est acérée, le vocabulaire riche… et on sent que l’auteur connaît bien son sujet, et malgré mes « bémols » j’ai passé un très agréable moment de lecture … d’ailleurs je vous recommande de vous y plonger et pour ce faire c’est par !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s