Programme de lecture : Septembre 2018

Bonjour,

Comme le mois dernier, étant donné que mes services presses sont maintenant papiers, je vous présente une partie de mes lectures du mois… En dehors de celles citées ci-dessous ce sera selon mon bon plaisir 😉 (ce qui n’empêche pas les auteurs indépendants 😛 )

Les livres papiers (il y en a 5 … j’ai un peu loupé la limitation ce mois-çi 😛 )

angels can fly

Et si une jeune fille de 17 ans se retrouvait téléportée plusieurs centaines d’années dans le futur, suite à la Catastrophe pendant laquelle ont eu lieu des guerres sans fin qui ont dévasté le monde. Et si… C’est le destin d’Heloa… Belle etmystérieuse, elle est physiquement différente des humains de cette nouvelle civilisation, où le transhumanisme et l’intelligence artificielle règnent. Dans ce monde où la nature a repris ses droits, seules quatre Communautés survivent. Parmi elles, Natis, en Europe, vaste territoire où la vie s’écoule paisiblement… en apparence. Zoé et Leïla sont meilleures amies et elles n’ont jamais connu le monde au-delà des frontières de la ville. L’une compte bien suivre les traces de ses parents, tandis que l’autre veut partir à l’aventure. Mais l’arrivée d’Heloa va tout bouleverser…

La couverture est magnifique et j’avoue que ça fait un mois que je l’ai reçu et que je bave dessus 😛

51w9bMWXGTL._SY346_

Alban est un vampire, mais bien différent de ceux que vous imaginez. Il sort au grand jour et revient à la vie après chaque mort.
Il se nourrit bien évidemment de sang, mais pas seulement.

Par hasard, il fait la connaissance d’autres membres de sa race, et se rend compte qu’il est singulier par rapport à eux.

À partir de ce moment, il se lance dans des recherches sur ses origines.

Entre ses études de médecine, ses amis… sa nouvelle famille, et cette fille qui ne sort pas de ses pensées, les rebondissements s’accumulent…

Sincèrement un énorme MERCI à Elena pour son soutien ❤

index.jpg

Juillet 1915, la Comtesse de Rohan-Chabot se prépare à célébrer l’anniversaire de son époux, Louis Charles Gérard de Rohan-Chabot. Cette manifestation, qu’elle veut inoubliable, se tiendra dans leur château de La Motte Tilly, une demeure du XVIIIème siècle qu’ils ont achetée voilà cinq ans.Grand admirateur de l’opéra, le Comte de Rohan-Chabot ne sait pas que son épouse lui a préparé une surprise : l’Ave Maria de Schubert interprétée dans le grand salon par l’une des plus jeunes sopranos de cette époque.La jolie Annabelle Moriuchi, accompagnée de son frère Thomas, arrive un beau matin au château. La beauté androgyne du frère et de la sœur trouble beaucoup la Comtesse qui ne connaît pas encore la fin tragique de sa soirée mémorable qui marquera ce lieu à jamais.

Ma grosse surprise du mois, l’auteure m’ayant directement contacté via ma page… je la remercie de sa confiance car finalement au contraire d’autres, elle ne me connaît pas vraiment 😉

51zCAq3FSgL._SX327_BO1,204,203,200_

M. CASSIAU-HAURIE Laurent, âgé de 55 ans, est entré dans la Police en 1984. Premier poste à EVRY puis au sein de la PJ d’AJACCIO et de VERSAILLES. Il revient en Sécurité Publique lors de son retour sur BORDEAUX, où il va intégrer de nombreux services bordelais et la direction de plusieurs brigades et unités judiciaires : AUTO, VIOLENCES, CRIME, Economie Souterraine. Il participe activement au GIR de SARKO et à la ZSP de VALLS, sans oublier un intermède de deux ans à l’Ambassade d’ALGER. Actuellement Commandant de Police au sein de la Police bordelaise, cet Officier a subi une vague de bêtise, jalousie et amertume de la part d’une hiérarchie aveugle et incompétente au départ de son précédent Directeur, en 2014. Malgré une carrière riche, variée et exemplaire, cet Officier n’a pu échapper aux tenailles d’une administration représentée par des décideurs indignes, le conduisant à une placardisation en bonne et due forme après de nombreuses tentatives de nuisances en tout genre. C’est au travers de son cas, mis au rebut à 53 ans, qu’il décrit puis détaille les méandres d’une profession dont il décline l’ensemble des problèmes auxquels elle est confrontée dans un silence savamment entretenu. Les freins et blocages sont méticuleusement et techniquement décortiqués car ponctués d’exemples précis. Fil conducteur de son propos, il indique que la délinquance moyenne notamment, n’est plus traitée à sa juste valeur, voire abandonnée en raison de difficultés administratives, juridiques et d’une mentalité peu à peu empreinte de découragement néfaste, sous couvert d’une philosophie moderne mais injuste. L’obligation de réserve est transgressée mais justement argumentée par M. CASSIAU-HAURIE qui ne craint pas les retours administratifs, certain d’être dans son bon droit au service d’une cause juste.

Alors celui-là n’est pas vraiment un service presse… Enfin au départ c’est celui de Kty (qui écrit sur le blog du phare littéraire….enfin quand elle a du temps 😛 ) Mais nous avons fait un échange. Pour moi cela reste un service presse 😉 …. Absolument pas claire mon explication 😛 

 

le prix de la mort

 

Le diable se cache dans les détails ? Le capitaine Bastide en est convaincu ! Un grand flic assassiné, des rituels et des simulacres morbides, une enquête qui patauge entre un proxénétisme exotique et un satanisme déjanté, et voilà comment, des macabres catacombes parisiennes aux lacs enchantés du Québec, Bastide et ses collègues de l’Identité judiciaire vont devoir suivre le chemin sinueux de la vengeance. Parviendront-ils à leurs fins ? Peut-être ! Mais à quel prix ?

 

Heu comment dire que là j’ai légèrement honte car c’est un service presse que j’ai oublié depuis 3 mois … j’vais faire du dicton « Il vaut mieux tard que jamais » l’adage de mon blog 😀

J’ai encore une fois un numérique en service presse… mais celui là est en attente depuis au moins un an. L’auteur l’a retravaillé plusieurs fois et même s’il me l’a envoyé en Mai… la lecture au mois de septembre était prévue 😛

39024167_2096713063900282_3746045762329378816_n

« Il était une fois », ainsi commencent les belles histoires qui nous transportent loin, dans un imaginaire sans limites. Mais l’une d’entre elles est en réalité un souvenir, un précieux souvenir resté secret jusqu’à ce jour. Aimeriez-vous en savoir davantage ? Oui ? Alors, lisez la curieuse aventure de Damie, adolescent de dix-sept ans. Un matin, sa vie bascule : un jeune homme en armure fait irruption dans son salon et lui annonce qu’il est promis à un grand avenir. Damien se retrouve alors au milieu d’une lutte opposant depuis toujours les forces du mal à la lumière. Dans un royaume enchanteur et loufoque, connu sous le nom de Rêvilia, il fait la rencontre des Toons, les personnages des dessins animés de notre enfance, plus explosifs que jamais, qui deviendront ses meilleurs alliés ! Trouvera-t-il la force et le courage d’affronter son destin ?

Voilà, je ne sais pas si pour ce mois-ci j’aurais beaucoup de lectures personnelles mais je me rassure en me disant que le mois prochain est totalement libre ou presque 😉

Bonne lecture !! ❤

 

6 commentaires

  1. Si dans ta chronique, je lis que Le Sang de la lignée évite les clichés liés au genre, je pourrai craquer…
    Quant à la dernière couverture, c’est une pure merveille et le résumé du roman a l’air assez loufoque 🙂
    Bonnes lectures !

    J'aime

    • J’avoue que le dernier m’inquiète un peu 😁. Mais bon il l’a bien bossé…. On verra ! Pour le Sang de la lignée c’est un tome 1…. J’appréhende aussi, mais l’auteur m’a envoyé tous ces romans pour la boutique

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s