La proie du dragon : Altérés T1 de Florence Cochet

Bonjour,

Merci à Orson Wilmer (attaché de presse) et Florence Cochet pour ce service presse.

J’ai mis un peu de temps à le lire car malheureusement je n’ai pas pu l’installer sur ma liseuse… et que j’avoue l’avoir appréhendé vu que le premier et dernier roman que j’avais lu de Florence Cochet n’avait pas obtenu mon adhésion.

Il ne faut jamais s’arrêter à une déception … et je suis contente d’avoir (re)découvert cette auteure 🙂

la proie du dragon

4ème de couverture

L’humanité a failli être décimée lors d’une apocalypse déclenchée par des intelligences artificielles. Trois siècles plus tard, le fléau a été maîtrisé par le gouvernement grâce à un contrôle strict des technologies.

C’est dans ce monde que la jeune Lutessa vit paisiblement avec son père qu’elle adore. Jusqu’au jour où il sabote son concours d’entrée à l’Institut des Technologies, brisant son rêve de devenir ingénieure. De quoi veut-il la protéger en l’empêchant de partir étudier à la capitale ?

Le pire survient quelques jours après lorsque Lutessa est infectée par de dangereux nanorobots. Emmenée de force dans les laboratoires du gouvernement, Lutessa découvre que les apparences sont souvent trompeuses. Les autorités veulent-elles protéger les citoyens ou, au contraire, les asservir ? Lutessa se retrouve au cœur d’enjeux qui vont la mettre sur les traces de ses origines et de sa mission…

Mon avis

Des chapitres courts qui donnent le rythme (et facilitent la lecture sur PC), un travail de recherche évident, avec des termes techniques qui ne ralentissent pas la lecture et n’empêchent pas la compréhension… même pour les néophytes comme moi 😛 !

Entre dystopie et science, l’auteur nous plonge dans un univers complexe et riche. Les personnages sont très bien présentés et travaillés (bien que je me pose encore quelques questions sur le comportement du père 😉 ) . Tessa est particulièrement attachante. J’ai particulièrement apprécié sa capacité de réflexion et d’analyse avant de parler et parfois même d’agir.

Une discussion avec Petit Diable sur ce que pourrait faire l’être humain s’il pouvait utiliser plus de 10% de son cerveau a donné une certaine réalité à ce roman. Oh bien sûr pas immédiate mais pourquoi pas …. bon après ça fait peur !!! 😛

Le côté « politique » de ce roman n’est pas très marqué, l’auteur se contentant de poser les bases des attentes de chacun et des techniques utilisées pour y arriver, comme l’endoctrinement. Du coup, dur pour ceux qui ne sont pas au pouvoir de faire entendre autre chose…. Florence Cochet pose finalement la question du libre arbitre et de la désinformation. Comment prendre des décisions quand on n’a pas toutes les données ?

Ce premier tome pose bien les bases, et nous présente une héroïne volontaire et réfléchie…je suis curieuse de connaître la suite et découvrir véritablement le rôle de Tessa car pour le moment même si certaines choses sont dévoilées, on est aussi perdu qu’elle.

Sans faire de cliffhanger, l’auteure nous donne envie de poursuivre l’aventure !

Bonne lecture ! ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s