Toons King : l’éveil par le rêve de Nadeim M.G.H

Bonjour,

Comment vous présenter les choses… ce SP a une histoire un peu particulière. Si je ne me trompe pas cela fait environ un an qu’il est dans ma PAL. À sa sortie, Marine du blog Les chroniques de Marine est venue me demander si je pouvais aussi le chroniquer. J’ai accepté et Nadeim m’a gentiment envoyé son roman en numérique. Entre temps, il a trouvé une maison d’éditions et de mon côté j’ai un peu été débordée… Voilà comment un roman peut attendre un an dans ma PAL….en accord avec l’auteur 😉

39024167_2096713063900282_3746045762329378816_n

 

4ème de couverture

« Il était une fois », ainsi commencent les belles histoires qui nous transportent loin, dans un imaginaire sans limites. Mais l’une d’entre elles est en réalité un souvenir, un précieux souvenir resté secret jusqu’à ce jour. Aimeriez-vous en savoir davantage ? Oui ? Alors, lisez la curieuse aventure de Damien, adolescent de dix-sept ans. Un matin, sa vie bascule : un jeune homme en armure fait irruption dans son salon et lui annonce qu’il est promis à un grand avenir. Damien se retrouve alors au milieu d’une lutte opposant depuis toujours les forces du mal à la lumière. Dans un royaume enchanteur et loufoque, connu sous le nom de Rêvilia, il fait la rencontre des Toons, les personnages des dessins animés de notre enfance, plus explosifs que jamais, qui deviendront ses meilleurs alliés ! Trouvera-t-il la force et le courage d’affronter son destin ?

Mon avis

J’ai abordé cette lecture avec une certaine appréhension. Adepte de fantasy, et ayant une idée bien précise de ce que j’attends de cet univers, le fait  de retrouver des Toons au milieu m’inquiétait.

Sincèrement j’ai apprécié la 1ère moitié du roman, j’aime beaucoup Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

 

 

et chercher les références aux différents contes de fées est un « petit jeu » plutôt sympathique.

Mais voilà au bout d’un moment, j’ai trouvé ça long et répétitif et je n’ai pas trouvé  le côté un peu torturé que j’aime normalement dans les personnages de fantasy. Alors attention l’auteur a créé un passé à ses personnages, en particulier à Damien, mais voilà c’est un ado (donc avec un passif pas très chargé) qui vient de notre Monde moderne et nous n’avons quasi aucune info sur lui 😦 …. Ce qu’il nous « donne » correspond un peu trop à la vie de chacun mais vécu avec une hypersensibilité développée. J’avoue que je ne sais plus comment je prenais les choses à l’époque mais de mon point de vue actuel j’aurais tendance à dire « C’est comme ça, continue d’avancer !  »

L’auteur nous plonge directement dans l’action et lorsqu’une aventure se termine, pas le temps de souffler, d’apprendre à découvrir le monde de Rêvellia que déjà une autre se profile…. En fait c’est ça, j’ai eu l’impression de lire un scénario de film, vous savez lorsque seule l’action compte car le réalisateur nous propose son propre univers en images. En gros je trouve que pour un roman de fantasy, il manque de descriptions pour que le lecteur se fasse sa propre idée du monde dans lequel il se trouve.

Au contraire de Marine (sa chronique est ici ) je n’ai pas forcément apprécié les interventions de l’auteur dans le roman…. je les ai trouvé trop familière mais en même temps le roman s’adresse clairement à des jeunes adultes (je dirai 15/25 ans) et je suis une vieille ronchon qui a une idée précise de ce qu’elle attend d’une lecture et surtout d’un genre 😀 …. En même temps lorsque j’en ai discuté avec Monsieur, il a souri. Je reproche à un roman ce que je fais dans mes chroniques 😛

Côté personnage, à part une folle envie de baffer Damien … j’ai surtout apprécié la relation entre Lucien et Tristan (mais je ne vous en dis pas plus sous peine de spoile) , et le lien que suggère l’auteur entre Lucien et Damien.

Une autre chose que j’ai bien aimé c’est la manière qu’a l’auteur d’aborder la notion de bien et de mal , ainsi que l’évolution que l’on sent poindre concernant le regard de la société sur la différence…. quelle qu’elle soit !

La plume est « jeune », pour être plus claire, je dirais dynamique mais avec parfois un vocabulaire qui ma un peu dérangé car familier (ben oui j’suis une vieille 😛 ) mais complètement (tout comme les interventions du narrateur omniscient) adapté au public ciblé. Les échanges entre Damien (le « héros ») et Solah (le guerrier célestien) prêtent à sourire… on dirait deux ados qui passent leur temps à s’envoyer des piques car impossible pour eux d’exprimer leurs sentiments autrement 😉

Conclusion

Un livre, un lectorat défini et très bien ciblé. Je pense que si je mettais ce roman dans les mains de ma grande (17 ans bientôt), elle prendrait un vrai plaisir à la lecture. En tout cas, on sent bien que l’auteur y a mis son humour, son cœur …. et sûrement un peu de ce qu’il est (mais je ne vous dirais pas à quels personnages je l’associe 😛 ).

Un débat de fond sur le bien, le mal et la normalité qui se révèle intéressant mais qui pourrait être encore plus approfondi selon moi…. à voir comment cela se développe dans le tome 2 que je reste curieuse de découvrir 😉

Pour vous le procurer c’est ici

Bonne lecture !! ❤

PS : Je crois que j’ai moins gardé mon âme d’enfant que ce que j’imaginais 😉

 

4 commentaires

  1. L’âme d’enfant… Je pense que nous la gardons tous, à des degrés plus ou moins élevés. J’ai également ce livre en SP, je pense que ce sera sans doute pour le mois de Novembre/Décembre. Peut-être que mon plus jeune âge me fera davantage apprécier ce livre que toi 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s