Tiralia : L’appel de la source de Richard Itakka

Bonjour,

Alors, j’ai accepté ce service presse car c’est un ami d’une amie IRL … Avant de faire mon retour, je tiens à préciser que c’est un roman jeunesse ce qui est à prendre en considération au vu de mon grand âge et de mon âme d’enfant un peu égarée 😉

tiralia

4ème de couverture

Mars 1954, alors qu’une tempête vient de s’abattre, Alexandre, un jeune garçon, et son père découvrent une petite fille mystérieusement abandonnée dans la forêt de Lascaux. Elle s’appelle Anéa.
Ses origines demeurant inconnues, la fillette est recueillie par la famille du garçon.
Les deux enfants, inséparables, grandissent dans la maison d’un vieux professeur qui mène des recherches secrètes dans la grotte de Lascaux.
Les années passent.
Un jour, le Professeur qui touche au but dans ses recherches disparaît.
Peu après, ce sont les parents des deux enfants qui disparaissent à leur tour.
Anéa et Alexandre entreprennent alors une quête pour retrouver leurs proches.
Commence pour eux un voyage dangereux…
Plongés dans un monde fantastique et merveilleux mais terriblement menaçant, les deux enfants vont devoir unir leurs forces pour survivre et percer le mystère de la grotte.

Un mystère. Une menace. Un univers féérique.
Laissez-vous emporter à la suite d’Anéa et Alexandre dans une aventure trépidante, à la découverte d’un nouveau monde surprenant.

Mon avis

Un début dans notre monde plutôt intéressant et qui permet de camper les personnages principaux que sont Anéa la mystérieuse et Alexandre … mais aussi le Professeur qui aura son importance dans l’histoire.

Après un petit passage laborieux dans la grotte de Lascaux (beaucoup de répétitions 😦 ) nous découvrons le monde merveilleux d’ Anéa … Tiralia. L’auteur se débrouille très bien dans les descriptions et nous entrons avec plaisir dans un monde féérique malgré la tension présente.

Le petit bémol, sûrement dû à mon côté vieux 😛 ; nos deux jeunes héros ont de nombreuses péripéties à affronter mais tout semble se régler de manière trop facile, magique.

Tout bascule et devient plus concret, réel au retour du Professeur dans l’histoire. Alors je ne sais pas si c’est voulu où non … Mais finalement c’est plutôt malin de voir que les difficultés et la « réalité » reprennent le dessus à l’arrivée d’un personnage de la Terre dans le monde de Tiralia, où du moins dans la quête d’Alexandre et Anéa !

Les moments où la tension est à son comble et où nos héros se confrontent véritablement à leurs ennemis, dans le dernier tiers, sont  vraiment palpitants.  Nous découvrons LA confrontation entre le bien et le mal, entre ceux qui veulent le pouvoir pour assujettir les différents peuples et les sages, ceux qui utilisent les capacités de chacun pour obtenir l’équilibre du monde. Un combat sans fin, où rien n’est gagné

D’ailleurs, l’auteur, sans faire de cliffhanger, laisse une porte grande ouverte pour la suite des aventures d’Anéa et Alexandre.

Conclusion

Une histoire sympathique même si la magie est parfois un peu trop présente pour faciliter la vie des héros. Un univers féérique bien décrit. Une plume fluide … un roman qui plaira certainement à nos têtes blondes … à partir de 8 ans 😉 ! Y a même un dragon 😀 …

Bonne lecture !! ❤

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s