Entraves d’Alexandra Coin par Petite Pousse

Bonjour !

Aujourd’hui je reprends la plume (ou du moins le clavier) pour vous parler d’un roman lu dans le cadre d’un livre voyageur organisé par Ju lit les mots : Entraves, d’Alexandra Coin.

https://i2.wp.com/www.alexandra-coin.com/medias/images/entraves-couv.jpg

Résumé :

Emma, à la suite d’une tentative de suicide, se retrouve internée en hôpital psychiatrique.
Comment sa vie si bien réglée de mère de famille a-t-elle pu basculer du jour au lendemain ?
Dans ce lieu de pénitence, elle s’efforce de comprendre.
Elle est convaincue que son mari l’a manipulée. À moins qu’elle n’ait des choses à cacher…
Très vite, tout dérape.
Tiraillée entre sa conscience et le discours tranquillisant de son psychiatre, elle doute. À qui faire confiance ?
Alternant flash-back et scènes d’hôpital, « Entraves » décrit un monde où la perversion n’est pas forcément là où on l’attend et la lucidité pas davantage…
Et si c’était elle la responsable ?
Un roman noir, diaboliquement rythmé, sur la perversion narcissique, la manipulation et la psychiatrie.

Mon avis :

Je ne suis pas fan de cette couverture, mais j’ai appris en faisant mes recherches pour cet article qu’elle avait changé, et je préfère largement la nouvelle ! La voici :

https://i1.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/41VXjOsjmqL._SX195_.jpg

Même si je partais avec un à priori à cause de la couverture, l’intérieur a su me captiver assez pour que je le lise presque d’une traite.

Alternant les flashbacks et les moments dans le présent à l’hôpital psychiatrique, l’auteure parvient à nous plonger au fin fond des pensées d’Emma pour ne pas en ressortir indemne.

Le danger des flashbacks réside dans l’incompréhension des lecteurs dans le passage de l’un à l’autre, mais ici la démarcation est très claire, tant par le fait que l’alternance est régulière (un chapitre sur deux nous plonge dans le passé d’Emma) que par l’utilisation des temps : pour les retours en arrière, l’auteure écrit au passé tandis qu’elle écrit au présent pour ceux où elle est à l’hôpital psychiatrique.

Alexandra Coin nous plonge ainsi au cœur de la manipulation du pervers narcissique, en décortiquant les procédés comme je ne l’avais jamais lu auparavant. Une fois la dernière page tournée, je suis restée encore un moment sonnée, assimilant tout ce que la lecture m’avait apportée.

On sent fortement les recherches poussées qui ont été faites afin de permettre l’écriture de ce roman et ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les Q-R codes disponibles à la fin de certains chapitres permettant d’accéder à une page internet expliquant plus en détail certains éléments. J’ai beaucoup appris avec ce roman.

Les personnages sont très complets, complexes, frustrants, violents, sensibles, touchants et parfaitement humains. La plume est fluide, glissante, mais aussi acérée et dure, formant un mélange perturbant et rendant très bien hommage au sujet du livre.

La seule chose que je trouve à reprocher à ma lecture, c’est la fin. J’ai trouvé la romance presque de trop, j’aurais aimé voir Emma se reconstruire seule, savoir qu’elle était à nouveau ouverte aux autres, mais pas forcément le lire…. Je ne sais pas si c’est clair mais c’est ainsi que je l’ai ressenti. De même, la fin est un peu trop utopique de mon point de vue comparé au reste du roman bien plus sombre m’a un peu déçue. Elle me semble un peu en décalage, mais pourquoi pas.

Conclusion :

Un roman très très intéressant du point de vue psychologique que je conseille car il aborde un sujet assez tabou de manière captivante. A lire.

Pour vous le procurer c’est par ici :

//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=qf_sp_asin_til&ad_type=product_link&tracking_id=lecturesfamil-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B07B7CR1MX&asins=B07B7CR1MX&linkId=2dec2a4beb7a322cc77ad2c69e32f092&show_border=false&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=0066c0&bg_color=ffffff

Bonne lecture !

Petite Pousse.

Publicités

5 commentaires

  1. Comme toi je préfère la seconde couverture, la première n’est pas tellement convaincante :/
    Une chronique très sympa qui me donne bien envie de découvrir ce titre, j’aime plutôt bien l’idée des Q-R code dans le livre, c’est interactif et souvent dynamique.
    Merci pour la découverte!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s