Jan de Claudine Desmarteau

Bonjour tout le monde,

C’est avec plaisir que je reprends un rythme de lecture correct, même s’il a quand même bien diminué 😉

jan

4ème de couverture

Jan ne se laisse pas faire, ce qui, depuis toujours, fait la fierté de son père. Elle est pleine d’énergie, de ressources et gare à ceux qui osent se moquer d’elle. Cette fois pourtant l’obstacle est sérieux et elle va devoir redoubler d’imagination et d’efforts pour retrouver sa liberté et réunir sa famille éparpillée. Entre rire et larmes, le roman tient l’équilibre.

Mon avis

J’ai pas aimé !!! Comment ça cela ne suffit pas… bon ok je vous explique tout en détail, enfin pas trop histoire de pas vous spoiler l’histoire

La couverture… elle, j’aime bien 😀 . Elle fait référence comme une partie du livre au film les 400 coups de François Truffaut

D’ailleurs je pense que connaître le film peut être un plus dans l’appréciation du livre, même si pour ma part je ne suis pas sûre que ça aurait changé grand chose.

L’option choisi par l’auteure de faire du narrateur une jeune fille de 11/12 ans ayant des difficultés scolaires était une gageure…. De mon côté cela a retardé mon entrée dans l’histoire car il fallait s’adapter aux tournures de phrases et à la syntaxe. Heureusement un événement « familial » a déclenché le plaisir de tourner les pages… Enfin quelques unes car très vite j’ai été exaspérée.

Me voilà 2 ans en arrière, alors que j’étais encore éducatrice… Et toujours ces mêmes préjugés, ces mêmes stéréotypes qui circulent sur l’éducation spécialisée. Alors oui comme partout il y a des incompétents que ne sont pas à l’écoute des jeunes mais le plus souvent on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Bien  sûr la révolte de la gamine est normale, bien sûr « la pauvre »… Mais les gens qui tentent de l’aider sont-ils responsables de la situations ?? …. Enfin bon comme vous l’aurez compris, ce retour en arrière n’a pas été des plus faciles. Même si je comprends Jan, la manière dont est dépeinte l’assistante sociale et les éducateurs est trop négative pour moi…. Même si c’est souvent la manière dont nous perçoivent les jeunes dont nous nous occupons.

Quand à la fin…. tout comme dans les 400 coups, elle est ouverte et laisse aux lecteurs le loisir d’imaginer ce qu’il arrivera à Jan et son frère… Évidemment, je n’ai pu que supposer le pire ce qui n’est pas forcément agréable à la fin d’un roman

ATTENTION… cet avis est un des plus suggestif que j’ai pu faire, je vais donc essayer de contre-balancer cette position plutôt radicale avec une mise à distance.

Le choix d’une narration d’une enfant de 11/12 ans permet aux lecteurs de s’attacher à cette jeune fille qui n’a pas la vie facile. D’un caractère plutôt entier, elle a tendance à avoir la main leste… Mais toujours pour la bonne cause 😉 . Quand le pire arrive, c’est un soutien indéfectible pour son frère. La description du lien entre eux est touchante, elle est et restera sa protectrice.

D’ailleurs les émotions et ressentis, de part ce côté enfantin et direct, touchent directement le lecteur qui voudrait aider cette jeune fille… et faire taire l’assistante sociale incompétente (enfin je pense que si ce n’était pas mon ancien milieu pro, c’est ce que j’aurais voulu faire…)

Conclusion

Un roman bien fait qui personnellement m’a révolté, agacé mais qui je pense peut toucher de nombreux lecteurs …. Une retranscription plutôt réaliste de ce qui peut se passer lors de placements en urgence.

Je mets quand même un bémol sur la représentation de l’assistante sociale en particulier. Les choses ne sont jamais aussi simples qu’il n’y paraît.

Pour vous le procurer, c’est ici : https://amzn.to/2CCToBU

PS : Je suis curieuse de connaître l’avis de ma grande dessus quand même 😛

13 commentaires

    • Merci … après je ne réagi pas systématiquement mais je pense que l’option faire écrire une pré-ado, bien que freinant l’entrée dans le roman ne donne que plus de valeur au propos. Souvent c’est vraiment la manière dont les jeunes nous/les perçoivent. ❤

      J’aime

  1. Je ne connais pas du tout le milieu décrit. On ressent que toi, il te touche ou t’as touchée de près. Tu poses ton avis d’après ton expérience et tu insistes sur ce fait. C’est ce que j’appelle une chronique constructrive et pas décourageante pour un sou. Ni pour l’auteur ni pour celui qui la lit.

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’ai été éducatrice pendant 20 ans dont 3 ans avec des enfants comme Jan qu’on enlèvent à leurs parents car la société les considère en danger (parfois c’est le cas, d’autres fois non)…. C’est une première fois ou presque où je n’ai pas le minimum de distance nécessaire pour faire un retour construit. Perturbant !!!!

      J’aime

  2. Tu as donné les raisons du pourquoi ^^ alors cela passe. Ce n’est pas comme si tu avais dit, j’aime pas point et tout critiqué. Tu as nourris ton point de vue et expliqué tes raisons, donc cela passe et n’entache pas en mon sens le livre. Car ça intrigue et tu en dis assez pour pousser à nous faire notre avis sur la situation de la petite 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Tu expliques bien ce qui t’a gêné, aussi, c’est une chronique juste, selon ton interprétation. Quoiqu’il arrive, un livre est comme une oeuvre d’art, un morceau de musique, il ne peut pas plaire à tout le monde car cela dépend de notre passif, de nos intérêts… Et autant être honnête dans nos ressentis lecture. Tu ne dis pas non plus que c’est le livre à abattre 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Magali, ta réaction est normale et justifiée, ta chronique ne casse pas le roman, tu aurais aimé plus de tolérances dans le jugement de l’encadrant, peut-être que l’auteur à été un peu cet enfant, et son jugement pas forcément juste ? Je pense que tu as le droite de te révolter et de dire tes ressentis, ils seront compris des gens intelligents.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s