14 appartements de Agnès Karinthi

Bonjour,

Je dois connaître Agnès via les réseaux sociaux depuis environs 3 ans, on se suit, se lit même si on n’échange pas régulièrement, je sais qu’elle est là. L’an dernier, elle m’a fait la joie et l’honneur de me faire parvenir son premier roman. Comme souvent j’ai mis du temps à le lire…mais c’est chose faite et exceptionnellement je vous propose de découvrir une chronique à deux voix (mais pas celles de mes têtes blondes 😉 )

La couverture que je présente est celle que j’ai mais il en existe une autre que vous trouverez sur Amazon

quatorze

4ème de couverture

Quatorze appartements raconte le parcours initiatique de Véronique Roland. Fraîchement installée à Lyon, déçue par son mari et pressentant la routine qui la guette, elle décide de renverser la vapeur et frappe aux portes de ses voisins pour tisser des liens. En réponse, elle rencontre l’indifférence des uns, la solitude des autres, l’infidélité et l’amitié.

Quatorze appartements est un roman d’analyse qui plaira autant aux femmes qu’aux hommes, aux jeunes qu’aux vieux, puisqu’il nous emmène au cœur de l’humanité sociale de la vie quotidienne d’une famille de la classe moyenne en milieu urbain.

Avis

Ma voisine :   » Tu verras quand tu le liras, ce livre ne raconte rien…. Enfin rien d’extraordinaire ! Il parle de ce que l’on a toutes traversé à un moment donné. Mais qu’est ce qu’il est bien écrit !! La nuit où je l’ai commencé, j’ai eu du mal à arrêter.  » Voilà les propos de ma voisine à qui j’avais prêté le livre peu de temps après réception. Je m’en souviens maintenant que je l’ai refermée. Et elle avait bien raison !!!

Je me suis retrouvée projeter 17 ans en arrière, sans travail, un enfant et un Monsieur toujours par monts et par vaux pour faire sa formation et ramener un minimum d’argent à la maison pour faire vivre sa nouvelle famille.

L’isolement, le recherche de lien social, l’absence, le manque, l’ennui… On se perd, on se cherche. Agnès retranscrit avec brio toutes les émotions par lesquelles ont peut être traversé lors d’un déménagement, quand on se retrouve seul parce que l’autre a des contraintes, des obligations et qu’il rentre à la maison avec juste l’envie de se retrouver chez lui alors que nous on ne veut que sortir…vivre, exister. Le parallèle est encore plus facile pour moi car, tout comme Damien, Monsieur fut longtemps un ours asocial 😀

La plume est comment dire….juste ! Voilà, c’est ça chaque mot est intelligemment choisi et chaque émotion est décrite au plus près, à tel point que tout un chacun peut s’identifier facilement.

Le message final est clair et réaliste… il faut se trouver personnellement et professionnellement pour pouvoir s’épanouir et se créer la place que l’on souhaite dans la société.

Je n’ai plus qu’une chose à dire MERCI Agnès de m’avoir fait parvenir ton roman et d’avoir attendu patiemment dans l’ombre que je me décide à le lire. Je crois que je l’ai ouvert à un bon moment de ma vie et je ne suis pas sûre que je l’aurais autant apprécié à l’époque où tu me l’as envoyé.

Pour vous le procurer, c’est juste

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s