Magies secrètes d’Hervé Jubert

Bonjour,

Comme je vous l’avais dit dans mon article sur le salon jeunesse d’Albi, Hervé Jubert est un auteur que je suis depuis quelques années déjà et que j’apprécie.

Quand je vais dans un salon, j’aime bien lire au moins un des romans des auteurs que je vais voir. Malheureusement mon rythme de lecture ayant bien baissé ses derniers temps je n’ai pu que commencer Magies secrètes… Je ne l’ai fini qu’hier.

magies secrètes

4ème de couverture

L’empereur de Sequana veut faire disparaître la magie de sa cité et persécute les êtres féeriques. Ils trouvent refuge dans l’hôtel de Beauregard, un détective de l’étrange qui travaille officiellement pour le pouvoir. Depuis quelque temps, des sorts sèment le chaos dans la cité. Une entité maléfique répand la terreur, personne n’est à l’abri. Armé de sa canne-épée, assisté de la jolie Jeanne aux étranges pouvoirs, Beauregard enquête dans les ruelles et les palais de la capitale, transformée en théâtre de cauchemars.

Mon avis

J’apprécie toujours autant l’univers d’Hervé Jubert : ses personnages mystérieux et attachants dont il ne dévoile la personnalité que progressivement, l’histoire qui monte en tension mais tout en douceur, ses références aux mythologies (quelles soient grecques ou égyptiennes). C’est à chaque fois une immersion.

Pourtant, cette fois, j’y ai mis du temps à cause des nombreuses notes de bas de pages. Oh elles n’ont pas forcément une grande importance dans la compréhension de l’histoire mais elles dévoilent quelques éléments et surtout elles donnent l’atmosphère du monde créé par Hervé Jubert, d’ailleurs certaines sont simplement des anecdotes relatives à des personnages. Le problème c’est que ça casse le rythme de lecture et qu’en plus c’est écrit tout petit et qu’il y en a à toutes les pages ou presque.

Bon pour en revenir à l’histoire, l’inspecteur-mage Beauregard (qui porte bien son nom mais je ne dirai rien 😛 ), homme mystérieux qui tente de protéger les féériques en les accueillant dans son domaine, doit enquêter sur la disparition ou plutôt l’enlèvement d’un membre de la famille royale ! …. Ainsi il fait découvrir au lecteur l’univers de Séquana, glauque, dangereux, malsain. Malgré les prémices de la fête du Carnaval, les amitiés et les beuveries… La ville semble noire, enfin c’est comme ça que je l’ai ressenti, même si par les anecdotes de bas de pages, le ton employé dans ces dernières, l’auteur tente d’alléger l’atmosphère. Bon Jeanne, l’apprentie, met aussi une note de fraîcheur dans tout ça.

En tout cas, c’est une enquête bien menée même si on a l’impression que Beauregard le fait en dilettante 😉 . Et les personnages tous autant qu’ils sont ont un côté mystérieux et attachants qui nous donne envie de lire la suite de leurs aventures et d’en découvrir un peu plus sur eux… Surtout nos deux « héros » 😀

Conclusion

Je vais continuer à lire du Hervé Jubert (et il vaut mieux car j’en ai encore plusieurs dans ma PAL en plus du dernier arrivé dimanche 😛 ) même si celui là, bien que plaisant, n’a pas réussi à m’embarquer vraiment.

Pour vous le procurer c’est soit à la boutique, soit sur Amazon 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s