Les écluses du temps de Guillaume Kosmowski

Bonjour,

Me revoilà avec une chronique, je sais que ça fait un petit moment mais je suis très prise par mon projet de café culturel. Maintenant que la campagne ulule est terminée… D’ailleurs je vous remercie pour votre soutien 😉 . Je vais pouvoir reprendre un petit rythme 😀 . Cela n’aura rien à voir avec ce que je pouvais publier à un certain moment, mais je vais essayer d’être un peu plus régulière 🙂 !

Bon passons au roman : Les écluses du temps, parce que au final c’est ce que vous attendez. J’ai acheté ce court roman à ma Petite Pousse lors du salon du livre de Mazamet. Il faut dire que le temps que je discute un peu avec l’auteur Mademoiselle avait déjà lu le 1er chapitre. Il faut reconnaître que la plume est agréable et que l’on plonge facilement dans l’histoire.

4ème de couverture

Un terroriste malgré lui, un barrage sexagénaire, une centrale nucléaire seventies, une femme pompier, un flic désabusé, une mannequin malchanceuse, un père courageux, une grand-mère atypique, un fanatique mal entouré…
Neuf prénoms, neuf vies, neuf chemins qui vont se croiser au cours des trente prochaines années , emportés par la Longue Histoire en marche.
De la Drôme aux Cévennes, en passant par Paris, Lyon et la Beauce : un road-movie à la forme narrative originale dont le seul véritable héros est l’histoire qu’il raconte…
Un thriller derrière lequel se cache un livre profondément humain et engagé, à la fois contre le nucléaire et la nucléocratie, et contre les dérives capitalistiques de la « démocratie à l’occidentale ».

Mon avis

Comme à mon habitude, je n’avais pas lu le résumé avant de me plonger dans l’histoire. Je l’ai pris parce qu’il traînait sur une des tables de la maison et que j’avais besoin d’une lecture rapide. Vous savez le moment où vous n’avez plus de temps pour lire et où vous choisissez des livres courts pour avoir l’impression d’avancer dans votre PAL 😛 … Ben c’était un de ses moments là.

On se prend très facilement dans l’histoire, chaque chapitre porte le nom d’un personnage et quand on ne connaît pas le résumé, on s’interroge sur le lien qui existe entre eux. Très vite, ce dernier apparaît… c’est un attentat ! La destruction d’une écluse et ses conséquences à court ou long terme.

L’auteur, en quelques mots, nous décrit assez finement la psychologie de chacun des protagonistes et leur rôle. Il nous parle autant de l’humain (vous, moi, eux) que de l’impact des décisions politiques de ceux qui sont loin de l’événement et finalement de la réalité des choses…. Reprendre le proverbe « Loin des yeux, loin du coeur » et l’appliquer à la politique « Loin des yeux, loin des conséquences ». Chacun fait ce qu’il doit au niveau administratif sans se préoccuper de ce qu’il se passe sur le terrain.

Là vous vous dîtes que je vous ai raconté l’histoire et que cela n’a plus aucun sens de le lire… Alors je vous dis oui mais non… Certes vous connaissez le pourquoi, ainsi que les décisions politiques. Mais je vous conseille fortement de lire le roman pour savoir en quoi et comment cet attentat a impacté sur ces neufs vies et ce avec de nombreuses années d’écarts. C’est poignant, c’est simple, c’est humain et souvent au fil des pages, on se demande comment nous, lecteurs, aurions réagi face à une telle catastrophe.

Ce n’est pas un livre coup de coeur, mais je vous conseille de découvrir cette plume simple et puissante en même temps.

D’ailleurs, c’est par ici : https://www.gkeditions.com/

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s