Il était une fois Dieu d’Anne Ruault

Bonjour,

C’est une des choses que j’apprécie et qui me touche depuis que j’ai ouvert l’Imaginarium café. Ces auteurs qui me suivent depuis un long moment déjà et qui, en toute confiance, me font parvenir leurs romans pour que je puisse les faire découvrir à mes clients.

Hors pour faire découvrir un auteur, il faut connaître sa plume… Enfin, c’est ma vision des choses. Donc, régulièrement, selon mon feeling, mes envies du moment, je vous ferai un retour sur un livre présent sur les étagères de l’Imaginarium.

Il était une fois Dieu d’Anne Ruault n’est pas le premier que je lis des indés présents au café… mais c’est le premier après l’officialisation de ma décision de lire au moins un roman de chaque auteur 🙂

Bon allez j’arrête mon blabla et vous donne mon ressenti… Vous êtes là pour ça 😉 !!

il était une fois dieu

4ème de couverture

A travers un petit voyage dans le sillage de L’Humanité, au contact de quelques figures choisies, Dieu s’offre une excursion délibérément caustique et iconoclaste, où la vérité historique côtoie la fiction, pour le plaisir d’en rire, mais pas seulement ! Ne vous fiez pas au titre. Grenouilles de bénitier s abstenir !

Mon avis

Bon déjà la couverture… Ne pas s’y fier, ni le titre d’ailleurs.

En agnostique (limite athée) que je suis, j’aurais fui si le livre parlait religion et croyance. Remarquez d’une certaine façon, il explique la situation actuelle et nous explique pourquoi ça ne sert à rien d’attendre quelque chose de Dieu et de tout lui mettre sur le dos 😀 !!

En plongeant dans ce roman vous êtes partis pour quelques heures de sourire (certains riront même sûrement 😛 ). Sous le signe de l’humour, l’auteure tente de comprendre et de nous faire comprendre les comportements de l’homme… Comment en sommes-nous arrivés à ce stade d’égoïsme et de nombrilisme ?? Oh elle ne nous donne pas de réponse, tout comme Dieu elle observe 😉  et constate.

L’humour est donc omniprésent, j’ai personnellement beaucoup aimé la rencontre entre Dieu et Napoléon… bon celle avec Nicolas était pas mal non plus. Surtout quand on compare les 2 personnages… et pas seulement en fonction de leur taille 😀

Anne en profite d’ailleurs pour exprimer aussi son côté féministe et dès le départ assène la supériorité de la femme. C’est d’ailleurs à ce niveau que le bas blesse pour moi. En effet, tout comme Anne je pense que les femmes sont plus fortes que les hommes. Sauf que je les imagine aussi plus fines et plus dans l’ombre, hors Anne a pris l’option d’un vocabulaire familier et guerrier lorsqu’elle fait parler ses héroïnes…. Mais bon, en dehors de ce petit détail, j’ai passé un très agréable moment de lecture avec souvent « une banane en travers du visage 🙂 « 

Bonne lecture !! ❤

Lien d’achat : https://amzn.to/2ZuyZeQ

PS : Suite à un échange avec l’auteure, j’ai découvert la genèse de l’histoire.

 » Après chaque attentat de Daesh, je m’interrogeais sur les raisons qui poussent des humains à massacrer d’autres humains au nom de « leur » Dieu. Un jour, je me suis demandée comment « Dieu » pourrait réagir à cette absurdité. Et voilà comment « Dieu » est devenu le personnage principal du roman…. » Anne Ruault 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s