Fais de moi la colère de Vincent Villeminot

Bonjour,

Ah  ! Vincent Villeminot, avec ma Petite Pousse, nous sommes des adeptes de sa plume. L’année dernière nous avons eu le plaisir de le croiser lors d’un salon à Albi… Après un échange, ma fille intriguée a choisi le seul roman qui ne soit pas jeunesse de l’auteur.

Elle l’a lu, relu et rerelu…elle travaille même dessus pour ses cours. Le confinement lui a permis de me le ramener et de me laisser un peu de temps pour le lire…cela fait du bien de reprendre nos échanges littéraires 😉

Ça va faire maintenant 2/3 jours que cette chronique me trotte dans la tête. Depuis que ma Petite Pousse nous en a fait la lecture à voix haute… Pas de tout rassurez-vous 😀 mais de certains passages poignants ou dont les métaphores concernant notre société actuelle sont….puissantes ? Violentes ?… Mais tellement juste !

41PE9tRjm4L._SX309_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Sur les bords du lac Leman, la jeune Ismaëlle va se lancer dans une pêche extraordinaire. Quel est ce nouveau Léviathan qui hante les profondeurs du lac ? Un récit puissant et halluciné sur le désir sous toutes ses formes.

Le jour où son père, pêcheur de longue date, se noie, Ismaëlle se retrouve seule. Seule, vertigineusement, avec pour legs un métier d’homme et une chair de jeune fille.

Mais très vite, sur le lac franco-suisse, d’autres corps se mettent à flotter. Des morts nus, anonymes, par dizaines, par centaines, venus d’on ne sait où –; remontés des profondeurs de la fosse.

C’est en ces circonstances qu’Ismaëlle croisera Ezéchiel, fils d’un  » Ogre  » africain, qui a traversé les guerres du continent noir et vient sur ces rives affronter une Bête mystérieuse.

Mon avis

Compliqué de parler de ce roman… je dirai même de cet essai tellement notre perception des mots et des maux dépends de notre perception du monde.

Fais de moi la colère, c’est ou plutôt ce sont des histoires…

C’est l’histoire d’une vie à venir…

C’est l’histoire d’une rencontre…

C’est l’histoire du blanc et du noir, du ying et du yang, du bien et du mal….de l’équilibre entre chacun…

C’est l’histoire du monde…. de Notre monde

C’est Notre Histoire dans tous les sens du terme…ce que nous sommes, ce que nous faisons à travers le regard de 2 jeunes malmenés par la vie, dotés d’une grande maturité qui analysent (de façon métaphorique) le monde qui les entoure.

Elle est Ismaëlle qui apprend à voir le monde au travers des yeux et de la perception d’Ezéchiel. Que cette vision du monde soit réelle ou imaginaire, vraie ou fausse, peu importe… elle est telle que chacun peut se l’approprier.

Je fut bluffée, emportée, malmenée, perdue et retrouvée…

Le nom des personnages est choisi avec réflexion… il défini leur rôle.  

Ismaëlle : Dans Moby-Dick, roman d’Herman Melville, le narrateur propose qu’on l’appelle Ishmaël (« Call me Ishmael »), en référence à celui contre qui tous les peuples se sont dressés et qui s’est dressé contre tous : ce personnage fuit la société humaine.

Ezéchiel : (en hébreu : יְחֶזְקֵאל ; arabe : حزقيال hazkyal) est un prophète de l’Ancien Testament (ou Tanakh selon la tradition hébraïque), qui a probablement vécu au VIe siècle av. J.-C. Son nom veut dire « Que le Seigneur le fortifie ».

Chrysostome (c’est un des surnoms qu’elle lui donne) :Jean Chrysostome (en grec ancien : Ἰωάννης ὁ Χρυσόστομος), né à Antioche (aujourd’hui Antakya en Turquie) entre 344 et 349, et mort en 407 près de Comana, a été archevêque de Constantinople et l’un des Pères de l’Église grecque. Son éloquence est à l’origine de son épithète grecque χρυσόστομος (chrysóstomos), qui signifie littéralement « à la bouche d’or ». L’anaphore qui constitue le cœur de la plus célébrée des Divines Liturgies dans les Églises de rite byzantin lui est attribuée. Sa rigueur et son zèle réformateur l’ont conduit à l’exil et à la mort.

What do you want to do ?

New mailCopy

Mammon : dans le Nouveau Testament de la Bible, est la richesse matérielle qui est personnifiée en divinité à laquelle les hommes sont susceptibles de vouer leur vie. Son adoration correspond dans l’Ancien Testament ou dans la Torah au culte du Veau d’or, et dans la morale catholique à l’avarice qui est un des sept péchés capitaux.Mammon est parfois compris parmi les trois ou sept princes de l’Enfer.

Source Wikipédia pour toutes les « explications »

Un roman à deux voix à lire absolument…

 

 

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s