La ménopause des fées de Gudule

Bonjour,

Je me souviens encore du moment où j’ai acheté ce livre…d’abord c’était Gudule et, à cette époque j’aimais beaucoup sa plume (depuis un peu moins). Puis j’avoue que le tire m’avait fait sourire, je le trouvais osé 😛 ….Et enfin, en tant qu’adepte de l’époque arthurienne, je trouvais la 4ème originale et je me demandais jusqu’où elle était allée. 😉

810v+eiVHUL

4ème de couverture

Depuis la disparition de sa forêt de Brocéliande, M. Merlin s’est réfugié dans la station de métro du même nom, dans le 18e arrondissement de Paris, avec tout son état-major. Lui, il s’est approprié le banc au bout du quai. Ses trois fées, Vivi, Moorgën et Clochette, ont élu domicile dans les poubelles. Bref, rien n’est plus comme avant.
À moins que… Mais oui, le vieux Merlin a un plan pour le Renouveau, le retour de la Légende, les châteaux forts, les quêtes et tout et tout !
À la tienne et qu’ça saute !

Mon avis

Retrouvé Merlin dans le monde moderne en clochard a un côté comique…la possibilité d’un Renouveau chevaleresque prête aussi à sourire surtout vu le nom des « héros »…mais je vous en parlerai un peu plus loin.

Le 1er truc qui m’a dérangée est dans la 4ème (même si je suis passée outre au moment de l’achat)…que vient foutre la fée Clochette au milieu de cette histoire ? Personnellement je trouve que ça donne déjà un coup de canif dans le contrat concernant l’univers proposé et le lien avec les légendes arthuriennes. Enfin bref, passons, surtout qu’elle disparaît assez rapidement (enfin façon de voir les choses) du roman.

Donc, j’aimais bien l’idée de départ, et je dois reconnaître que j’ai souri une partie du livre avec le nom des personnages (surtout Arthur Lancelot qui regroupe le mari et l’amant… bon c’est pas une lumière et il est obsédé mais l’idée était sympa). Mais au fur et à mesure des pages qui se tournent, cela devient lassant voir même un peu vulgaire…quand au final c’est une apothéose d’orgies sans grand intérêt. Brocéliande est devenue un complexe immobilier que les êtres « magiques » ont investi et dans lequel ils s’en donnent à « cœur » joie.

Enfin voilà, j’ai pas vraiment accroché même si à la base j’aime beaucoup la plume de l’autrice…alors certes, le nom de chaque personnage est réfléchi (si on connaît un peu la légende arthurienne on connaît le rôle qu’ils devraient tenir dans le Renouveau) mais le côté « dégénéré » de Merlin, l’humour gras et le débordement d’orgie ont eu raison de mon sourire.

Après c’est une question de goûts littéraire 😉 ! Bonne lecture ! ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s