Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


7 Commentaires

Calendrier des blogueurs : Septembre

Bonjour,

Avec une journée de retard, je vous retrouve pour le calendrier des blogueurs. La chroniqueuse en question est discrète malgré son succès et préfère garder un minimum d’anonymat. Merci donc à Gaellie Rose d’accepter de se dévoiler un peu! 🙂

Que dire ! Ce n’est pas facile de se livrer !
Je suis la maman de quatre filles géniales qui occupent une grande partie de mon quotidien, même si les plus âgées sont grandes !

Je suis infirmière. Ça occupe pas mal aussi 😉
Pour m’évader, deux solutions : l’équitation et la lecture.
J’ai toujours beaucoup lu et il devenait compliqué de garder trace des livres choisis. Ma plus grande fille m’a donc conseillé de faire un blog. Il permettait d’organiser mes fiches de lecture et de consigner mes avis.
J’ai donc monté mon blog en février 2017, un peu sur un coup de tête et puis, je me suis prise au jeu. J’ai eu envie d’interviewer les auteurs, de discuter avec d’autres blogueuses, de me familiariser avec le monde des livres, rencontrer des attachés de presse, des libraires, des lecteurs. Cette aventure est devenue formidable, enrichissante et extrêmement positive.

2012_09

Au Fil des Livres

La chronique que je propose de partager est celle de : « Les corps inutiles » de D. Bertholon car cette auteure mérite une véritable attention. Je vous recommande ce roman qui m’a laissée scotchée.

Résultat de recherche d'images pour "les corps inutiles"

Clémence vient d’avoir quinze ans, de terminer le collège. Un nouveau cycle s’ouvre à elle, lorsqu’elle est agressée, en plein jour et en pleine rue, par un inconnu armé d’un couteau. Ce traumatisme inaugural – même si elle n’en a pas encore conscience – va contaminer toute son existence. En effet, l’adolescente réalise qu’elle perd progressivement le sens du toucher…
À trente ans, Clémence, toujours insensible, est une célibataire endurcie, solitaire et sauvage. Après avoir été maquilleuse de cinéma, la jeune femme se retrouve employée de la « Clinique », une usine d’un genre particulier. En effet, la Clinique fabrique des poupées… mais des poupées grandeur nature, hyper-réalistes, destinées au plaisir – ou au salut – d’hommes esseulés.
Le roman déroule en alternance l’histoire de Clémence adolescente, hantée par cette agression dont elle n’a jamais osé parler à sa famille, et le récit de Clémence adulte, assumant tant bien que mal les conséquences, physiques et psychologiques, de son passé.
Mais la vie, comme toujours, est pleine de surprises

Les Corps Inutiles fait partie de ces romans qu’on lit avec assiduité, pressé de connaître le dénouement et qu’on referme et repose sans cesse, appréhendant la dernière page qui signera la fin de la lecture. C’est terrible cette envie d’achever un roman et ce besoin de ne surtout pas le terminer. Pas déjà. Non, ce n’est pas possible. J’en veux encore ! Quelle angoisse … Un dilemme qui suscite beaucoup d’émotions. Et il y en a des émotions dans ce livre. Enormément. Inutile d’espérer en sortir indemne, c’est impossible.
Delphine Bertholon décortique habilement les méfaits de l’Agression : les effets de la peur, de l’insertion dans la sphère intime, du sentiment de salissure, de la culpabilité, de la honte qui induit le silence, de l’incompréhension. Elle analyse le puissant traumatisme qui désagrège le moi et morcelle la conscience.
« Moi était une chose vague, lointaine et nébuleuse, un reflet fracassé dans les miroirs de bar, un concept, une entité. J’avais le sentiment d’avoir vécu mille vies, mais aucune n’était la mienne : tout me semblait fictif, comme si Clémence Blisson, c’était du cinéma. »
Le regard des autres « Allons, Clémence, ce n’est pas si grave ! Ce n’était même pas un viol » et ses conséquences. Clémence s’est construite sur des ruines. Devenue elle-même poupée de silicone – comme celles qu’elle maquille à la Clinique – insensible, objet sexuel consommable, dénué de sens et d’envie, bout de chair enjolivé comme un camion neuf, adepte d’une baise à sens unique, elle se livre, se dégrade, se maltraite. Elle attend, elle espère, croit maîtriser, mais ne maîtrise rien, subit, provoque. Les mots choquent. Clémence choque. Son trouble nous émeut. Perturbe. Delphine Bertholon est si juste. Alternant le récit de l’adolescence et la narration d’un présent plus que complexe, elle nous saisit aux tripes, nous malmène. Non, il ne faut pas terminer ce livre. Et pourtant, il faut savoir. L’histoire ne peut s’achever ainsi, sur cette vie triste à mourir, huilée d’habitudes.
Ce livre bouleverse, fout les jetons, perturbe, interroge. Le profil psychologique et le cheminement de l’héroïne sont décrits avec rudesse et finesse. Les mots sont nets, bruts et filants. C’est une atmosphère, un ressenti à la fois primitif et subtil. Un style à part entière. Delphine Bertholon est indéniablement un grand auteur.

Et puis, si Magali a encore un tout petit peu de place à me consacrer (avec plaisir évidemment 😉 ), je vous propose la mini chronique de « Je me suis tue » de Mathieu Ménegaux – gros coup de cœur – (et premier auteur que j’ai interviewé !) :

Résultat de recherche d'images pour "je me suis tue"

 

Du fond de sa cellule de la maison d’arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous livre l’enchaînement des faits qui l’ont conduite en prison : l’histoire d’une femme victime d’un crime odieux. Elle a choisi de porter seule ce fardeau. Les conséquences de cette décision vont se révéler dramatiques. Enfermée dans sa solitude, Claire va commettre l’irréparable. Le mutisme sera sa seule ligne de défense, et personne, ni son mari, ni ses proches, ni la justice ne saisira ses motivations.

 

 

 

Qu’est-ce qui peut conduire une femme à commettre l’irréparable ? Le pire crime qu’il soit?
Claire se tait. Commence alors une inexorable descente aux enfers jusqu’à l’irréversible.
On lit, le souffle court, le cœur tambourinant, le récit de cette femme ordinaire dont les choix ont précipité la perte.
Un livre qu’on lit d’une traite. Captivant.

Où la trouver :

Son blog : https://aufildeslivresblogetchroniques.wordpress.com/

Sa page facebook : https://www.facebook.com/aufildeslivres/

J’avoue que je suis Gaellie d’un peu loin, mais lorsque je croise une de ses chroniques, c’est toujours un vrai plaisir. En plus, j’apprécie beaucoup sa manière de faire, discrète, elle répond toujours présente pour aider et soutenir 😉

Bonne lecture ! ❤ 😉

Publicités


2 Commentaires

Calendrier des auteurs : Septembre (2)

Bonjour,

Comme je vous l’avais déjà dit, ce mois-ci je vous fais découvrir un 2ème auteur dans mon calendrier.

Olivier Casaliva est un pseudonyme. L’auteur préférant garder l’anonymat, il se propose de vous raconter l’histoire de son roman 😉

Je lui laisse la parole 🙂

Bonjour aux lecteurs de Lecture Familiale et merci à Magali de m’accueillir.

Son roman

Prières de sang est le fruit d’une longue histoire. En effet, j’ai toujours beaucoup écrit, j’écris depuis mon adolescence en fait. A l’époque je dévorais les livres de science-fiction. J’ai rédigé pendant des années des nouvelles, des esquisses d’histoire jamais vraiment abouties. Je ne suis jamais allé au bout de la rédaction d’un véritable livre. Sans doute par manque de temps, de discipline, de motivation, je ne sais pas. Pourtant l’envie était là, depuis le début. Il y a quelques années, une opportunité inattendue m’a permis, enfin, d’aller jusqu’au bout de mon projet. Pendant trois ans, j’ai travaillé toute la semaine loin de chez moi, ne rentrant à la maison que le week-end. Cela a été le déclic. Dans ma petite chambre d’hôtel, j’avais enfin du temps pour moi. Rien d’autre à faire que d’écrire … Je me suis alors jeté à corps perdu dans l’écriture d’un livre, d’un vrai. Et cela a été un bonheur absolu … Prières de sang était né

olivier Casaliva.jpg

Quelques avis sur son roman

Une Vidéo

 

Et pour ceux qui préfèrent les chroniques écrites 😉

https://julitlesmots.wordpress.com/2017/06/11/priere-de-sang-dolivier-casaliva-2/

https://leshistoiresdameliaetlaculturegeek.wordpress.com/2016/10/26/prieres-de-sang/

Je ne peux pas vous mettre tous les retours qu’il a eu … mais une chose est sûre ils sont tous (enfin ce que j’ai lu) positif 😉

Si après la lecture l’article vous voulez découvrir encore plus l’auteur et son livre, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Et si tout ça vous a convaincu de lire Prières de Sang, il vous suffit d’aller là.

Bonne découverte !! ❤ 😉


6 Commentaires

Calendrier des blogueurs : Juillet

Bonjour,

La blogueuse que je vous propose de découvrir ce mois-ci est une jeune fille un peu spéciale pour moi. Elle est un peu ma « petite protégée »… Cela faisait quelques temps que je la croisais sur les groupes de lecture. Même derrière son écran elle paraissait toujours volontaire, souriante, enjouée … Je suis ravie qu’elle se soit décidée à ouvrir un blog et surtout de voir (ou du moins de sentir) à quel point elle peut s’y épanouir.

Alors ne croyez pas tout ce qu’elle dit dans sa présentation (je ne me permettrais pas de faire de censure), elle est la seule à avoir sauter le pas et tout ce qui lui arrive elle ne le doit qu’à elle ! 😉

Sa « biographie »

Comme pour beaucoup parler de soi n’est jamais simple d’autant plus lorsque l’on n’a pas confiance en soi comme c’est mon cas.
Je suis originaire de la Marne qui se situe dans la région Champagne-Ardennes enfin le Grand Est (certains d’entre vous vont penser que je bois beaucoup de champagne et bien détrompez vous même si de temps en temps ça ne fait pas de mal d’autant plus qu’il y en a du très bon dans les petits producteurs). J’ai vécu sept ans dans les Vosges pour revenir à mes racines en 2012.
J’ai 25 ans, actuellement au chômage, j’ai passé mon CAP vente dans une chocolaterie à 20 ans après avoir été jusqu’en 1ère L, redoublé et n’avoir rien fait pendant deux ans.
Dans la vie de tous les jours, je suis une personne altruiste, tolérante, généreuse. J’aime aider les personnes qui m’entourent. Je donne beaucoup sans attendre en retour quoique ce soit même si dans certains cas ça m’a été défavorable mais on ne se refait pas. Ce qui m’insupporte ce sont les gens qui jugent les autres juste pour le plaisir de critiquer.
Je suis une grande passionnée de livres, cela me permet de m’évader car je suis une personne très solitaire. J’ai commencé à lire les Max et Lili lorsque j’étais en primaire, j’ai enchaîné avec les Chair de poule que j’empruntais au C.D.I du collège mais le goût de la lecture m’ait vraiment apparu dans l’adolescence vers 16 ans avec les livres de G. Musso et la saga Eternels d’Alyson Noël.

2012_07.jpg

La petite histoire de son blog

A l’heure actuelle, j’essaie de m’ouvrir à plus de genres pour pouvoir discuter un peu plus de mes lectures avec mon chéri qui lit exclusivement du fantastique et des mangas. Venant d’une famille où personne ne lit, je me sentais frustrée de ne pouvoir partager mon ressenti sur les lectures que je terminais j’ai donc décidé d’intégrer des groupes de lectures sur facebook et où j’ai rencontré des personnes virtuellement telles que toi et c’est comme ça que mon blog est né.
Après une conversation avec toi où tu m’as demandé pourquoi je n’avais pas de blog (comme quoi je n’ai rien fait de spécial 😉 ), l’idée est tout à coup apparue en me disant que je n’avais rien à y perdre que d’essayer.

D’ailleurs, j’y prend beaucoup de plaisir à faire mes chroniques et les partager ensuite sur les groupes de lecture. Je tiens aussi à remercier les personnes qui me soutiennent en commençant par toi car tu m’as encouragée à le faire et le soutien que tu m’apportes me fait énormément de bien. D’autres personnes aussi m’apportent énormément notamment mon chéri qui lit mais pas autant que moi et qui m’encourage dans tout ce que je fais. Les auteurs qui me disent qu’ils trouvent mes chroniques sur leurs livres sont belles, ça aussi ça aide à persévérer.
Je sais que certains diront que je suis trop modeste (je confirme 😛 )envers moi-même et que ce n’est que le juste retour des choses avec l’implication que j’y mets et le soutien que j’apporte chaque jour aux nouveaux auteurs car il faut bien les soutenir sinon qui le fera ?

Mais en 3 mois, je trouve juste énorme ce qui m’arrive.

Un grand merci à vous tous.

Sa meilleure chronique (selon elle 😉 )

https://meslectures51.wordpress.com/2017/06/25/toons-king-de-nadeim-m-g-h/

Son blog général

https://meslectures51.wordpress.com/

Sans oublier sa page facebook

https://www.facebook.com/La-Marine-d%C3%A9voile-ses-lectures-362403607487843/?hc_ref=ARS5BB8PqUlwNeaUXOXwN27OCr6U77fFfMLVMyKhEqPZbnIi25rXKBCwoPNJRVLoGNs&fref=nf&pnref=story

Je voudrais quand même rajouter mon petit grain de sel dans cette présentation … Je trouve super l’interview des auteurs présente dans chacune de ses chroniques (je crois que c’est la seule à le faire aussi systématiquement 😉 )

La demoiselle a oublié de dire qu’elle avait été sélectionnée par Le prix des auteurs inconnus comme jury

Bonne découverte ! 😉 ❤


10 Commentaires

Calendrier des auteurs : Juillet

Bonjour,

En ce 1er juillet, je vous propose de découvrir Arnaud Le Bian auteur de L’incroyable vie D’Ulysse Marbaud.

Bien qu’il soit habitué à être le centre d’intérêt ( il est ou a été formateur http://www.valeur-et-capital.com/videos/parcours-formation-valeur-et-capital ) impossible de le faire parler de lui. J’ai donc dû faire quelques recherches.

Biographie (Merci Amazon 😛 )

Né en 1970.
Après une enfance en Afrique, il passe sa jeunesse et son adolescence sur la côte d’Azur.
Il vit aujourd’hui entre Paris et la Nièvre
Je sais c’est court, mais pour découvrir un peu plus sa personnalité je vous suggère d’entrer dans le groupe des Accro aux livres où vous aurez le loisir de découvrir son humour … je dirai cinglant ! Et ses goûts littéraires qu’il peut exprimer de manière très imagée 😛 !

2018_07

Il a toujours nourri une passion pour la littérature, notamment la littérature américaine. Ses gouts sont très éclectiques. Il aime lire aussi bien les auteurs classiques que les contemporains. Cependant il ressent une profonde admiration pour trois écrivains en particulier: Céline, John Fante, et Jim Harrison.  Il produit là son premier roman parcourant des thèmes qui lui sont chers: le temps qui passe, la nostalgie, l’alchimie, les mythes et les secrets, la spiritualité, l’Amérique et la culture pop.

Son Roman : L’incroyable vie d’Ulysse Marbaud (actuellement en promotion Kindle 😀 )

Quelques mots de l’auteur à propos de son livre… histoire de vous avertir de ce qui vous attends 😀 :

  • Je n’ai jamais eu l’envie d’écrire un livre qui se lit d’un coup.
  • C‘est normalement un livre qui fait fonctionner l’imagination

L'incroyable vie d'Ulysse Marbaud par [BIAN, Arnaud LE]

Tout est parti d’un rêve qu’Ulysse a fait à plusieurs reprises.
Une femme lui est apparue et lui a délivré ce qu’il considère comme un message:
« Je suis Léa Nathan. Ta quête sera longue. Quand, après avoir expérimenté les basses œuvres de notre monde moderne, et qu’après t’en être délecté tu pourras du jour au lendemain te détacher de chacune d’elles, alors tu t’élèveras, tu me trouveras et tu seras capable de m’aimer de l’amour le plus pur. »
Comme il se sent étouffer dans sa vie, il va dès lors s’évertuer à interpréter ce rêve et va ainsi entrer dans une quête qui va dépasser son existence. Tel son lointain homonyme, il va partir pour un voyage durant lequel différentes expériences et rencontres lui feront toucher du doigt de vieux secrets enfouis en élaborant des corrélations inattendues. En effet, quel lien peut on faire entre le Big Bang, la physique quantique, la bombe atomique, l’Inde antique et sa trinité de dieux, les chakras, le son OM et enfin le peuple tsigane et sa musique, les alchimistes, les fréquences cérébrales et Frank Sinatra? Et bien Ulysse va réunir tout ceci dans une nouvelle compréhension du monde.

L’incroyable vie d’Ulysse Marbaud est une épopée originale qui nous pousse à nous interroger sur le sens de nos vies et sur la recherche que nous avons tous: découvrir l’onde qui nous fait et nous fera vibrer. Ulysse, héros profond et touchant, va entrer en guerre et percer le mystère de cette onde primordiale que nous avons toutes raisons de nommer l’âme éternelle du monde.
Son récit nous tiendra en haleine, jusqu’au final étourdissant.

Quelques avis 🙂

Fantomette LA : https://www.facebook.com/groups/1116478561764528/permalink/1360063524072696/?hc_location=ufi

Eva Cantalago Alias Jo Rouxinol (auteure du Carnaval des Illusions et du Temps des étoiles ) https://www.facebook.com/groups/1116478561764528/permalink/1385615004850881/

Bien sûr vous pouvez en trouver beaucoup d’autres sur le groupe des Accro ainsi que sur Amazon  dont celui de Frédéric Soulier (auteur aussi 😉 )

Bon mois de Juillet ! ❤


5 Commentaires

Calendrier des auteurs : Juin

Bonjour,

En ce début du mois de juin, ce n’est pas un auteur que je vous présente mais deux … quelle chance !

Allez je les laisse se présenter 😉

Leur biographie

Associés dans le crime et mariés dans la vie de tous les jours, Lysere et Belysambre sont deux acolytes indissociables. Si au départ, Lysere écrit tandis que Belysambre corrige et illustre ses couvertures (parce qu’il ne faut pas pousser, quand Lysere dessine, il trace des lettres…), très vite, les commentaires ainsi que l’œil inquisiteur de Belysambre sauve Lysere de trous scénaristiques béants, sa sensibilité permet d’approfondir encore la personnalité des individus qui naissent, vivent et meurent sous sa plume. En 2016, avec la parution du premier roman de Lysere, illustré par Belysambre, la décision est prise, ils seront coauteurs pour tous les autres ouvrages du couple.
Belysambre est une femme née sous le signe du lion de l’année de la chèvre (mais ça, c’est les Chinois qui le disent, Lysere n’allait pas les faire mentir tout de même), dans la vie de tous les jours, elle est employée de bureau et paie ses factures tout en élevant deux magnifiques enfants, mais glissez-lui un crayon entre les mains et la voilà qui se transforme en illustratrice, ou pire, coauteure jusqu’au bout de la nuit chassant les imperfections, retravaillant des textes, proposant des idées déjantées ou des scénarios épiques. Elle est passionnée par le dessin, les activités ludiques, les arts martiaux, le bricolage, la cuisine, la lecture et la musique en général.
Lysere est un homme né sous le signe des gémeaux de l’année du rat (ouais, les Chinois le disent aussi, mais le rat est travailleur chez eux, il paraît…), ici aussi, dans la vie de tous les jours, il élève deux enfants surprenants et jongle avec les tableurs et les graphiques analytiques pour la plus grande joie de ses collègues. Mais la nuit, quand il s’approche de son clavier aux reflets céruléens (c’est important le bleu, c’est joli le bleu et puis j’avais envie d’écrire céruléen au moins une fois dans notre biographie…) il se transforme en auteur acharné, martyrisant claviers, carnets de notes et moteurs de recherche accompagné par son épouse ils usent leurs globes oculaires pour réjouir petits et grands dans leurs différents projets. Il est passionné par la photo argentique, les activités ludiques, la voile, les arts martiaux, la randonnée, la lecture et l’astronomie.

2018_06

Avant de découvrir leur bibliographie, je vous propose de lire le petit mot aux lecteurs 😉

Ami lecteur bienvenu,

tu es amateur de littérature de genre, nous baignons principalement dans la SFFF (comprendre Science-fiction, Fantasy, fantastique). Nous adorons créer des univers qui encouragent le lecteur exigeant à lâcher prise et à se poser les bonnes questions. Tu es amateur d’histoires complexes et de rebondissements inattendus ? N’hésite pas. Plonge dans les étoiles en accompagnant Marc dans sa quête d’identité, une préférence pour le côté plus SF pulp action des années soixante ? La quête du disjoncteur en lecture libre sur le site de Lysere n’attend plus que toi pour t’y faire découvrir les péripéties de deux têtes brûlées en quête de sens. Tu n’aimes pas la SF ? Pas de panique, le chant du skalde te propose une saga fantasy dans un univers magique où les vikings sont les acteurs principaux. Quel camp choisiras-tu ? Celui des Ases ou celui des Hommes ? Loin de la barbarie décrite, il faudra y suivre l’apprentissage d’un jeune skalde qui doit découvrir sa destinée et l’accomplir sous peine de condamner son monde… Lysere et Belysambre ont bien d’autres univers en chantier, n’hésite pas à les découvrir sur le site de Lysere ou à nous rencontrer lors de nos déplacements en salon ou en dédicace.
Avec toute notre amitié qui que tu sois.

Leur bibliographie et projets

  • . Connexio Sybarite tome 1. La voie des ombres

Dans un futur lointain, l’Humanité a essaimé à travers les étoiles recherchant quelque chose de plus, une réponse à cette éternelle question : sommes-nous seuls ?
Dans la débâcle de la fin des guerres de colonisation, cette interrogation a rapidement cédé le pas devant les considérations politiques et les jeux d’alliances. Seul demeure le « Grand système », vestige juridique de l’Antiquum, époque révolue dont les dernières reliques chantent la gloire d’un temps passé oublié et font l’objet de toutes les convoitises.
La réalité est-elle toujours celle que l’on perçoit dans son propre miroir ? Propriétaire de son appartement, riche patron d’un bar à la mode, Marc Delasalle a tout pour être heureux, du moins, le croyait-il jusqu’à ce que les premières lézardes apparaissent dans les limbes de sa psyché. Comment réagiriez-vous en réalisant que des années de votre vie se sont évaporées sans laisser de traces ? Lorsqu’elles tentent de refaire surface, trois forces obscures se mettent en branle pour lui dérober des secrets dont il ignore encore tout, attisant le brasier des conflits fratricides. Enlevé, évadé puis perdu au milieu de nulle part, traqué par ses amis, épaulé par ses ennemis, il lutte pour récupérer le contrôle de sa vie, choisir sa voie avant qu’il ne soit trop tard et s’affranchir du jeu périlleux où la mort est l’unique arbitre.
Bienvenue dans la voie des ombres, soulevez le voile, il est trop tard pour reculer.

  • Le chant du Skalde tome 1. Les mots du cœur

Au début du cinquième siècle, les vikings règnent sur les mers, négociants redoutables, pillards sans merci, combattants aguerris, ces navigateurs et artisans hors pair découvrent le monde et vont là où nul n’a jamais vogué avant eux, ou presque. Le Skalde est un prêtre guerrier, barde par nécessité, il manipule les terribles pouvoirs du Seydr, à ses côtés, la seiðkona, sorcière, devineresse et annonciatrice de la fin comme deux faces d’une seule et même pièce ils accompagnent le destin des hommes et tissent l’avenir de leur monde. Les dieux dictent leur désir par leur voix. Mais avant qu’un Skalde soit reconnu parmi les siens, il doit passer des tests, sa volonté, sa force et son courage seront mis à rude épreuve dans ce tourment implacable infligé à son âme, celui-ci en ressort définitivement brisé, ou trempé comme le plus pur des aciers. Suivez Siger, apprenti Skalde et découvrez s’il réussira la plus incroyable des missions que lui réserve Odin lui-même. (Parution prévue avant l’été 2017)

  • C-LOG. Dans l’univers de la Connexio Sybarite

Le projet aura pour titre C-Log (jeu de mot pour Colony Log et clog=sabot) Il s’agit d’un fiction écrite sous forme d’un journal de bord. Ce roman s’inscrit dans le monde de la Connexio Sybarite, ouvrage intermédiaire entre le tome 1 et le tome 2.
L’humanité a lancé un vaisseau vers Mars et tente de coloniser la planète petit à petit. Paul Iansen est le 12ème C-Logger, colon volontaire pour un aller simple, il a pour mission de fédérer autour de lui, huit autres apprentis colons, créer une structure viable et accueillir, au fur et à mesure de l’agrandissement des installations, de nouveaux colons. Une mission qui sera semée d’embûches. Triomphera-t-il en permettant à l’humanité d’établir un nouveau pied à terre sur une planète proche ? Ou au contraire son C-Log servira-t-il d’exemple à ne surtout pas suivre ? Vous le saurez en lisant son C-Log. Et si cette aventure ne cachait pas d’autres raisons… D’autres secrets plus inavouables ? (Parution prévue avant la rentrée 2017)

Pour en savoir plus… c’est par là 🙂

FB Lysere : https://www.facebook.com/lysereplume/
FB Belysambre : https://www.facebook.com/Belysambre/
Site web Lysere&Belysambre : http://lysere.eu
Premier livre paru de Lyser aux éditions NL : http://bit.ly/NLconnexio
Les éditions NL, présentation du catalogue : www.editionsNL.com

Je vous souhaite un bon mois de juin

Enregistrer


6 Commentaires

Calendrier des blogueurs : Mai

Bonjour,

Aujourd’hui j’ai le grand plaisir de vous présenter Ivalena Gaeoreine…ce que j’en connais? Un blog super mais surtout une jeune femme disponible, patiente et toujours présente pour accueillir et soutenir autant les jeunes auteurs que les blogueurs.

Mais je la laisse parler !

Ivalena

Parler des livres, c’est facile. Parler de moi, beaucoup moins.
Je suis de la région lyonnaise, j’ai 41 ans et je travaille dans l’informatique et dans la traduction… Oui, oui ! Ça a un rapport ! Ne vous est-il jamais arrivé, lorsque vous essayez de discuter avec un informaticien, de vous sentir légèrement (voire complètement) dépassé ? Et bien, mon travail consiste à faire la traductrice entre vous et lui. Mais bon, ça c’est moi au boulot !

Dans ma vraie vie, celle que j’ai le plus envie de vivre, je suis une passionnée. Passionnée de lecture avant toute autre chose, mais avec de fréquentes incursions dans d’autres envies de tout type : broderie / crochet / tricot, jeux vidéo, de cartes, de plateau, la couleur rose, natation, chant, écologie, sculpture, érotisme, peinture (abstraite !), web marketing, licornes, écriture… Je fais partie de ces personnes qui sont à 200 % dans leur désir du moment, mais qui peuvent en changer à tous moment. J’adore apprendre, découvrir de nouvelles choses, je pense que c’est de là que vient mon appétit pour des passes temps aussi variés. Mais la lecture, elle, persiste à travers le temps depuis que je suis devenue autonome.

Je suis, également, une grande amoureuse des gens. Je crois en la bonté, je crois en l’amour, je crois en chacun. Je sais que ça peut paraître naïf et pourtant, j’ai beau avoir vécu bien des déboires, je continue à avoir foi en l’humain et en un avenir radieux ! Ça ne m’empêche pas de savoir qu’il va falloir beaucoup de boulot avant d’en arriver là et qu’il est temps de s’y mettre !

Par contre, j’ai horreur de l’injustice. Moi qui ai tant de mal à dire non quand il s’agit de moi, s’il s’agit de défendre quelqu’un que j’estime opprimé, je serai la première à monter au créneau avec toute ma colère et ma passion.

2012_05.jpg

Je sais pas vous, mais je trouve qu’elle fait jeune sur sa photo 😉

Nualiv : Des nuages et des livres

Tiens j’ai oublié de lui demander pourquoi les nuages 😉 ?

Et c’est là qu’intervient la création de mon blog : il y a quelques mois, j’ai découvert la fonction de bêta lecteur/trice au hasard d’un groupe facebook (le même où j’ai découvert ton joli blog d’ailleurs !). L’idée de marier mon amour de la lecture avec mon envie permanente d’aider mon prochain était beaucoup trop irrésistible pour que je puisse la combattre. C’est ainsi que j’ai découvert les auteurs auto-édités et/ou auteurs indépendants.

À ce moment-là, un tout nouvel univers s’est ouvert à moi. Ou plutôt, une multitude d’univers se sont ouverts à moi ! Et j’ai eu envie d’en parler, d’abord par envie de partager ma passion, mais aussi pour essayer de tordre le cou à cette vilaine idée reçue qui laisse à penser qu’auto-édition rime avec piètre qualité.

Je ne suis pas critique littéraire. Je ne me trouve donc pas de légitimité pour juger de la qualité intrinsèque des œuvres qui me sont confiées. Par contre, je suis humaine (Si, si ! J’vous jure !) et à ce titre, je déborde de sentiments. Ce sont eux qui dégoulinent dans mes chroniques. Vous remarquerez, d’ailleurs, probablement, que je ne résume que très succinctement les ouvrages que je présente. Mon propos n’est pas là. Je préfère partager mon ressenti, relever ce que j’ai plus ou moins apprécié.

Peut-être vous retrouverez-vous dans certaines de mes présentations ou peut-être, au contraire, découvrirez-vous que nos points de vue sont opposés. Peu importe ! N’hésitez pas à m’en faire part…

Ses chroniques …. non, ses coups de cœur

Je ne sais pas vraiment quelles sont mes chroniques qui sont représentatives de mon blog alors je vais me contenter de vous partager mes coups de cœur de 2016 : http://nualiv.fr/cat/coeur/

Bonne lecture et bonne découverte !

Enregistrer

Enregistrer


Poster un commentaire

Calendrier des auteurs : Mai

Bonjour,

Déjà le 1er Mai… avant de vous parler de l’auteur du mois, je vous offre    Image associée(tradition oblige 😉 ).

Notre auteure du mois est Cécile Koppel-Vergne. J’ai eu le plaisir de la rencontrer l’an dernier lors du salon du livres de Mazamet … Si je ne devais la définir qu’en un seul mot, ce serait : Passionnée (et oui avec un grand « P » 😉 ) .

2018_05

Biographie

Bonjour,

Je m’appelle Cécile. Je vis dans le sud de la France. J’aime lire… j’aime jouer de la musique en groupe… j’aime peindre, dessiner… Un jour, j’ai commencé à écrire cette histoire. Jusque-là, je ne savais pas à quel point j’aimais aussi écrire… Travailler le texte jusqu’à ce qu’il soit simple et fluide et se glisse dans l’esprit du lecteur sans que rien n’accroche…

Écrire s’est avéré être une expérience incroyable ! Forte, unique, fascinante… à la fois extraordinaire et dangereuse pour l’équilibre de ma vie. Écrire oblige à descendre en soi. À approfondir des facettes de soi-même. À réfléchir sur ce qui nous fait vibrer… Ce qui m’intéresse, ce qui m’emporte, c’est d’interroger ma propre vie, mon propre monde à travers des expériences multiples. C’est faire évoluer ce  regard que nous portons autour de nous et qui se transforme au fur et à mesure de nos expériences…

L’histoire de sa saga

Je ne savais rien de l’histoire d’Anaonil avant de commencer à la raconter… Elle s’est écrite au fur et à mesure, me surprenant souvent au détour d’un paragraphe. Mes personnages aussi m’ont surpris. Ils n’ont pas toujours fait ce que je voulais leur faire faire. J’ai vécu plus de deux ans avec eux… deux ans pendant lesquels ils étaient avec moi, en moi, absolument tout le temps… Ils me tannaient pour que je les rejoigne… pour que je fasse avancer l’histoire… Ils mettaient en moi un sentiment d’urgence dont je me souviens avec nostalgie et que je m’étonne d’avoir ressenti avec une telle force aussi longtemps…
Les cinq tomes de la saga Anaonil sont écrits. C’est pour moi une grande victoire… Les trois premiers sont parus aux éditions Sudarènes, vous offrant la possibilité de faire ce surprenant et passionnant voyage dans le monde d’Anaonil …et je suis heureuse de pouvoir partager son histoire avec vous.

Bibliographie

17917676_1721333424550077_7907721642030862424_o

Je n’ai lu que le tome 1 : Auriane qui est tout simplement génial. D’ailleurs je ne suis pas la seule à le penser.

Je vous laisse découvrir quelques chroniques

Auriane

http://lesnouvellesplumes.ovh/index.php/2016/07/14/auriane-de-cecile-koppel-un-livre-de-sf-un-conte-philosophique-les-deux-et-plus-encore/

http://jenychooz.com/2016/03/25/20160228decouverte-lecture-le-monde-d-anaonil/

Sherdif

http://lesnouvellesplumes.ovh/index.php/2016/09/30/serdhif-de-cecile-koppel-coup-de-coeur-puissance-2/

Et un book trailer pour Dimhénoé

Voilà ah non j’allais oublier, pour suivre Cécile et en savoir un peu plus sur Le monde d’Anaonil, c’est par là : https://www.facebook.com/LeMondeDAnaonil/?fref=ts

En écrivant cet article, j’ai appris que Cécile Koppel Vergne serait présente :

  • du 6 au 8 mai  au Salon du Fantastique de Paris
  • le 13 et 14 mai au salon du livre d’Hyères
  • le 21 mai au salon du livre de Mazamet (et là vous pouvez m’imaginer entrain de faire la danse de la joie….et mon homme entrain de déprimer sur le trou dans le portefeuille 😛 )

Je vous souhaite un bon mois de mai… et n’oubliez pas « En mai fait ce qu’il te plaît !  » 😀

Bonne lecture !!

Enregistrer