Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


6 Commentaires

Les mains blanches de Théo Lemattre

Bonjour,

J’ai découvert Théo Lemattre grâce à toute l’histoire qu’il y a eu sur les réseaux autour de La malédiction du Vatican. Oui j’ai bien dit « grâce » car sans ça et la chronique de Ju lit les mots, je n’aurai pas cherché à le connaître et à découvrir sa plume….donc merci à tout ses détracteurs sans vous je ne l’aurai peut-être jamais lu !

J’ai eu la chance de le rencontrer au salon Rencontres d’encre à Tulle en début de mois (encore merci Valérie Dufourd) et j’en ai donc profité pour acheter Les mains blanches et le lire… rapidement comme vous pouvez le constater ! 😀

CVT_Les-mains-blanches_5624

 

4ème de couverture

Si je raconte cette histoire, c’est pour me confier. Je suis au bord du gouffre, à un cheveu d’une mort atroce et anonyme. Comment en suis-je arrivée là ? Mon histoire est empreinte de violence, de torture psychologique et de souffrance.

Depuis mon crime, j’ai plongé. J’ai entamé une longue descente aux enfers.

Mon chemin était tracé, l’histoire était écrite. Autant mourir comme j’ai vécu : dans la misère et dans l’excès.

Plongez dans un thriller court et intense, et découvrez le terrible milieu de la prostitution et de l’excès. Bienvenue en enfer.

 

Mon avis

Théo nous plonge direct dans l’action avant de repartir en arrière pour nous expliquer comment notre héroïne s’est retrouvée dans une situation aussi inextricable !

Elle nous parle du chemin parcouru depuis la Namibie, des mauvaises personnes qu’elle a croisé et des choix (mauvais eux aussi la plupart du temps) qu’elle a fait.

Comme souvent quand il s’agit de parler d’un roman policier, j’ai du mal à trouver mes mots, surtout avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête …. la peur de spoiler l’histoire !

Alors que vous dire? Que l’une des originalités de ce roman c’est que c’est elle, la prostituée qui mène l’enquête. Que l’auteur sous couvert du thriller nous parle de thèmes d’actualité (la prostitution, le trafic de drogue, les clandestins et bien d’autres encore …). Que malgré la tension, l’enquête (le fait que l’on s’interroge tout comme elle, on doute) j’ai souris … quand ? Au petit clin d’œil que fait Théo à la qualité d’écriture que l’on peut trouver dans le monde de l’auto-édition (et je peux vous le confirmer en tant que lectrice assidue d’indés 😉 )

J’ai ouvert ce livre ce matin, ma famille a eu du mal à me le faire lâcher le temps du repas (ben oui, les personnages sont attachants, l’histoire est bien ficelée et on a envie de savoir)… mais ils y sont arrivés, j’ai donc dû patienter pour le finir. Surprise par la résolution de l’enquête ? Pas totalement ( j’avais au moins un élément 😉 ) mais profondément touchée par la fin !

Conclusion

Je ne connaissais pas Théo Lemattre, j’ai découvert une plume agréable, un thriller efficace dans les bas fonds de la ville, mais surtout une jeune homme surprenant, humain, ouvert et généreux … son livre en est la preuve mais pour comprendre pleinement ce que je vous explique il faut le lire.

Pour moi Théo vient de créer un nouveau genre littéraire…. Le thriller qui fait croire en la bonté humaine (paradoxale mais bien maîtrisé ! )… Le thriller humaniste ??? 😀

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur"

 

 

autant pour la personnalité de l’auteur que pour le livre !

 

 

Bonne lecture ! ❤ 🙂

Pour l’acheter c’est par …. et foncez sans hésitation !

PS : Petit bémol, quelques changements de typographie en cours de lecture 😉


1 commentaire

Shewolf de S.N Lemoing

Bonjour,

Après avoir découvert la plume de S.N Lemoing avec Mes 7 ex qui ne m’avait pas forcément emballé même si j’avais passé un agréable moment… Me voilà plongé dans un univers totalement différent !

41NGXJBZvBL

 

4ème de couverture

Stéphanie est une jeune femme comme une autre, jusqu’au soir où elle se fait enlever par un serial killer. Elle tente désespérément de s’enfuir quand une mystérieuse créature la mord à la jambe…

Mon avis

Je viens de découvrir la 4ème de couverture, c’est un peu court…mais en même temps cela reflète bien le roman… trop court 😉 !

Alors, avant de vous parler de mon ressenti, je glisse une petite question à l’auteure : La suite est sortie ? Non parce que là, la fin c’est tout simplement pas possible….je veux savoir !! 😛

Comme vous pouvez le constater, j’ai apprécié le roman. L’auteure prend vraiment le temps de travailler la psychologie de tous ces personnages, et en particulier de Stéphanie.

J’avoue que le début m’a paru un peu lent, ce qui est très bizarre vu le nombre d’événements auxquels l’héroïne doit faire face. Chaque scène nous fait découvrir un peu plus la personnalité de Stéphanie, nous dévoile son caractère et sa volonté … L’auteure prend son temps, le lecteur s’imprègne et quand les choses s’accélèrent et que le mot fin apparaît il est frustrant de lâcher Stéphanie et ses amis, surtout lorsque l’on est en colère fasse à l’injustice … mais chut sinon je risque de vous spoiler 😀 !

En plus d’une héroïne attachante à fort caractère, vous trouverez dans ce roman une enquête policière (ben oui, Stéphanie est quand même confrontée à un Serial Killer 😉 ) et évidemment des loup-garous … mais pas ceux qu’on voit dans « les classiques » avec des mâles alphas qui veulent dominer. Non, ici, on découvre comment on devient loup-garou et ce que ça implique !

La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et agréable !

Conclusion

Une histoire agréable qui laisse le temps aux lecteurs de s’imprégner de l’atmosphère et de la personnalité de chaque personnage. La fin donne juste envie de connaître l’évolution des événements.

Prochaine lecture de l’auteure

POWERFUL - Tome 1 : Le royaume d'Harcilor par [Lemoing, S. N.]

Pour lire son livre c’est par , et son blog c’est ici

Bonne lecture ! ❤ 🙂


5 Commentaires

Sublimation de Bastien Pantalé

Bonjour,

Une petite chronique à chaud, ça vous tente ? J’ai fini le roman de Bastien Pantalé il y a juste quelques heures 🙂 .

Pour commencer, avant de donner mon avis que vous attendez tous avec impatience (Comment ça non ?? Résultat de recherche d'images pour "smiley surpris", mais si sinon vous ne seriez pas là 😛 ), je voulais dire Merci à l’auteur pour le petit mot adressé aux « contributeurs » et dans lequel j’ai eu la surprise et le plaisir de trouver mon prénom ❤ . Dire que je suis remerciée (officiellement) pour lire des romans, bien écrits de surcroît  😉 !

Bon trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses !

51HbVcRWMLL._SX195_

4ème de couverture

Bordeaux, place de la Bourse, une œuvre d’art intrigue les passants. Le meurtre atroce qu’elle dissimule annonce une psychose sans précédent.
Dans son atelier parisien, Damian Leisenberg subit les assauts de visions persistantes, des scènes macabres laissant présager le pire.
Le controversé Capitaine Bonhoure se lance sur la piste d’un tueur en série pour le moins créatif, mais face à la complexité de l’enquête, ses dons de criminologue ne seront rien sans les avis éclairés du Lieutenant Torrès.
Du port de la lune à Paris, le duo d’enquêteurs, impuissant, assiste au décompte des victimes.

Dans la lignée de Seven, un thriller psychologique qui changera à jamais votre regard sur l’Art.

Mon avis

Jusque là, je connaissais la plume de Bastien plus dans le genre SF, je la retrouve bien dans ce polar ( par moment je me suis même dit qu’il avait « bridé » sa plume pour rester dans le « réel » 😀 ).

L’auteur ne laisse rien au hasard, on ressent le travail de recherche qu’il fait pour correspondre au mieux à la réalité. Si un jour je me rends à Bordeaux je regarderais les statues du théâtre avec un œil un peu … particulier 😉 . En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à chercher les représentations des muses dont l’auteur parlait et à connaître « leur histoire » !

Image associée

Le plaisir de lecture dans ce roman se trouve essentiellement dans la psychologie des personnages, et dans l’enquête en soi. En effet si vous préférez les polars où le suspect n’est découvert qu’à la fin, ici ce n’est pas le cas. On devine assez rapidement qui il est, mais il est intéressant de suivre les pressions subies par les magistrats et la police, les méthodes atypiques pour localiser le coupable. Quand aux passages dans la tête des victimes …

Dans la 1ère partie du roman, j’avoue m’être surtout intéressée aux muses, je regardais sur internet, « écoutait » avec attention les explications d’Aurora sur chacune d’entre elles. Du coup, je pense être passée à côté de certaines choses 🙂

Par contre, une fois que j’ai eu trouvé qui pouvait être le coupable, j’ai délaissé les « muses » (enfin leur recherche sur mon ami Google) et je me suis véritablement attachée aux personnages, à leur psychologie, j’ai aimé la complexité de chacun.  Ils ne sont ni blanc, ni noir … même l’assassin fini par avoir quelque chose de touchant, malgré les atrocités qu’il commet !

Conclusion 

Si vous êtes de Bordeaux et que vous lisez ce roman, vous regarderez les muses de votre grand théâtre d’un nouvel œil 😉 . Si par contre, tout comme moi, vous ne connaissez pas cette ville … ben vous n’aurez peut-être pas envie d’y aller 😀 ! On ne sait jamais qui on peut croiser dans la rue… enfin surtout si vous avez un comportement considéré comme « amoral » par notre assassin 😛

La plume de Bastien est toujours aussi agréable, et sa capacité à attiser ma curiosité et enrichir ma culture me donne envie de continuer à le lire (il me reste encore 2 de ses livres encore très différent à découvrir 😉 )

Si vous souhaitez lire Sublimation (ce que je vous conseille 😉 ) c’est par

Bonne lecture ! ❤ 🙂


1 commentaire

Et si demain n’existait plus ? : Diane de Ludovic Metzker

Bonjour,

Et voilà la suite de Et si demain n’existait plus ? : Marie que j’ai chroniqué il y a peu.

Dans le 1er tome Diane, on ne peut que la détester, avoir une envie furieuse de la détruire. Alors, lire un roman sur elle… une étape à franchir ! (Enfin pour moi 😉 )

Et encore merci Ludovic, pour ta patience et nos échanges (qui la plupart du temps n’ont rien à voir avec la lecture 😉 )

 

41-Lpt0VoAL

4ème de couverture

A travers le monde entier, une guerre se prépare entre les clans de Chasseurs et la W.C.C. désireuse d’en finir coûte que coûte avec ces êtres qui se proclament les « Enfants de la Terre ».

Entièrement nue et amnésique, Diane se réveille au beau milieu d’une forêt et se trouve aidée par un groupe de la W.C.C. dont les membres sont loin d’imaginer qu’ils viennent de faire entrer le loup dans la bergerie.

Si sa mémoire semble fragile, son instinct de meurtrière refait surface et cette fois-ci, Diane est bien décidée à se venger de ceux qui l’ont trahie et à percer le mystère de sa seconde résurrection.

Mon avis

Comment dire ? J’ai eu l’occasion de lire quelques chroniques dithyrambiques concernant ce roman et je suis ravie qu’il remporte un tel succès auprès de certains lecteurs. Malheureusement ce ne fut pas mon cas.

Oh je ne renie absolument pas avoir pris un certain plaisir à la lecture. Mais même si l’on apprend à connaître Diane, je n’ai pas su l’apprécier. Certes, son évolution est positive mais même si son passé explique certains de ses actes, il ne l’excuse pas pour autant.

Aparté : Mes 2 têtes blondes vous diront que j’ai une « légère » tendance à être rancunière… ceci explique peut-être cela 😛 😀

Enfin voilà, je n’aimais pas Diane dans le 1er tome, et celui-là ne me l’a pas forcément fait appréciée beaucoup plus même si je dois reconnaître que son évolution, sa recherche de rédemption la rende « humaine » !

En parlant d’humain, un passage que j’ai particulièrement apprécié : celui où l’auteur nous fait voir que les monstres ne sont pas forcément ceux  que l’on croit !!

En plus de nous permettre de découvrir Diane, Ludovic plante le décor du tome suivant. Il nous permet de découvrir Katia et de se faire une idée de l’importance que pourront avoir les Indiens. Mais (car oui il y en a encore un 😦 ) j’ai trouvé que c’était un peu présenté comme « un cheveu sur la soupe », j’ai eu du mal à quitter Diane pour me retrouver projeté ailleurs avec de nouveaux personnages…. une préférence pour le linéaire ? Peut-être ! 😀

Bon j’en ai fini avec les points négatifs passons aux positifs 😉

Les personnages humains secondaires (Dori étant passé par là … ainsi que 2 autres lectures XD ) j’ai oublié leurs noms (Michaël et Lucie je crois) mais pas l’attachement qu’ils m’ont fait ressentir… l’amour pur qu’ils ressentaient pour leur conjoint respectif, la volonté de ne pas se laisser abattre mais aussi l’esprit de vengeance qui les animent comme il animerait toute personne perdant un être cher.

Aparté : je n’ose pas imaginer ce que je serais capable de faire s’il arrivait quoique ce soit à mes têtes blondes.

L’écriture : je reste admirative de la capacité qu’a Ludovic de nous embarqué dans un roman sans dialogue. Imaginez un film muet avec des textes qui apparaissent par moment exprimant « les Leçons » de la Terre. Cela donne un vrai côté flippant au roman cette projection… Ce qui correspond tout à fait à l’atmosphère recherché.

 

Conclusion

Un livre bien écrit avec une vrai atmosphère angoissante, Diane la terrible chasseuse qui se dévoile, des personnages secondaires attachants… tous les ingrédients sont là pour que ce roman puisse plaire, même si cela n’a pas totalement pris avec moi 😉

Bonne lecture !! ❤

 

 

 


1 commentaire

Obsession dangereuse tome 2 : Pardonne moi de Virginie Didier

Bonjour,

Merci à Virginie de m’avoir poussée à lire son roman en avant 1ère… je suis très flattée de l’intérêt qu’elle porte à mes chroniques 🙂 .

Si vous vous rappelez, son 1er tome d’Obsession dangereuse avait un petit goût de mojito (attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé 😛 ). Ne voulant pas vous saouler bien que je fus tentée de comparer ce tome au Sex on the bitch beach 😀 , j’ai finalement décidé de remplir votre estomac 😉

18443620_458210944524649_7715947298890448896_n

Comme pour le 1er tome, je vois la couverture en écrivant ma chronique. Même si je ne suis toujours pas fan, je constate le souci du détail de l’auteure 😉 … oui, oui je sais j’ai l’œil 🙂

4ème de couverture

Après le départ prématuré de Jake pour remettre sa vie en ordre, Zoey se sent seule et anéantie. La jeune femme qui pensait pouvoir repartir à zéro après toutes ses épreuves, se retrouve de nouveau au point de départ. Mais cette simple soirée au club latino va la bousculer, qui est-il? Pourquoi a-t-elle l’impression de le connaître..? Jake reviendra t-il à temps..?

Composition du plat 

Après un bon mojito, rien ne vaut une pizza maison (sauce tomate, lardons, chorizo sans oublier quelques champignons et surtout une dose de fromage râpé et de sauce piquante). Vous allez me dire que j’oublie la pâte … pas du tout, mais je ne vous en parle pas car c’est tout simplement le livre.

La sauce tomate (pas basique, mais avec quelques épices et herbes de Provence) c’est notre héroïne Zoey Wayatt.

Les lardons et le chorizo : Jake et Ian qui se battent pour savoir lequel s’étalera le plus sur notre délicieuse sauce tomate

Les champignons : les nombreux « accidents » qui viennent parsemer le conflit entre les lardons et le chorizo.

Le fromage râpé : Zack, le meilleur ami qui recouvre et apaise. Il est là pour éviter le pire… que la sauce tomate se barre à la cuisson 🙂

La sauce piquante relève le goût de tout ça et vous met le feu en bouche !

A la fin du roman, le lecteur ne souhaite qu’une chose, que l’auteure publie vite son dernier tome en espérant qu’il nous apaise la « bouche » XD

Conclusion

En vous écrivant cette chronique, j’ai une furieuse envie de pizza…il faut dire qu’ici c’est une des préférées de la famille et qu’on ne s’en lasse pas !

Tout ça pour dire que c’est un 2ème tome intéressant avec que de bons ingrédients et à consommer sans modération 🙂 !

Enregistrer


6 Commentaires

Nœud de vipères dans l’herbe verte de Virginie Paquier

Bonjour,

Merci à Virginie de m’avoir proposée ce roman en service presse.

Entre le titre et la couverture, je ne savais pas trop à quoi m’attendre…et pourtant, après lecture je peux vous dire que le titre est bien trouvé, mûrement réfléchi 😉 !

51ERKEccOKL

 

4ème de couverture

Charlotte et Rafael, parisiens actifs et amoureux, s’installent à la campagne. C’est une décision mûrement réfléchie, un choix de vie à l’opposé de leur expérience de citadins, fatigués du bruit et du bitume. Le village d’Allens, dans le sud, est parfait ; retiré, ensoleillé, minuscule. Le rêve. D’autant plus que les gens ont l’air charmants, et accueillants. Une maison est à louer, c’est maintenant ou jamais.
Le calme, la simplicité, la nature… comme une carte postale. A la différence qu’un village n’est pas une image, et que son histoire peut ressurgir à tout moment…

Mon avis

Si je ne devais définir ce livre qu’en 2 mots, je dirais réalisme (surtout concernant la mentalité des villageois même si cela peut sembler caricatural à certains) et simplicité dans l’histoire et dans la plume.

Ces 2 éléments font que l’auteure est proche de son lecteur et que l’immersion dans le récit est totale.

Quant à Charlotte et Rafael … c’est ce que j’appelle le couple idéal ! Ils sont attentifs à l’autre, à l’écoute et ils prennent en considération les sentiments et la personnalité de chacun. Un véritable amour chargé de confiance et de respect.

Avant de conclure j’aurais une petite question à vous poser : Est ce qu’il vous ai déjà arrivé que la fin d’un livre vous laisse sur 2 sentiments opposés ?

Personnellement, c’est la 1ère fois que cela m’arrive et j’ai eu besoin d’en parler à l’auteure….D’ailleurs je la remercie d’avoir répondu car j’ai pu mettre des mots sur mon ressenti (mais je ne vous en dit pas plus 😛 … ben oui, je ne vais pas vous gâcher le plaisir 😉 )

Conclusion

Ce roman est une bouffée d’air, un retour aux sources 🙂 …. Oui c’est ça !Image associée

Une  histoire à la Manon des sources de Pagnol !

Maintenant que j’ai découvert la plume de l’auteur, je pense que Mauvais amour qui est dans ma PAL ne va pas y rester (trop) longtemps. Si vous voulez aussi découvrir ses romans, c’est par et pour connaître un peu mieux l’auteur, c’est ici

Bonne lecture ! ❤


1 commentaire

Le quart d’heure de gloire de Mari Delle

Bonjour,

Plusieurs remerciements pour ce roman. D’abord à Sandrine (elle se reconnaîtra 😉 ) du groupe Fans des nouveaux auteurs pour avoir guidé Mari Delle vers mon blog. Puis Mari Delle, pour son service presse bien sûr mais aussi pour nos échanges et sa gentillesse.

 

415+tzxJlVL

4ème de couverture

Entre son récent chômage et sa femme qui délaisse le foyer, Patrick a vécu des jours meilleurs. Les malheurs s’enchainent quand son ancienne maitresse refait surface et que sa fille cachée tente de percer dans la télé-réalité. Patrick peut-il échapper à l’exposition brutale qui l’attend ?
Le Quart d’heure de gloire, c’est surtout une histoire de couple, de sa naissance dans les années 80 à aujourd’hui, en passant par de nombreuses turbulences. C’est aussi une histoire de famille où les secrets explosifs sont légitimement cachés, et amènent à des choix, à des trajectoires lourds de conséquences… Tout le monde est-il prêt à connaitre son quart d’heure de gloire ?

 

Mon avis

Le quart d’heure de gloire, c’est une histoire d’aujourd’hui avec les programmes de télé-réalité et l’impact des médias sur les vies du 1er quidam, qui le veut bien (ou pas ! 🙂 )

En voyant évoluer Aurore, j’ai eu l’impression de retourner 10/15 ans en arrière avec Loana du 1er Loft Story (on ne se moque pas … oui ! oui ! j’ai suivi cette émission. Mon excuse ? J’en ai 2 : la curiosité mal placée 😛 et le fait que je bossais avec des ados 😉 ). Bon Mari Delle m’a informée que j’avais quelques années de retards et qu’elle s’était inspirée de Nabilla …. Tout ça vous donne une petite idée du personnage public. Parce que derrière c’est beaucoup plus compliqué !!

Et oui se faire connaître « grâce » à ce genre d’émission c’est aussi mettre sa famille en avant et quand cette dernière a des secrets … les conséquences peuvent être terribles.

Entre passé et présent, Mari Delle nous dévoile la vie de Patrick le père d’Aurore. Un homme qui n’a pas forcément fait les bons choix mais qui les assume (un peu… comme il peut… comme il veut ? ) en secret ! Et surtout, surtout il ne veut absolument pas que sa famille sache… Mais dans son couple ce n’est pas le seul à cacher des événements.

Des secrets de famille, nous en avons tous … Jusqu’où est-on capable d’aller pour les maintenir bien cachés ou pour les faire éclater au grand jour pour se venger ?

Avant de lire ce roman je ne m’étais jamais trop posé de questions sur les conséquences de la télé-réalité sur l’environnement proche des candidats. Me retrouver dans la vie de Patrick m’a d’abord mise un peu mal à l’aise (car au final  je me dis que si j’habitais Lille j’aurais pu le croiser 😀 ) puis j’ai souris et à la fin du livre ben ….j’ai été scotchée.

Résultat de recherche d'images pour "chat surpris"

Un petit bémol que je souhaite aborder même si Mari Delle, très attentive aux retours que l’on peut lui faire est en train de le corriger, il y a quelques faiblesses aux niveaux de l’orthographe et de la conjugaison.

Conclusion

Un roman actuel qui se lit très vite et dans lequel vous trouverez de tout : la vie des autres, des secrets de famille, des morts, des surprises.

Plus besoin d’allumer la télé pour être à la page lisez le roman de Mari Delle

Bonne lecture ! ❤ 🙂

Vous pouvez trouver Le quart d’heure de gloire ici …. et si vous êtes curieux, il y a une petite interview de Mari Delle 😉 et pour sa page auteure toute neuve suivez la flèche

Résultat de recherche d'images pour "flèche"

https://www.facebook.com/maridelleauteur/?fref=ts&hc_location=ufi&pnref=story