Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


6 Commentaires

Divergente 3 : Au delà du mur de Robert Schwentke

Bonsoir,

Je vous retrouve pour un nouvel article à 4 mains, avec ma grande cette fois.

Depuis plusieurs années maintenant, nous partageons de nombreuses lectures avec ma fille.  La trilogie Divergente de Véronica Roth en fait partie. Comme souvent, et même si parfois nous sommes déçues, nous allons voir ensemble les adaptations cinématographiques.

La sortie de la 1ère partie de Divergente 3 n’a donc pas échappée à la règle. 😉

Afficher l'image d'origine

 

Ayant une mémoire de poisson rouge (je le dis souvent…mais je ne me rappelle plus si je vous l’avez dit à vous mes cher(e)s lecteurs/trices 😀 ), je n’ai aucun souvenir du livre. Ce qui ne m’a pas empêcher de passer un agréable moment. Remarquez des fois il vaut mieux ne pas trop se souvenir, et je parle d’expérience (énorme déception lors du visionnage du 1er Labyrinthe)

Moi, contrairement à maman, j’ai une mémoire d’éléphant… Et sur ce plan là, j’avoue avoir été un peu déçue… Plusieurs passages que je jugeai utiles à l’avancée de l’histoire et à l’évolution des personnages ont été » zappés », ce que je trouve dommage.

Malgré ce petit moins, j’ai eu des frissons dans le ventre tout le long et je me suis RÉGALÉE!!

Au niveau des personnages (désolée si je choque 😛 ), je reste une grande adepte de Peter !! Je trouve ses répliques pleines d’humour et, ma fois il n’est pas désagréable à regarder 😉 . Tris est toujours aussi fade avec ses grands yeux de biche, elle a tendance à m’agacer un peu. Dans ce volet, Quatre prend enfin corps et impose un certain charisme plutôt bénéfique au film. Contrairement à ma fille, et bien que je me souvienne de son rôle dans l’histoire (il faut dire que la fin du livre est marquante) je trouve que l’acteur qui joue David est bon … sur certains plans moi aussi je lui aurai fait confiance. On a failli oublié Caleb qui évolue de manière très positive et devient touchant…il a même droit a une ou deux répliques « comiques ».

Moi aussi, j’avoue être en adoration devant Peter, je trouve que ce personnage est complet, c’est celui qui agit par intérêt et l’acteur l’interprète très très bien, il faut le reconnaitre! De plus, ses répliques sont assez extraordinaires et très sympathiques… C’est un de mes personnages favoris du film, et l’acteur a su le rendre intéressant car dans le livre, il est plutôt insipide. Quatre, lui, prends de la place, développe son personnage et pour des yeux féminins d’adolescente, c’est plutôt agréable! 😀 ( même maman a bavé sur le plan de la douche avec toute la colère que l’acteur fait dégager de son personnage! 😛 … AGRÉABLE, selon elle.) David… Sachant ce que je sais, je déteste ce personnage! Rien à dire de plus mis à part que l’acteur qui interprète son rôle, je suis désolée pour lui, mais je ne pourrais plus le voir en peinture!!! Tris maintenant. Je trouve qu’elle aussi a pris du corps, même si elle m’a énervée dans sa capacité à faire confiance à David… L’actrice, malgré ses « yeux de biches » comme dit maman, réussi très bien à faire ressentir les émotions que pourrait ressentir Tris je trouve (après, je ne suis pas difficile) 🙂 Comme dit maman, on a faillit oublier Caleb!! Franchement, j’ai été impressionnée par le travail de l’acteur sur son personnage! Certaines de ses répliques sont mémorables (« Un point pour le déficient ! *_*) et Caleb grandit, et on le voit bien! C’est très agréable!!

J’avoue avoir été très surprise, et j’ai mis un peu de temps à m’adapter, par le côté futuriste de la ville … on fini par s’y faire et franchement les « plans » sont stupéfiants. Heureusement ma fille, assise juste à côté de moi, me donne des pistes pour continuer l’article 🙂 (vive les poissons rouges!!) . En fait pour créer le nouveau monde, ils sont partis sur Mars, je me suis demandée si des plans pouvaient servir à plusieurs films :D.

Enfin tout ça pour dire que le décor est ahurissant et ne correspond pas vraiment aux peu de souvenirs que j’avais du roman, mais je dirai que cela permet d’éviter de penser que nous sommes, nous aussi, entrain de détruire notre planète.

Je ne m’attendais pas non plus à un univers si radicalement différent du Chicago que nous connaissons depuis Divergente 1… Je m’attendais à arriver sur un paysage certes, dévasté, mais pas aussi futuriste (d’ailleurs, si ils ont autant d’argent pour avoir de tels bâtiments et une telle avancée, pourquoi n’en placent-ils pas une partie dans la restauration du reste du monde? Enfin…). Dans le livre, l’autre côté de la clôture est similaire à nôtre monde d’aujourd’hui et j’ai été un peu déboussolée au début, même si cette sensation a vite disparue. Les décors sont magnifiques, et malgré quelques incohérences (pourquoi la pluie est-elle différente à l’extérieur de la clôture? ) , on arrive à s’introduire dans cet univers.

Conclusion

Malgré quelques incohérences (la scène du mur avec le filin de Tris – pour ceux qui ont vu le film), les personnages évoluent de manière positive, les décors sont magistraux . C’est donc un agréable moment de cinéma.

Je vais laisser le dernier mot à ma fille qui en faisant le comparatif entre film et livre se demande quel sera le final.

Pour ceux qui ont lu le livre, vous avez dû remarquer comme moi que tous les éléments (ou presque, mais je ne vois pas de moyens de les rajouter dans le second opus) du tome 3 sont présents dans cette première partie de Divergente 3… La question que je me pose alors est « Que vont-ils inventer pour le dernier opus? » « Véronica Roth écrira-t-elle la suite de ce film ou les réalisateurs auront-ils carte blanche? » et surtout « VONT-ILS GARDER LA FIN DU LIVRE??? ET COMMENT VONT-ILS L’AMENER?? » En tout les cas, les frissons seront sûrement au rendez-vous (enfin, j’espère 😉 )


2 Commentaires

Iron Man par Jon Favreau

Bonsoir,

Afin de parfaire l’éducation des enfants et en vue de la prochaine sortie de Captain América : Civil War (que nous attendons avec impatience ! )

 

Nous avons décidé de faire une petite cure de Marvel 😀

Les « hostilités » commencent avec Iron Man (lundi soir) . Pour mon fils c’était du déjà vu mais ma grande découvrait. Au final, ravis de leur soirée, ils ont tous les 2 adorés (et pourtant c’est pas trop le genre de films de ma fille).

 

On continu ce soir avec Iron Man 2 et la présence de notre splendide Veuve noire 😉

 

Verdict familial tout le monde préfère le premier. Le personnage de la Veuve Noire jouée par Scarlett Johansson a beaucoup plu à ma fille. Les deux enfants sont fans de la scène de combat dans le couloir (moi aussi d’ailleurs).

L’avantage pour nous de la présence de la Veuve Noire c’est que maintenant c’est la grande qui veut voir les Avengers. Et nous on est ravi de l’intéresser à ce genre de film 🙂 . En même temps c’est la seule qui soit allée voir Deadpool (bon, elle avait pas le choix mais au final ça lui a bien plu 🙂 )

Petit plus pour moi concernant Iron Man 2 , j’aime bien la musique d’AC/DC 😀

Sinon au niveau super héros, Iron Man et son « humour » est un de mes préférés … et je trouve Robert Downey Junior charismatique 😉

A bientôt pour les Avengers 😉 , enfin d’abord ce sera Zootopie que nous allons voir ce week-end en famille.

Bon film !


2 Commentaires

Sublimes Créatures de Richard LaGravenese

Bonjour,

Me revoilà après quelques jours d’absence (enfin sans chronique mais je suis toujours là 😉 ).

Petit point livresque avant de parler ciné :

  • La lecture de Belle du Seigneur d’Albert Cohen  avance doucement (je suis environ à la p200 , mais comme il en fait 1000 – dans l’édition que j’ai – il me reste encore pas mal de chemin à faire encore avant de vous faire partager mes impressions :D)
  • J’ai lu une nouvelle : Horrible prophétie de Victoria Martin … je ne vous en ferai la chronique qu’après en avoir discuté avec l’auteure…comme ça je pourrai me renseigner sur les « conditions » d’écriture 😉

 

Passons au film… comme vous pouvez imaginer j’ai bossé hier et donc séance ciné pour ado 😀

Synopsis

Ethan est un jeune homme qui ne rêve que de quitter sa petite ville de Caroline du Sud. Il fait la rencontre d’une mystérieuse jeune fille, Lena, et ensemble ils vont découvrir des secrets cachés sur leur famille respective.

Mon avis

Alors il y a des acteurs que j’apprécie énormément tels que Jeremy Irons et Emma Thompson …. mais voilà, c’est vraiment un film pur ado midinette.

Malheureusement je ne suis pas une adolescentes et par dessus le marché je ne suis pas non plus une adepte des films genre Twilight … du coup une soirée un peu ennuyeuse !

Mes ados, elles, se sont régalées … et au final c’est le but 😉

Infos plus

Ce film est tiré de 16 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl (que je n’ai pas lu 😦 )

Afficher l'image d'origine

Résumé

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.

Vous l’avez lu?  J’aimerais bien avoir votre avis ….

Bonne lecture !! ❤ 🙂

 

 

 


4 Commentaires

The prodigies d’Antoine Charreyron

Bonsoir,

Eh non toujours pas une chronique livresque … enfin un peu quand même 🙂 .

Si je vous dis, La Nuit des enfants rois de Bernard Lenteric, je suis sure que vous connaissez 😀 . Au cas où , je vous mets un petit rappel (personnellement j’avais adoré ce livre quand j’étais une vieille ado ou une jeune majeure 😉 )

Afficher l'image d'origine

4ème de couverture

Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La Nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d’où l’on sort ébloui. Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l’horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l’a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu’il ne soit de leur côté… Alors, s’ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois.

 

Voilà pour le livre, mais ce soir je vais vous parler du film d’animation tiré de ce roman : The Prodigies

Afficher l'image d'origine

Synopsis (film interdit au moins de 12 ans)

 

Imaginez-vous doté d’une intelligence surhumaine, du pouvoir de contrôler les autres par la force de l’esprit, de les transformer en marionnettes dépourvues de volonté, obéissant à vos ordres les plus fous… Ce don fascinant et terrible Jimbo Farrar le connaît bien car depuis son enfance, il le possède.
Brillant chercheur à la tête de la Fondation Killian pour enfants surdoués, très amoureux de sa femme Ann, Jimbo n’a qu’un but : trouver d’autres prodiges comme lui. Il imagine alors un jeu en ligne d’une complexité extrême et finit par découvrir cinq adolescents qu’il décide de réunir à New York.
Conscients de leur différence, isolés et incompris, ces prodiges se retrouvent un soir à Central Park. Enfin, ils ne sont plus seuls. Mais ils sont alors sauvagement agressés et leur destin bascule. Ignorés par la police, abandonnés par ceux qui devaient les protéger, en état de choc, ils déchaînent alors leurs pouvoirs avec une intelligence diabolique, éliminant sans laisser de trace ceux qui les ont trahis…
Jimbo est le seul à l’avoir compris, mais aussi le seul à pouvoir les arrêter. Il va devoir combattre le déchainement de violence de ses esprits-jumeaux… à moins qu’il ne décide de se joindre à eux

Mon avis

La lecture du roman étant assez ancienne je n’ai pas retrouvé de suite la référence et pourtant tout est là. Il y a même une petite « dédicace » au générique.

Au départ j’ai eu un peu de mal avec le « dessin » un peu trop réaliste

Afficher l'image d'origine

Mais une fois habituée, j’ai passé un excellent moment. Certes il y a des passages extrêmement violents (enfin pour moi) et le fait que ce soit un film d’animation ne rend pas les scènes moins réelles et sanglantes.

Comme toujours (ou du moins souvent), j’ai du mal à écrire sur tout ce qui m’a interpellé dans ce film, il aborde tellement de sujets d’actualités.

La manipulation mentale : dans le film les enfants ont le pouvoir de manipuler les gens par la force de l’esprit, ils leur font faire ce qu’ils veulent (comme les pousser au suicide, d’une certaine manière). En parallèle, le réalisateur nous montre la manipulation par « l’information »….machiavélique !

Les personnages sont attachants (sauf une mais je ne dirais rien pour ne pas spoiler), le réalisateur a bien su montrer leurs fragilités, leurs points communs mais aussi leurs différences. Une chose est sure, le rejet peut être dangereux ! Et la colère est explosive !

Afficher l'image d'origine

D’après mon homme (je ne pourrais confirmer qu’après avoir relu La nuit des enfants rois de Bernard Lenteric….ce que je vais faire très vite car cela fait 2 fois en un mois que j’en parle) le réalisateur, bien qu’ayant fait quelques modifications, à garder l’esprit du roman. En tout cas, tout le long du film il y a des références au roman (surveiller les yeux!)

Dans tous les cas un bon film d’animation que je vous laisse découvrir

 


6 Commentaires

Le grimoire d’Arkandias de Alexandre Castagnetti et Julien Simonet

Bonjour,

Hier, n’ayant pas les yeux en face des trous et des millions de choses à faire, je n’ai pas pu (ni eu le courage) de me plonger dans un bouquin. Au vu des programmes télés, c’est l’option film qui s’est imposée. C’est ce qui est bien avec l’écran, on peut faire autre chose à côté.

Bon je vous raconte ma vie (ce qui en soit n’a aucun intérêt pour vous 😀 ). Donc hier j’ai regardé :

LE GRIMOIRE D'ARKANDIAS

Synopsis

Dans le village de Ronenval, tout semble normal. Trop normal pour Théo qui ne rêve que d’une chose : échapper à son destin de boloss. Un jour, il déniche à la bibliothèque un livre de magie qui contient les secrets de fabrication d’une bague d’invisibilité. Avec l’aide de ses meilleurs amis Bonnav et Laura, il décide de fabriquer cette bague. Surprise : Théo disparaît pour de bon ! Victime de trois sorcières, il reste bloqué dans l’invisibilité… Il se lance alors dans une course effrénée contre le temps.

 

Mon avis

J’ai passé un moment agréable mais heureusement que je ne l’ai pas vu au cinéma sinon j’aurai passé mon temps à râler 😛

En règle générale, j’aime bien ce genre de film pour enfant, il faut toutefois reconnaître que celui là ne fait pas parti du palmarès. Certes les enfants sont sympas et attachants (en particulier Laura … enfin là je crois que c’est mon côté pro qui ressort 😀 ) mais voilà, Christian Clavier m’horripile toujours autant et les 3 « sorcières » sont trop caricaturales.

Les dialogues sont parfois humoristiques et la musique fait penser à la bande son d’Harry Potter par moment (d’ailleurs ils y font plusieurs références)

Ce petit film a fait quand même son petit effet vu que mon homme a (enfin) lâcher un peu son ordi pour venir  regarder la fin avec moi (eh oui, les miracles existent 😛 ).

Verdict 

Mon homme : « Sympa ce téléfilm ! »

Moi : « Mais c’est pas un téléfilm, c’est le grimoire d’Arkandias. »

Mon homme : « Ah! Ben pas terrible pour un film alors. »

Fin du dialogue mon homme est retourné se plonger dans son ordi 😀


8 Commentaires

Tout Schuss de François Prévôt- Leygonie et Stéphan Archinard

Bonsoir,

Dans le cadre de mon boulot, il m’arrive d’accompagner des jeunes au ciné. Là, bien sûr tout le monde se dit… « il est trop cool son taf » (et je dois reconnaître que parfois il a de bon côté 😉 ) .

Samedi dernier, nous avions donc convenu avec les ados présents que nous irions voir « les 8 salopards » …. un peu refroidie par les critiques que j’avais pu en lire je trouvais quand même l’idée sympa (surtout qu’aux horaires qui nous convenaient il n’y avait pas grand chose d’autre ) . Mais voilà, quand je suis arrivée au travail, les ados avaient changé d’avis et , de toute façon, un film qui durait 3h ce n’était pas possible (trop de choses à faire 😦 ). Du coup, nous sommes allés voir :

TOUT SCHUSS

Synopsis

Max Salinger, écrivain divorcé, flamboyant et égocentrique, refuse d’accueillir sa fille de 15 ans sous son toit. Pour se venger, elle lui vole son dernier manuscrit et file en classe de neige. Pour récupérer son bien, Max n’a alors pas d’autre choix que de débarquer dans la station de ski en s’improvisant « parent accompagnateur ». Seul problème : le célèbre écrivain, qui n’est déjà pas un parent exemplaire, n’est pas vraiment un accompagnateur qualifié non plus ! De descentes épiques en randonnées infernales, la vie de Max au milieu des ados ne s’annonce pas de tout repos…

Mon avis

Je suis très bon public (surtout quand c’est pas moi qui paye la place 😛 ) donc j’ai ri une ou 2 fois (sur 1h30 de comédie, ça fait pas lourd !!)

Les personnages sont caricaturés (surtout le père), l’humour est lourd et tout est prévisible (à part peut-être les idées tortueuses de Max et de sa fille pour se pourrir la vie mutuellement). Mais bon, je pense que c’est ce qu’on attend de ce genre de film.

Conclusion

  1. Je suis contente de ne pas avoir payé l’entrée du cinéma
  2. J’aurais largement préféré voir « Les 8 salopards » malgré certaines critiques
  3. Je ne suis vraiment pas une adepte des  « grosses » comédies

 

 


8 Commentaires

Le voyage d’Arlo

Bonjour,

Je vous retrouve ce matin pour vous parler cinéma mais d’abord une petite anecdote familiale.

Quand j’étais jeune, on va dire que je n’étais pas particulièrement émotive (pleurer devant un film me paraissait aberrant) et puis, il y a 10 ans, peu de temps après avoir accouché de mon fils, je suis allée au ciné voir Winnie et l’éfélant avec ma fille (alors âgée de 3 ou 4 ans). Et là, pour la 1ère fois j’ai pleuré devant un dessin animé …. je vous mets la scène qui me tire une larme à chaque fois 🙂

 

Ce week-end, à la demande expresse de mon fils, nous sommes allés voir Le Voyage d’Arlo

Afficher l'image d'origine

Pour la 2ème fois, j’ai pleuré devant un dessin animé

Synopsis

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?

Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.
Mon avis
Une belle histoire d’amitié mais aussi de dépassement de soi. Arlo le dinosaure, accompagné de Spot l’enfant-chien, fait un voyage initiatique pour dépasser ses peurs.
Les images sont magnifiques, j’ai même cru que les 1ers paysages étaient des photos et non des dessins.
Des passages très émouvants, d’autres drôles avec comme souvent une jolie morale.
Je vous le conseille fortement.
L’avis de mon fils (10 ans, le plus vieux dans la salle de cinéma)
« Contrairement à mes copains j’ai réussi à pas pleurer. Mais il est trop bien ce film, tu l’achèteras en DVD » – fin de la conversation 😀 (mon fils est un grand bavard 😉 )