Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


3 Commentaires

Thérianthropia (Livre 1) : La boîte de J.L Treuveur

Bonjour,

Bon je sais le titre est … complexe à prononcer 😀 !! Ben oui j’aime bien des fois essayer de lire les titres à voix hautes :P. Enfin j’espère que ça ne vous arrêtera pas car vous louperiez quelque chose. Je n’en dis pas plus…pour le moment 😉

J’ai rencontré J.L Treuveur lors du salon L’imagina’livre à Toulouse. J’ai longtemps hésité à prendre son livre, mon budget explosant à chaque fois que je vais là-bas 😉 (bon comme excuse, c’est le seul salon qu’on fait à 4 😀 ). Finalement ceux sont mes têtes blondes qui m’ont décidé à cause de (ou grâce à 😉 ) la couverture !

Et surprise, lorsque je suis allée prendre contact avec l’auteure pour l’informer de ma lecture… elle se souvenait de moi smiley-150600_640 !

517J0sLAfLL

4ème de couverture

Thérianthropia, source d’équilibre de l’île Caelestia sous la surveillance des dryades, assure aux êtres de lumière une vie paisible dans leur Havre. Mais lorsque l’Élue disparaît, que sa Boîte sacrée est volée, et que la terre protégée est soudainement rongée de l’intérieur par un mal étrange, tout laisse penser que les âmes noires sont à l’œuvre pour tenter de gouverner.
Obstacle après obstacle, les amis de l’Elue vont devoir s’unir pour la retrouver, car elle seule et sa Boîte peuvent sauver Thérianthropia.
Mais l’Elue est perdue et va devoir se trouver elle-même sur le chemin difficile des âmes blessées qui réalisent que l’amour ne triomphe pas toujours…
La guerre intérieure a commencé… Et le temps est compté…

Mon avis

Et mince, avant de me lancer dans ma chronique, je suis allée voir celle d’Euloge (ici) et ben j’aurais pas dû. Comme à chaque fois que je vais voir des retours avant de faire le mien, les mots m’échappent ainsi que les tournures de phrases. Pourtant depuis hier, ça tourne dans ma tête tout ce que je voudrais vous dire sur ce roman…mais là tout de suite, maintenant…impossible !!

Bon ne nous laissons pas « déborder » et prenons les choses de manière structurée (sic 😛 ). Même si j’ai vraiment accroché à ce roman, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. J’avais juste l’impression que les événements étaient posés là, les uns à la suite des autres. Et même si Jessie (l’Élue) a plutôt un caractère volontaire, elle avait aussi une forte tendance à m’agacer. Elle me donnait l’impression de faire les mauvais choix. Et puis, le premier tiers passé, l’arrivée de certains personnages (et ils sont nombreux dans cette histoire) ont fait que je n’ai plus lâcher le roman.

Hier j’ai passé mon temps entre ma cuisine (pour prendre le café) et vautrée sur le canapé le livre à la main !!

Thérianthropia est un monde où se côtoie dryade, thérianthrope (humains qui peuvent se transformer en animaux totem), oracle…et bien sûr quelques démons, sorcières et humains sans pouvoir mais tordus ont pu se faire « une place »

Aucun temps mort dans cette aventure, notre héroïne Jessie se retrouve confrontée à ses démons mais aussi aux Brock, véritables âmes noires qui ne cherchent qu’à diriger Thérianthropia. Heureusement, en tant qu’Élue, elle aura de nombreux alliés…qui ne s’en sortiront pas tous.

La plume de l’auteure nous fait nous attacher à chacun d’entre eux et même si le décès de certains est un déchirement, il reste…comment dire sans choquer ? Beau .. oui c’est ça beau 😉 , dans le respect et la douceur. Très bizarre d’associer ces mots à des morts violentes…et pourtant !!

Un point positif pour moi qui ne supporte pas le frustration (comment ça j’suis une sale gosse ??!! 😛 ), même si en une phrase ou deux l’auteure nous donne envie de lire le tome 2, la quête de Jessie se termine avec ce tome. 😀

Conclusion

Merci mes enfants de m’avoir poussé à l’acheter… 539 pages qui se lisent toutes seules.

Une plume fluide, travaillée, des personnages attachants à la psychologie bien travaillée…un roman à lire pour les adeptes de fantasy…et les autres aussi 😉

D’ailleurs pour l’acheter, c’est par 🙂

Bonne lecture ❤

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur "

PS : Vous avez vu le choix des couleurs …pour s’adapter à celle du livre 😀

Publicités


2 Commentaires

Le cri sauvage de l’âme de Frédéric Soulier

Bonjour,

Bon je me lance dans cette chronique avec un peu d’appréhension … il faut dire qu’après avoir lu l’avis de Giovanni Portelli j’suis dans mes petits souliers (c’est le cas de le dire 😀 ) … d’ailleurs je vous conseille d’aller la lire ici … mais seulement après la mienne 😛

51uwRUL8lML._SY346_

4ème de couverture

Extrait de la préface :

On ne sort pas indemne de la lecture de ce roman. L’auteur nous malmène, balance des coups bien assénés qui font mouche, nous blessent, nous retournent. Comme ses héros, on en prend plein la tête. Mais l’humour, plutôt noir que rose, s’étend au fil des pages, comme un baume sur les gnons. Parallèlement, Frédéric pose un regard empathique sur ses personnages, sans pour autant les absoudre. Dans ce roman, point de manichéisme.
De Thomas à Farouk, de Screech à Belle-de-loin, même cabossés, tout comme leur auteur, les protagonistes de Le cri sauvage de l’âme ont vraiment de la gueule !

Mon avis

Ça fait plusieurs jours que j’ai fini le bouquin et que j’ai pu reprendre une vie normale. Non parce que quand vous le commencez vous n’avez que 2 options

– soit vous êtes du style de Giovanni et vous prenez le temps d’encaisser les événements que Frédéric vous raconte.

– soit vous êtes comme moi (et si c’est le cas éviter de commencer la lecture le soir 😛 ) et vous arrêter de vivre (et de dormir 😀 ) le temps de la lecture 😉

J’crois que je vais vous faire la pire chronique depuis X temps…impossible de « dégueuler » les émotions. J’vais commencer par le plus simple… enfin façon de parler !! La plume de l’auteur. Peu importe le genre littéraire dans lequel il se fourvoie, j’hallucine toujours sur sa capacité à mélanger les styles tout en gardant de la fluidité, à élargir mon vocabulaire, à jouer avec les mots …

L’histoire ?? !!! Quand tu refermes le bouquin, et même pendant la lecture tu passes beaucoup de temps à te dire que tu vis dans un monde pourri jusqu’à la moelle (l’auteur nous parle de télé-réalité, de violence, de guerre…de jusqu’où l’homme est capable d’aller pour Être. ) Puis tu poses le livre, tu prends le temps de digérer et d’analyser et là tu vois la petite lumière. L’espoir que l’humanité n’est par perdue et que ben y a des gens biens…ou pas trop mal 😉 qui essayent de sortir la tête hors de l’eau et d’exister autrement !

Sur Amazon il est marqué « Pour lecteurs avertis »…je ne sais pas ce qu’ils entendent par là je dirais que c’est un roman pour lecteurs avisés et ouverts à la réflexion. Je ne sais pas si ma Petite Pousse est une lectrice avertie, mais quand elle aura le temps je lui ferai lire pour en discuter (même si elle n’a pas toutes les références)

Conclusion 

Je ne mettrais pas un coup de cœur car ce serait un affront à l’auteur et à l’histoire (trop mièvre et enfantin 😛 ).

Résultat de recherche d'images pour "claque"

Et va acheter Le cri sauvage de l’âme de Frédéric Soulier 😀 !

Bonne lecture ! 🙂


2 Commentaires

Entre les mondes (tome 1) : Funambule d’Auréane de Saysgam

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

1er retour des 10 livres sélectionnés pour le prix des auteurs inconnus !! Ce qui est bien dans le fait d’être jury dans ce prix, c’est que je vais pouvoir être aussi sadique que l’auteur du roman devilish-98451_640

51UKzLIW-CL._SY346_

4ème de couverture

Elle ne connaît rien de ce monde, hormis la noirceur et les ténèbres dans lesquelles elle a évolué pendant dix ans. Bercée par les cris, nourrie par la violence, et déshumanisée, elle avait perdu toute notion de vie, et de bonheur.
Mais voilà qu’une lueur d’espoir vient percer l’obscurité qui l’habite. Aujourd’hui, elle a été achetée.
Aujourd’hui, elle va enfin quitter cet enfer qui l’a vue grandir, et goûter à un semblant de liberté.
Mais qui est cet homme mystérieux qui l’a achetée ? Peut-elle le croire lorsqu’il assure ne rien attendre d’elle ?
Entre défiance, incertitude et amour, laissez-vous guider dans cette aventure fantastique.

Mon avis

Je ne sais pas si vous avez suivi la sélection du prix des auteurs inconnus, nous devions 10 livres sur 50 en se basant sur :

  • La couverture
  • La 4ème
  • Les 10 premières pages

Auréane nous embarque donc direct dans son univers. Je me rappelle encore la frustration que j’ai ressenti à la fin des 10 pages qui nous avaient été soumises…j’ai ressenti exactement la même à la fin de ce premier tome. Alors ne croyez pas que l’auteur finisse sur un cliffhanger, c’est bien pire que ça.

Elle nous immerge totalement dans son monde, on s’y installe avec plaisir malgré la noirceur de ce dernier. Le lecteur prend plaisir à voir l’évolution de l’héroïne et tout comme elle on se pose des questions sur son maître…L’écriture est fluide et les personnages complexes et attachants.

Donc pour être claire, l’auteur nous prend la main, nous immerge dans son monde et quand on est bien installé, qu’on commence à l’histoire de chacun et que l’on voit l’avenir se dessiner, elle s’arrête mais  sur un éclat de rire … histoire de faire passer la pilule 😛

Bon c’est quand même dur à avaler…mais le prochain devrais arriver bientôt 😉

Conclusion

Mon homme me l’a arraché… ben quoi, je voulais pas l’admettre car  « j’aime pas » les non-fins (version gamine capricieuse ou Caliméro au choix 😀 ) . Mais il a raison (sic) !! Même si je vais trépigner en attendant la suite tellement je me suis immergée dans le monde d’Auréane…

Oui ! Oui ! Je le lâche !!

BALLON DÉCORATIF  Karaloon 20020 Lot de 10 ballons en forme de coeur

COUP DE CŒUR ❤

Si vous aussi vous voulez découvrir la plume d’Auréane de Saysgam et plongez dans son univers (surtout que le tome 2 est pas loin 😉 ) , il suffit de cliquer ici  🙂

 

 

 

 

 


8 Commentaires

La maison des Lords de Will Piem

Bonjour,

Pour son anniversaire, Will Piem a eu la gentillesse d’offrir son livre en numérique…alors bien sûr je n’ai pas pu m’empêcher de le récupérer.

C’est pas comme ci j’avais une PAL qui rentre à peine dans ma bibliothèque 😛

51uRqvmy5cL

4ème de couverture

2053, le monde est dévasté, les communications coupées, la population survit au sein de bunkers isolés les uns des autres.
Le seul pont qui les relie, des personnages étranges qui se font connaitre sous le nom de « la Confrérie des Lords », des êtres capables de se téléporter dans les différentes cités souterraines.

Audrey et son équipe ne s’attendaient pas à devoir se confronter à leurs secrets. Leurs aventures les mèneront bien loin de Paris-sous-Seine.
Dans un passé où ils pourront revoir le ciel mais dans lequel les Lords se jouent des anachronismes, programmant la domination d’un futur qui n’est déjà plus le leur.

La maison des Lords est une série débutant dans un Paris apocalyptique, se mêlant dans les engrenages du temps à une Genève de 1842.

Car tout mythe possède une part de réalité, la science du futur ne serait-elle pas le fantastique d’hier ? Lire la suite


5 Commentaires

Josh d’Alexis Arend

Bonjour,

Merci à Alexis Arend pour ce service presse. C’est toutefois avec appréhension que je me suis plongée dans la lecture de Josh pour deux raisons :

  • je n’en avais lu que des retours positifs et élogieux … souvent mon ressenti est en décalage 😦
  • la mort touchait un enfant (cf la 4ème en dessous) et j’ai beaucoup de mal à accepter ça (sûrement mon côté mère poule – et là mes enfants rigolent 😀 )

 

51UZocqOHRL

4ème de couverture

Derrière toute grande histoire se cache une grande blessure.

Pourquoi cette petite ville du Middle West est-elle soudain frappée d’épouvante en cet été 1953 ? Qui diable a intérêt à semer la panique et la mort parmi cette population sans histoire ? Et enfin, pourquoi le jeune Josh et son frère Simon sont-ils observés par les uns et méprisés par les autres, comme si un mauvais sang coulait dans leurs veines ?

Autant de questions qu’avec une écriture parfaitement maîtrisée, Alexis Arend démêle tout au long de ce voyage sidérant. Voilà une intrigue fascinante qui renoue avec les grandes histoires épiques, dignes des meilleurs auteurs populaires américains.

« Mon père avait coutume d’appeler ce coin du Montana « la larme d’un ange ». Je crois, avec le recul, qu’aucun nom ne me semblera jamais plus beau, ni plus approprié aux événements de cette année-là…
C’était l’été 1953, j’avais tout juste douze ans et mon frère Josh, dix ans. C’était quelques semaines avant qu’on ne le tue…
Je repense souvent à ce lieu empreint d’un bonheur oublié. Mon âme d’enfant s’est gorgée de ce panorama, à en éclater, au point que même aujourd’hui, je parviens à me le remémorer très distinctement. Je suis encore capable d’en retracer les moindres contours dans ma tête, je retrouve ses rives accueillantes, je ressens à nouveau la fraîcheur de son eau claire sur ma peau, et la douce tiédeur du soleil qui s’y reflétait. Je revois nos peaux dorées après des heures de baignade. Je revois mon père, je revois Josh. Et, à présent que me voilà bien âgé, lorsque parfois j’éprouve des difficultés à trouver le sommeil, lorsque, la nuit venue, le passé revient me hanter, c’est à Swan Lake que je songe. À cette larme d’un ange… Ces souvenirs lointains, enfouis en moi, me sont à la fois infiniment beaux, et infiniment douloureux…
Swan Lake, et cet été 1953… »
Lire la suite


5 Commentaires

Wanda de Wendall Utroï

Bonjour,

J’ai ce roman dans ma PAL depuis le mois de janvier… que de patience il faut à certains auteurs pour arriver sur mon blog. Merci !!

51MiQmefWVL._SX195_

4ème de couverture

Quand l’amour d’une mère s’estompe et s’efface,
Quand un père s’avère absent et lâche,
Tout peut arriver.

Quand la souffrance est votre seule amie,
Quand on n’a que la mort pour seul bagage,
On peut craindre le pire.

Je m’appelle Wanda, je vais avoir treize ans,
Aidez-moi !

Après « un genou à terre » et « l’enjeu », l’auteur récidive et vous convie à découvrir l’histoire palpitante de Wanda. À l’âge où le monde bascule ; plus une enfant, pas encore une adolescente, elle va fuir et tenter de se construire.

Lire la suite


2 Commentaires

Nordie : Guilendria de Cécile Ama Courtois

Bonjour,

Ce livre est un livre voyageur…je remercie donc Cécile d’avoir accepté de faire voyager ce petit bijou…chut ! je n’en dis pas plus. Enfin si, mais plus bas 😉 !

41AbwfxUS8L._SY445_QL70_

 

4ème de couverture

Deijan et Guilendria se connaissent depuis l’enfance.
Lui rêve d’exploits guerriers et d’héroïsme, de carrière militaire et de liberté. Mais son destin va l’enchaîner à une existence qu’il exècre, et faire de lui un homme désabusé, amer et froid.
Guilendria, elle, rêve… de lui, depuis le jour de leur rencontre. Timide et discrète jusqu’à la transparence, elle a voué son cœur à Deijan. Et la vie va la combler… de la plus cruelle des manières !
L’amour peut-il vraiment triompher de tout ?
Pénétrez dans le monde de Nordie, ou quand le souffle de la fantasy rencontre l’émoi de la romance.

Lire la suite