Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


Poster un commentaire

Sagas des mers grises : Le sabot de Sleipnir de Pierre Efratas

Bonjour,

Il est devenu très rare que je « demande » des services presses mais je dois reconnaître que suivre la maison d’éditions Noir d’Absinthe a tendance à rendre les choses compliquées 😀 ! J’ai donc fini par craquer et ai eu le plaisir de découvrir la plume de Pierre Efratas (pourtant j’ai la saga des 9 Mondes dans ma PAL depuis au moins 2 ans 😦 )

51iqF3fmUTL._SX350_BO1,204,203,200_

 

4ème de couverture

« Femmes et hommes libres, nobles jarls, bienvenue dans ma grand-salle, prenez vos aises ! Sur les flots dorés de l’amitié, par l’écume des mers grises, je vous ferai partager le destin aventureux d’un jeune Viking que tout destinait à la réussite et qui fut le jouet des Nornes, des dieux, des déesses et d’étranges créatures. Écoutez la saga d’Ingvarr le Réprouvé… »

Mon avis

C’est un livre que je relirai …. Non pas qu’il soit excellent !  Enfin si, il est très bon mais surtout je pense que je n’étais pas dans les meilleures dispositions pour le lire.

Pourquoi ? Je n’en sais trop rien mais alors que je discutais avec une autre blogueuse ( Faby du blog Beltane lit en secret), qui me disait « tu verras il est top ! » … je me perdais dans les noms, surnoms et fonctions des personnages. En plus, pour bien vous mettre dans l’univers, les noms des « héros » sont un peu…Comment dire ? Complexe : Ingvarr, Dagfinsson …

Heureusement le déclic est arrivé… je devais avoir lu 1/4 du roman et une fois tout remis en place, je me suis retrouvée embarquée auprès de ces vikings dans leur périple en Islande. À partir de là impossible de lâcher le livre (enfin la liseuse 😀 ), si ce n’est pour regarder l’écran de mon PC afin de suivre le voyage sur la carte faite par Tiphs

d48913_f7589ad5e5c9474a92f81cdb330e3660~mv2_d_3626_2598_s_4_2

Magnifique, non ?

Les personnages, en particulier Ingvarr et son meilleur ami (Brand) sont bien travaillés, intrigants et attachants. La plume est agréable et on se laisse entraîner dans l’aventure.

Un + :  les citations en début de chapitre qui nous emportent encore plus dans la mythologie Celtique ❤ !

« Faites silence en vous,

Fermez les yeux sur votre vie ancienne.

Le destin va danser

Prenez garde à ne pas tomber »

(Invocation traditionnelle des berserkir)*

À les refeuilleter pour vous en proposer une… je me dis que je vais aller rendre visite à mon ami Google pour en savoir un peu plus…Sur le coup j’ai juste apprécié les mots et leur musicalité 😉

Bon tout ça pour vous dire que

1/ Noir d’Absinthe est une maison d’éditions à suivre pour les adeptes de SFFF

2/ Que si vous avez une meilleure mémoire des prénoms que moi, Sagas des mers grises est un excellent roman dans lequel on découvre (enfin pour ma part 😛 ) avec plaisir la mythologie celtique en suivant les aventures du jard Ingvarr … et que la carte proposée permet vraiment de s’immerger au côté des vikings

3/ Que la saga des 9 Mondes du même auteur ne va plus rester très longtemps dans ma PAL 😉

Si vous voulez vous procurer ce premier tome, vous avez deux solutions :

 

Bonne lecture ! 😉 ❤

 

* Les berserkir apparaissent régulièrement dans la littérature scandinave du Moyen Âge, en particulier dans les sagas islandaises des xiiie et xive siècles, qui décrivent des événements remontant pour la plupart à l’époque viking, c’est-à-dire aux xe et xie siècles : ces hommes sont présentés par les auteurs de sagas comme des personnages souvent malfaisants, saisis de fureur guerrière et dévastant tout autour d’eux comme des bêtes féroces.

 

Publicités


1 commentaire

La veuve de la crypte de Mestr Tom

Bonjour,

Je connaissais Mestr Tom pour ses autres casquettes, c’est la première fois que j’ai l’occasion de découvrir sa plume et … commencer par une nouvelle n’est pas forcément une bonne idée, la frustration allant souvent de pair avec la rapidité de la lecture.

Enfin !!!

51jGC8j8MaL._SY346_

4ème de couverture

Ardaluin le sanguinaire est le capitaine des armées inquisitoriales du Dragon, chevalier vampire aux ordres du pape. Il se réveille après un long sommeil forcé et découvre notre époque et ses perversions.
Une seule chose le réconforte, sa compagne durant plusieurs siècles : La Veuve de la Crypte.

Mon avis

15 pages c’est court, trop court…Mais bon faut faire avec 😉 .
Au réveil ça le fait : un petit café, une histoire courte qui vous met un sourire en coin dès les premières lignes. Ben oui… franchement rien que visuellement entre l’époque de l’inquisition et de nos jours où des personnes (même saines d’esprit…quoique là dessus j’ai un doute 😛 ) font des jeux de rôles et se déguisent pour se détendre… y a de quoi porter à confusion.
Quand aux dialogues…ils ne manquent pas d’humour non plus 😉
La plume est simple, agréable, fluide…. Prenez 5/10 min pour vous mettre le sourire aux lèvres de bon matin !
On vient par ici … en plus c’est gratuit 😉
Bonne lecture ! ❤
Résultat de recherche d'images pour "livre café"

Idéal pour bien commencer la journée ❤


Poster un commentaire

Nezara de G.H David

Bonjour,

Merci à Geny pour cette nouvelle … j’avoue que même si ça n’entre pas dans la catégorie de mon genre littéraire de prédilection j’ai passé un agréable moment de lecture 😉

41BDmWhMikL._SX322_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

À Paris, Hélène Christy dirige une brigade héritée de l’Inquisition qui lui a valu un surnom de circonstance : Hell Christ. Enfer et Paradis, un duel qui convient à son âme : difficile de dire qui de la jeune femme ou de ses inquiétants suspects sont les plus tourmentés. Rite satanique, prêtre obscur et sombres secrets : plongez dans un Noël bien loin des traditions… plus noir que blanc.

Mon avis

Résultat de recherche d'images pour "GH david"

Elle c’est le p’tit bout de bonne femme qui a écrit cette nouvelle … Vous l’imaginez parler de manière directe … un tantinet vulgaire et provocateur ? Ben moi qui la connaît IRL j’peux vous dire que quand j’ai lu les 1ères phrases … j’ai été chocked !!! « Mais comment qu’elle parle ??? » Résultat de recherche d'images pour "smiley oh my god"

Bon après faut se détacher de l’auteure et se dire que … ouais ça correspond carrément au personnage de Hell Christ (faut être tordue pour avoir un surnom pareil…et c’est le cas 😀 ) .

J’vous raconte pas l’histoire sinon je risque de vous donner trop d’informations. Sachez juste qu’il y a

  • Hell Christ (chasseuse de Malin torturée 😉 )
  • Sexy Priest ( bon normalement il a un nom, mais j’m’en souviens pas 😛  et côté « priest » on peut se poser des questions 😀 )

Image associée

  • Des Nezaras. Kesako ? Des petits insectes puants et bruyants… En règle générale on les aime pas beaucoup mais à la fin de l’histoire, en plus vous les verrez d’un autre œil !! Bon si vous voulez savoir de quelle bestiole je parle je vous conseille une observation intense de la couverture 😀 !!

Voilà ! Voilà ! Il me semble que vous avez les infos nécessaires … Ah non ! J’oubliais 2 petites choses

1/ j’aime beaucoup la plume de l’auteure

2/ pour l’acheter c’est ici 😉

Bonne lecture ! ❤


Poster un commentaire

Spiritus Mundi de Mahrk Gotié

Bonjour,

Merci à Mahrk pour ce service presse papier qui m’a permis de faire une coupure on ne peut plus agréable dans mes lectures numériques 😉

4142a7-J0GL._SX364_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Sarah, une adolescente, se réveille dans un monde étrange sans aucun souvenir. Victime d’un grave accident, elle se trouve dans un  » entre-deux  » (un univers séparant la vie de la mort). Un Ange vient alors à sa rencontre et lui explique qu’elle devra comprendre les secrets qui régissent cet univers si elle veut s’en extirper. La jeune fille entame alors une quête peuplée de créatures étranges qui chacune à leur façon tenteront de l’aider à atteindre son but. Spiritus Mundi propose une aventure se déroulant dans une mythologie inédite, avec une héroïne courageuse qui affronte de redoutables ennemis.

Mon avis

Dés les 1ères pages la référence à Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll est présente…juste par la référence à la tenue vestimentaire de Sarah. C’est fou comme certaines images sont des déclics, comme la petite robe bleue d’Alice 😉

Résultat de recherche d'images pour

Même si j’ai lu le livre et vu le film, c’est toujours cette image du dessin animé que j’ai en tête 😀 ! Mais bon là n’est pas le propos, revenons au roman de Mahrk Gotié. 😉

Honnêtement je ne sais vraiment par quel bout prendre cette chronique.

Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris à ce roman, par contre je suis certaine d’avoir aimé la plume de l’auteur. Elle nous emporte ailleurs, dans son imagination (féconde), dans un univers indéfini entre spiritualité, quête de soi, mythologie … c’est très déroutant ! Mais en même temps, on est pris par l’histoire, on a envie de découvrir le cheminement de Sarah et de ses acolytes (fort attachants au passage, et un peu tordus aussi 😛 ) et ce jusqu’à la fin où ben on continue à se poser plein de questions sur le sens de …. à peu près tout en fait 😀 !!

En fouillant sur internet pour essayer de mettre mon ressenti en mots, j’ai trouvé cette chronique qui dépeint plutôt bien mes sentiments bien que contrairement à son auteur je considèrerais plus Spiritus Mundi comme une « quête initiatique à la recherche de son moi profond » pour mieux appréhender l’univers qui nous entoure 🙂

http://www.wukali.com/Spiritus-Mundi-de-Mahrk-Gotie-un-roman-a-cle-mais-laquelle-3019#.WuH195rLjIU

Conclusion

Un roman déroutant, une sorte de conte initiatique, philosophique, ésotérique…. indéfinissable quoi !! 😛

Une plume fluide, poétique qui nous entraîne sans difficulté dans l’univers de l’auteur.

Un moment de lecture à part !!

Bonne lecture !! ❤

Ah j’allais encore oublier, pour vous le procurer : Spiritus mundi


3 Commentaires

Le couloir des âmes de Julie JKR

Bonjour,

Et voilà c’est le dernier roman qui me permet de finir mon challenge ABC spécial auto-édités. Fini tout juste dans les temps 😀 !!

D’ailleurs je m’excuse auprès des auteurs que j’ai lu et qui attendent leur retour sur lecture mais pour valider le challenge, le livre doit être chroniqué 😛

51o-4MdDZXL._SX326_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Claire Porter a 18 ans et vit avec sa grand-mère, Millie, à Staten Falls, la petite ville du Montana qui l’a vue naître et qu’elle n’a jamais quittée. Elle ne connaît pas son père, et sa mère a mystérieusement disparue depuis huit ans. Claire partage donc son existence entre Millie et Lucas, son seul ami, qu’elle garde égoïstement pour elle et qu’elle ne veut présenter à personne. Aucune ombre ne vient assombrir ce tableau, jusqu’au soir où Millie décède de manière brutale. Peu après, on remet à Claire une lettre grâce à laquelle elle apprend que sa mère entretenait une correspondance avec un homme qui ne signait ses courriers que par les initiales LM et qui réside en France. Claire décide aussitôt de partir sur les traces de cet inconnu. Lucas lui promet de la rejoindre dès que possible. Commence alors pour la jeune fille un long périple dans le monde de la magie noire, semé d’embûches et de dangers, au cours duquel elle découvrira enfin la vérité sur sa naissance, sur ses parents, sur son passé. Autant de secrets qu’elle aurait sans doute préféré ne jamais déterrer.

Dans cette histoire où le suspense et la terreur vont en un crescendo insidieux, Julie JKR rappelle au lecteur à quel point la curiosité est un vilain défaut. Lire la suite


Poster un commentaire

Crylast le pouvoir ultime de Ludivine Le Moign

Bonjour,

Merci à Ludivine Le Moign pour son service presse, et comme vous le verrez souvent dans mes prochaines chroniques, désolée pour l’attente ! 😉

9782414070701

4ème de couverture

Eléanor Anderson est une jeune femme aussi douce que belle. Elle est née ange des cieux mais va très vite comprendre que désormais elle a un but : celui de tuer pour rétablir la paix. Avec l’aide de sa moitié, Escortia, l’impétueux Marius et le sorcier Enzo Podirac, Eléanor doit retrouver les Haguiloxes, petites sphères d’âmes pures. Cependant rien n’est gagné… même avec l’amour. Ou ce qu’elle croit l’être… Lire la suite


5 Commentaires

Josh d’Alexis Arend

Bonjour,

Merci à Alexis Arend pour ce service presse. C’est toutefois avec appréhension que je me suis plongée dans la lecture de Josh pour deux raisons :

  • je n’en avais lu que des retours positifs et élogieux … souvent mon ressenti est en décalage 😦
  • la mort touchait un enfant (cf la 4ème en dessous) et j’ai beaucoup de mal à accepter ça (sûrement mon côté mère poule – et là mes enfants rigolent 😀 )

 

51UZocqOHRL

4ème de couverture

Derrière toute grande histoire se cache une grande blessure.

Pourquoi cette petite ville du Middle West est-elle soudain frappée d’épouvante en cet été 1953 ? Qui diable a intérêt à semer la panique et la mort parmi cette population sans histoire ? Et enfin, pourquoi le jeune Josh et son frère Simon sont-ils observés par les uns et méprisés par les autres, comme si un mauvais sang coulait dans leurs veines ?

Autant de questions qu’avec une écriture parfaitement maîtrisée, Alexis Arend démêle tout au long de ce voyage sidérant. Voilà une intrigue fascinante qui renoue avec les grandes histoires épiques, dignes des meilleurs auteurs populaires américains.

« Mon père avait coutume d’appeler ce coin du Montana « la larme d’un ange ». Je crois, avec le recul, qu’aucun nom ne me semblera jamais plus beau, ni plus approprié aux événements de cette année-là…
C’était l’été 1953, j’avais tout juste douze ans et mon frère Josh, dix ans. C’était quelques semaines avant qu’on ne le tue…
Je repense souvent à ce lieu empreint d’un bonheur oublié. Mon âme d’enfant s’est gorgée de ce panorama, à en éclater, au point que même aujourd’hui, je parviens à me le remémorer très distinctement. Je suis encore capable d’en retracer les moindres contours dans ma tête, je retrouve ses rives accueillantes, je ressens à nouveau la fraîcheur de son eau claire sur ma peau, et la douce tiédeur du soleil qui s’y reflétait. Je revois nos peaux dorées après des heures de baignade. Je revois mon père, je revois Josh. Et, à présent que me voilà bien âgé, lorsque parfois j’éprouve des difficultés à trouver le sommeil, lorsque, la nuit venue, le passé revient me hanter, c’est à Swan Lake que je songe. À cette larme d’un ange… Ces souvenirs lointains, enfouis en moi, me sont à la fois infiniment beaux, et infiniment douloureux…
Swan Lake, et cet été 1953… »
Lire la suite