Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


2 Commentaires

Le mur du temps de Ludovic Metzker

Bonjour,

Merci à Ludovic pour sa confiance à chaque fois renouvelée. Pourtant on ne peut pas dire que je sois tendre avec lui…et ce fut encore le cas pour ce roman 😉 .

Au vu du thème, je ne pouvais pas publier mon retour un autre jour 😉 !

51Ni55MJ8PL

4ème de couverture

Benoît est un jeune étudiant en histoire. Pour terminer son mémoire sur l’Holocauste, il se rend au « Mémorial de la Shoah » accompagné de Jennifer, sa meilleure amie dont il est secrètement amoureux.
Devant un morceau du mur de l’ancienne synagogue de Lodz, le jeune homme fait un malaise…

Lodz, juillet 1944

Benjamin n’aspire qu’à retrouver la liberté volée par les nazis.
Battu et laissé quasiment pour mort par les Maquereaux devant le mur de l’ancienne synagogue, il fait une prière tout en sachant que ses jours sont comptés.
Épuisé, il se laisse aller et pense que la mort l’arrache à la vie…

Contre toute attente, Benoît et Benjamin vont échanger leur vie et se retrouver chacun dans la peau de l’autre.
Alors que Benjamin découvre une nouvelle forme de liberté, Benoît comprend qu’il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre…

Mon avis

Je crois que le 1er mot qui me vient est original… Imaginez un jeune de 25 ans qui est enfermé dans un camp depuis quasiment 5 ans projeté en 2016. Pas son corps, mais juste son esprit (et son âme pour ceux qui y croit)… Comment perçoit-il le monde actuel ? Comment ses peurs se répercutent dans notre monde ? Et, à l’inverse, comment réagirions nous si nous nous retrouvions en 1944 dans un camp, tout est tellement facile et immédiat dans notre société actuelle ? Et surtout que faire : parler ou se taire quand on connaît l’avenir du camp ?

C’est ce qu’a essayé de rendre Ludovic dans son roman, et il le fait plutôt bien 😉 ! On s’attache aux différents personnages, on ressent la culpabilité de l’un et une certaine colère avant la résignation de l’autre … Et comme Benjamin, on espère que Benoît s’en sortira. Mais chut !! Je ne vais pas vous gâcher l’histoire 😉

Alors bien sûr, il fallait une histoire d’amour histoire d’alléger un peu tout ça…mais elle passe plutôt bien 😉 … et Jennifer a elle aussi un rôle dans l’Histoire, enfin sa famille. 😀

Le point faible de ce roman… c’est la propension de Ludovic à faire des phrases à rallonge et parfois à digresser 😛 . Mais bon c’est une écriture que certains aiment 😉 !

Conclusion

Une manière de présenter l’Histoire de façon différente qui nous fait nous interroger sur nos éventuelles réactions, des personnages attachants…un roman à découvrir par ici 😉

Publicités


Poster un commentaire

Je ne suis pas Fernand de Fabrice Gutierrez

Bonjour,

Me voilà de retour…je sais la pause n’a pas été longue mais vu le retard que cela implique déjà, je me suis dit que ce n’était pas judicieux de la continuer. Et puis je dois avouer que vous me manquiez 😉

Je ne suis pas Fernand est le 2ème roman de Fabrice Gutierrez que je lis 😀 ! Et c’est un grand écart qu’il nous fait 😉

51eaCwlvKhL

4ème de couverture

Ma vie avait à peine commencé et j’en étais déjà là. Je partais vers l’inconnu. Je savais simplement que je marchais pour m’éloigner des médisants. Je n’oubliais pas celle qui avait partagé mes désirs les plus secrets…

France 1918. Alors qu’elle est encore une enfant, presque une femme, Morgane prend progressivement conscience de son homosexualité. Cette particularité peut s’avérer dangereuse et elle tente à tout prix de la cacher, pour ne pas finir comme le jeune Fernand…

Elle fuit la lâcheté des hommes, leur haine et leurs pensées viciées, pour s’engager dans les rangs d’une armée en déroute et devient le soldat Lafforgues Morgan, 2nde classe, matricule 1404/1305.

Son androgynie lui permet de se glisser dans l’uniforme sans attirer l’attention mais combien de temps conservera-t-elle son secret ?

Le prix à payer pourrait s’avérer terrible… Lire la suite


Poster un commentaire

Reflets de Margo Teulade

Bonjour,

J’ai rencontré Margo au salon de Montredon-Labéssonié. Impossible de résister à la couverture de son roman, je l’ai donc acheté sans même vraiment lire la 4ème 😉

index

4ème de couverture

Laïla a une sœur, mais elle a également un père, avenir et vérité se mêlent à travers l’imaginaire bien cabossé de cette enfant dans cette époque d’infortune humaine.

Il était une fois la Seconde Guerre Mondiale, oui, et puis ?

« Je vous conjure de bien la soigner et de tenir à sa vie comme à votre propre vie. Ne la laissez pas aux mains du diable, je vous en supplie… » Mme Zoulik Majika.

Lire la suite