Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


Poster un commentaire

Quand les hirondelles me reviennent de Yann Déjaury

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Et encore un roman du prix des auteurs inconnus, j’avance ! J’avance ! Bon il était temps vu que j’ai jusqu’à fin juillet pour le faire et qu’il m’en reste encore un paquet 😛

41jSZBbozhL

4ème de couverture

Après plusieurs heures d’errance, un homme prend conscience qu’il ignore tout de son passé. Qui est-il ? D’où vient-il ? Où va-t-il ? Autant de questions inquiétantes qui ne trouvent aucune réponse cohérente. Son seul exutoire est de continuer le chemin interminable droit devant, poussé par un formidable élan de survie.
La rencontre de Marguerite, aubergiste mystérieuse d’âge mûr et de PommePomme, jeune handicapée d’un village de campagne, l’aide à mieux accepter son amnésie.
Mais qui sont-elles vraiment ? Sont-elles prêtes à l’aider à retrouver sa vie d’avant ?
De rencontres en rebondissements, de joies en déceptions, la vérité finira par s’imposer comme une évidence…

Mon avis

Voilà une chronique que j’ai laissé mijoter quelques temps histoire de ne pas faire le bouledogue 😉 … je vous explique la situation !

L’auteur a une plume on ne peut plus agréable qui nous embarque dans son univers. Je me suis laissée bluffer pendant les 2/3 du roman en me demandant où l’auteur voulait m’emmener. L’histoire est bien ficelée, les personnages sont attachants en particulier Pomme-Pomme (un petit bout de bonne femme avec un sacré caractère, pleine de joie de vivre !  😀 )

Mais voilà sur le dernier tiers, au moment des réponses, des révélations, l’auteur m’a complètement perdue. En effet, il entre dans un univers auquel je n’adhère absolument pas… un mixe entre réalité et ésotérisme ! Mais je ne développe pas plus sur peine de spoiler le roman.

Conclusion

Une plume à découvrir, un auteur qui sait faire monter le suspens et qui emmène son lecteur exactement là où il le souhaite… malheureusement un thème auquel je n’adhère pas qui m’a fait décrocher.

Toutefois, pour les adeptes du genre, un auteur que je recommande vraiment. D’ailleurs pour vous procurer ce roman, c’est par ici !

Bonne lecture !! ❤

 

Publicités


2 Commentaires

La petite bourrique espagnole de Marie Dumas Mérida

Bonjour,

Merci à Marie Dumas pour son service presse…comme en plus j’ai le plaisir de la connaître IRL et que c’est un style que je ne lis pas fréquemment voir pas du tout… j’ai la pression 😛

31Ll-A8Xs+L

 

4ème de couverture

Ce récit, autobiographique, est celui de ma vie d’enfant et d’adolescente blessée.
Éducatrice spécialisée dans la protection de l’Enfance, à 53 ans, après le décès de ma mère, je fais le point.
Je reviens sur l’enfant que j’ai été et sur ce lien fondateur qui n’a pas pu s’établir correctement avec une mère imprévisible.
J’évoque aussi les blessures de l’enfance d’une petite fille étrangère, fille d’immigrés, une enfant en échec scolaire ainsi que toutes les violences sournoises qui ont tissé l’incertitude de mon être.
Je reviens sur ces personnes, « tuteurs de résiliences » qui, parfois sans le savoir, ont reconnu en moi une capacité à m’épanouir, à devenir meilleure et m’ont apporté leur soutien.
Mais aussi sur mon naturel positif et optimiste qui m’a toujours permis d’aller plus loin et réussir ma vie.

Mon avis

Je n’ai jamais vraiment apprécié les romans autobiographiques car ils nous renvoient à nous même, à nos failles, nos blessures… et c’est une chose que je refuse de faire à titre personnel, pour moi l’important est d’avancer sans se retourner…ou le plus rarement possible.

Toutefois je comprends les personnes comme Marie qui ressente le besoin de poser des mots sur des maux. Marie ayant fait le même travail que moi, c’est intéressant de voir que souvent ce sont des blessures d’enfances qui nous mène vers se métier de réparation qu’est celui d’éducatrice.

Malgré quelques répétitions en début de livre, Marie, avec des mots simples nous parle de sa vie…elle nous fait ressentir comment elle a perçue les choses et comment elle les analyse maintenant en tant qu’adulte et mère. Malgré la distance que j’ai essayé de mettre entre moi et les mots de Marie … j’ai été touché par l’histoire de cette petite immigrée qui à mon avis peu faire écho dans le cœur (ou les tripes 😛 ) de nombreux lecteurs.

Conclusion

Un livre « agréable » à lire, qui peut tout à fait faire écho pour certains…mais personnellement je continuerai d’éviter les autobiographies (autre que de personnes célèbres parlant avec une petite cuillère en argent dans la bouche…eux au moins j’peux me moquer 😀 ). Elles me poussent à faire une introspection que je refuse de faire.

Dans tous les cas la plume de Marie Dumas est agréable et c’est avec plaisir que je découvrirai les autres textes que j’ai d’elle dans ma liseuse 😉

Pour vous procurer son autobiographie, c’est ici et pour ses autres écrits (4 histoires de femmes et plus) , c’est par 😉

Bonne lecture !! ❤


Poster un commentaire

Les chroniques P.E.R : Le commencement de J-F Deboulle

Bonjour,

Encore un service presse qui aura attendu presque un an que je trouve le temps de le lire. D’un côté je m’en excuse, de l’autre je suis plutôt contente de l’avoir fait traîner…Au moins je n’aurai pas trop à attendre pour le volume 2 😀

En tout cas merci à J – F Deboulle de sa patience ❤

41p-90d-cAL._SY346_

4ème de couverture

Sur un fond post-apocalyptique teinté de science-fiction, suivez les aventures de Phoenix sur les routes d’Europe. Du suspens, de l’action et de l’humour qui ne vous feront attendre qu’une seule chose…la suite !

Mon avis

Dès les 1ères lignes, l’auteur nous plonge dans un univers post apocalyptique au côté de Phoenix mais aussi de son ami Bull. C’est à leur côté que ce nouveau monde se dévoilera aux lecteurs : dangereux, mortel… Quand aux flash-backs de Phoenix ils nous permettront de découvrir le pourquoi du comment 😉

L’univers est bien décrit et les personnages sont bien définis tout en étant complexes. J’avoue que j’adore particulièrement Ludivine

Résultat de recherche d'images pour

. Bon ok il faut avoir lu le livre pour comprendre l’humour mais c’est un 😉 à l’auteur 😀

J’ai dû mettre de côté cette lecture car ma fille est partie quelques jours en vacances avec la kindle… les joies de n’avoir qu’une liseuse pour 4 😛 !!

Quand j’ai pu reprendre la lecture, en 10 lignes j’étais à nouveau dans l’univers et retrouvais avec plaisir les personnages. À tel point qu’une fois repris, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher et que j’ai été frustrée une fois le livre fini 😦 !

Non sérieux…un monde post-apocalyptique différent de ceux que j’ai pu croiser, de l’humour et pas d’amour 🙂 , mais une amitié virile … et bien sûr des méchants qui ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Que de bons ingrédients !!!

En plus d’après les infos que m’a donné l’auteur, la suite ne devrait pas trop tarder … mais

Résultat de recherche d'images pour

La seule chose qui m’a fait bizarre, c’est la manière dont l’auteur annonce les flash-backs mais en même temps, je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de possibilités et je préfère ça à de long passages en italique 😀 !!

Conclusion

Un coup de cœur dont j’attends la suite avec impatience ! Si je ne vous ai pas convaincu d’aller acheter Les Chroniques P.E.R , peut-être que le book-trailer vous fera plus envie

Et si vous voulez des infos sur le livre, ou quand sortira la suite, je vous laisse découvrir le site de l’auteur 🙂 http://j-fdeboulle.wixsite.com/jfdeboulle-officiel

Et j’ai failli oublier … pour acheter, c’est ici

Bonne lecture !! 😉 ❤


10 Commentaires

Enchaînée : Nous sommes nos chaînes (tome 1) de Domino

Bonjour,

Je sais c’est un peu chaotique en ce moment mes retours de lecture, mais je manque de temps… et pour lire et pour écrire autre chose que mon projet pro 😉

Merci à Domino pour ce SP…même si au départ c’était juste pour tester le fonctionnement de la plate-forme Simplement Pro !! 😀

514r8rJF4fL._SY346_

4ème de couverture

Ils sont à l’opposé l’un de l’autre.
Elle n’a plus d’espoir.
Il ne croit pas à l’amour.
Tout ce qui faut pour les réunir.
Mais a quel prix ?

 

Céline se perd dans une dépression depuis des mois. Plus rien ne la tente, plus rien ne la sort de cette spirale où elle s’enfonce à cause d’un secret qu’elle ne peut partager avec personne. Jusqu’au jour où sa collègue et amie Maud l’inscrit sur un groupe de lecture érotique. De fil en aiguille, elle se laisse entrainer dans l’univers du BDSM où Alexandre, un Maître de la Discipline deviendra son guide, son Maître, son tourment, sa délivrance.
Pour public averti. Lire la suite


3 Commentaires

Liz de GH David

Bonjour,

Quelle histoire autour de ce roman ! La 1ère fois qu’il est arrivé dans ma PAL c’était par Lyly Ford (avec l’accord de l’auteure bien sûr 😉 ) . Puis j’ai eu le plaisir de rencontrer GH David au salon du livre de Mazamet alors qu’elle venait de signer son contrat avec les éditions Dreamcatcher. Je peux vous dire que c’est un petit bout de femme dynamique et souriant. Une très belle rencontre ❤ !

Elle m’a donc renvoyé son roman finalisé en service presse et (comme d’habitude je dirai 😀 ) j’ai mis des mois à me plonger dedans 😉 .

le-projet-phenix---1---liz-975743-264-432

4ème de couverture

2003, Toulouse, dernière année de fac, trois destins se croisent.

Liz, qui parait pleine d’assurance, dissimule de profondes blessures et de sombres secrets.

Max, populaire en apparence, est un jeune homme terriblement solitaire.

Que dire d’Alex, dont on ne sait absolument rien : à croire qu’il n’a jamais existé.

Une mystérieuse mission, des secrets bien gardés, d’inquiétantes menaces  : lorsque les fantômes oubliés ressurgissent, quand l’attirance s’en mêle, s’opèrent de curieuses métamorphoses.

Aucun d’eux n’est ce qu’il prétend être. Victimes ou prédateurs, qui sont-ils vraiment et surtout, que cachent-ils ? Lire la suite


Poster un commentaire

Derrière toute chose exquise de Sébastien Fritsch

Bonjour,

La venue de Sébastien Fritsch à la bouquinerie En Forme de Graal le week-end prochain m’a incitée à enfin sortir ce roman de ma PAL … Bon au départ je croyais lire 6ème crime (du même auteur)…il faut que je regarde les couvertures même quand je le commence à 1h du matin 😛

41M9CPsdy-L

 

4ème de couverture

Depuis près de vingt ans, Jonas Burkel photographie toujours la même femme ; seul le prénom change. Mais plus que les brunes longilignes au regard perdu, il semble que son vrai grand amour soit ses habitudes : ses disques de piano jazz, ses errances dans Paris… et ces corps féminins dociles et invariables.
La fille qu’il découvre dans un train de banlieue, accrochée à un roman d’Oscar Wilde, semble la candidate idéale pour prolonger la série : il oublie immédiatement son précédent modèle, imagine déjà sa nouvelle conquête devant son objectif, dans des rues sombres, sous la pluie, sous ses draps…
L’idée qu’une femme puisse refuser son petit jeu sentimental ne lui traverse même pas l’esprit. Mais comment pourrait-il deviner que, tout comme lui, la lectrice du train n’accepte aucune règle sinon celles qu’elle invente ? Et que tous ceux qui l’approchent doivent s’y plier ; jusqu’à y jouer leur vie.

Lire la suite


2 Commentaires

Le Cycle de Barcil : Etolien le Manchot de Jean-Marc Dopffer

Bonjour,

Avant de vous parler d’Etolien, je vous mets le lien vers la 1ère nouvelle du Cycle de Barcil : Orglin la primitive

J’avais passé un très bon moment de lecture dans l’univers d’Orglin et c’est donc avec assurance que je me suis plongée dans cette 2ème nouvelle

51BQCUl-xqL._SX322_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Étolien, un aventurier aussi taciturne que solitaire, est un étranger dans la cité du Val d’Aquelys, la capitale aux mille facettes du royaume de Tigyl. Traînant dans son sillage un passé chargé, le géant natif des contrées lointaines de l’Ouest vient tenter le sort là où tout reste possible, où chaque rencontre peut ouvrir une brèche dans le tissu du destin.

Quelque chose se trame dans les rouages du pouvoir de Tigyl, le colosse le sent. Les ténèbres frissonnent là où le roi n’est plus vraiment le roi, où la loi n’est plus édictée que par le fil de l’épée. Nichés dans l’ombre, les conspirateurs attendent et échafaudent des stratagèmes pour que viennent des jours où le trône serait leur.

Alors c’est vers la Guilde des Assassins que la fortune de l’homme bardé de cicatrices le porte. Ici, dans les bas-fonds de la cité, sa réputation n’a pas encore fait écho, et il est prêt à se salir les mains pour faire ruisseler l’or à ses pieds. Mettre sa lame au service de la Guilde sera pour lui un moyen de gravir les échelons permettant aux hommes de cran d’être craints et respectés… ou assassinés.

L’aventurier survivra-t-il aux jeux qui sont à l’œuvre dans les égouts de la ville ?
Parviendra-t-il à se tailler une réputation digne de sa hardiesse ?

« Le Cycle de Barcil » est un voyage dont les multiples escales parcourent les époques et les paysages du monde de Barcil. Chaque récit aborde la vie d’un roi ou d’un rufian, d’un assassin ou d’un Dieu. Les aventures se croisent et s’entremêlent, peignant une toile et un univers aux multiples nuances.

Lire la suite