Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


3 Commentaires

L’imagerie de Adrien Lioure

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Voilà encore un roman lu dans le cadre du Prix des auteurs inconnus (qui au passage a changé de nom pour le Prix du Cercle Anonyme de la Littérature). J’avoue que je ressors de ma lecture plutôt dubitative

4133iU3YuNL._SX311_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

L’Imagerie est un roman de science-fiction écrit par Adrien Lioure et mettant en scène Alix, jeune étoile montante du cinéma, qui apprend lors des dernières prises de son prochain film la mort de sa femme et de son enfant, Sophie et Max. Pour l’accompagner dans cette épreuve particulièrement douloureuse, Alix peut compter sur Dolorius, sa Souffrance. Il s’agit d’un être à l’origine des maux et des douleurs des hommes. Derrière chaque blessure, qu’elle soit physique ou psychique, une Souffrance est à l’ouvrage. Mais jamais Dolorius n’avait eu affaire à une douleur si aiguë, si inassouvissable. Il comprend vite que pour sauver Alix, il n’y a qu’un moyen. Lui rendre Sophie et Max. C’est ainsi que les deux personnages feront tout pour tenter de rejoindre L’Imagerie, lieu mystérieux et inconnu où finissent les âmes des défunts.

Mon avis

L’idée de départ est intéressante…personnaliser la souffrance et le sommeil ! Bon j’invente pas grand chose vu que c’est un des éléments qui nous a fait sélectionner ce roman pour le prix, son originalité. Surtout qu’on entre dans le livre avec Dolorius et un peu d’humour… j’aime bien la manière qu’il a de faire comprendre à quel point il est quelqu’un d’important pour nous 😛 (sans vous spoiler trop j’imaginais très bien le gars avec la main coincée dans la tondeuse 😀 !!)

Puis vient le démarrage du roman avec la mort de Sophie et Max… et pour l’auteur une revisite du mythe d’Orphée et d’Eurydice. Alors bien sûr Alix ne va pas aux Enfers, il se contente de l’Imagerie 😉 . L’auteur profite aussi de son roman pour faire passer quelques messages pour éviter les regrets face au pire ;).

Donc l’histoire en soit est bonne, les personnages plutôt sympathiques et certains ont même un peu le sens de l’humour qui nous fait sourire par petites touches tout au long du roman.

La multitude des personnages risque de perdre certains lecteurs, et on trouve quelques répétitions. Mais le plus difficile, pour moi, a été le style de l’auteur que j’ai trouvé saccadé (phrases courtes, absence de sujet …) ce qui m’a perturbé 😦 . Je vous mets l’exemple que j’ai noté lors de ma lecture même si ce n’est pas le plus « remarquable » vu qu’il se trouve sur la fin du roman.
 » Mes habits sentent la fumée. Sont déchirés, arrachés. »

La fin d’ailleurs parlons en, elle m’a laissée perplexe

Résultat de recherche d'images pour

Mais je ne peux pas vous dévoiler pourquoi sans vous spoiler le roman. Par contre si vous avez l’occasion de le lire, je serais ravie d’échanger à ce propos pour savoir comment vous la percevez !

D’ailleurs pour vous procurer le roman c’est ici

Ça fait bizarre de ne pas conclure mais j’avoue ne pas savoir comment le faire pour ce roman 😉 …. je vous souhaite donc simplement une bonne lecture ❤ !

Publicités


Poster un commentaire

Les chroniques P.E.R : Le commencement de J-F Deboulle

Bonjour,

Encore un service presse qui aura attendu presque un an que je trouve le temps de le lire. D’un côté je m’en excuse, de l’autre je suis plutôt contente de l’avoir fait traîner…Au moins je n’aurai pas trop à attendre pour le volume 2 😀

En tout cas merci à J – F Deboulle de sa patience ❤

41p-90d-cAL._SY346_

4ème de couverture

Sur un fond post-apocalyptique teinté de science-fiction, suivez les aventures de Phoenix sur les routes d’Europe. Du suspens, de l’action et de l’humour qui ne vous feront attendre qu’une seule chose…la suite !

Mon avis

Dès les 1ères lignes, l’auteur nous plonge dans un univers post apocalyptique au côté de Phoenix mais aussi de son ami Bull. C’est à leur côté que ce nouveau monde se dévoilera aux lecteurs : dangereux, mortel… Quand aux flash-backs de Phoenix ils nous permettront de découvrir le pourquoi du comment 😉

L’univers est bien décrit et les personnages sont bien définis tout en étant complexes. J’avoue que j’adore particulièrement Ludivine

Résultat de recherche d'images pour

. Bon ok il faut avoir lu le livre pour comprendre l’humour mais c’est un 😉 à l’auteur 😀

J’ai dû mettre de côté cette lecture car ma fille est partie quelques jours en vacances avec la kindle… les joies de n’avoir qu’une liseuse pour 4 😛 !!

Quand j’ai pu reprendre la lecture, en 10 lignes j’étais à nouveau dans l’univers et retrouvais avec plaisir les personnages. À tel point qu’une fois repris, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher et que j’ai été frustrée une fois le livre fini 😦 !

Non sérieux…un monde post-apocalyptique différent de ceux que j’ai pu croiser, de l’humour et pas d’amour 🙂 , mais une amitié virile … et bien sûr des méchants qui ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Que de bons ingrédients !!!

En plus d’après les infos que m’a donné l’auteur, la suite ne devrait pas trop tarder … mais

Résultat de recherche d'images pour

La seule chose qui m’a fait bizarre, c’est la manière dont l’auteur annonce les flash-backs mais en même temps, je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de possibilités et je préfère ça à de long passages en italique 😀 !!

Conclusion

Un coup de cœur dont j’attends la suite avec impatience ! Si je ne vous ai pas convaincu d’aller acheter Les Chroniques P.E.R , peut-être que le book-trailer vous fera plus envie

Et si vous voulez des infos sur le livre, ou quand sortira la suite, je vous laisse découvrir le site de l’auteur 🙂 http://j-fdeboulle.wixsite.com/jfdeboulle-officiel

Et j’ai failli oublier … pour acheter, c’est ici

Bonne lecture !! 😉 ❤


Poster un commentaire

Freesia d’Angeline Monceaux

Bonjour,

Angeline a essayé de me faire la surprise de m’envoyer Freesia à la maison 😉 … Malheureusement elle ne s’est pas adressée à la bonne personne pour pouvoir le faire en toute discrétion (pstt, la prochaine fois demande à Guillaume il l’a…et comme il le dit si bien on peut facilement le soudoyer 😀 ) … Mais l’essentiel c’est qu’il soit bien arrivé ! Merci pour ce cadeau, car la connaissant un peu, ce n’est même pas un service presse.

51t1+H-PpQL._SY346_

4ème de couverture

Terre, 2067.
La Terre autrefois si majestueuse est devenue une planète hostile.
L’homme dans son évolution est devenu cupide, avide de pouvoir et de richesses.
Il pollua les rivières, embrasa les forêts, pilla la terre et pollua l’air.
L’équilibre parfait, délicat, parfois cruel de la faune et de la flore fut brisé.
Les épidémies, la famine, et les cataclysmes détruisirent tout sur leur passage.
Existe-t-il dans l’univers, une planète épargnée d’une même beauté ?

Le journal d’Aléna retrace son voyage, en compagnie des derniers rescapés terriens.
Des surprises les attendent sur la route des étoiles.
Découvrez leurs joies, leurs peines, leurs peurs, à la recherche d’un monde meilleur.

Mon avis

Alors avant d’être une planète Freesia est une fleur… très jolie d’ailleurs ❤ .

Résultat de recherche d'images pour "freesia"

Lire la suite


1 commentaire

Virtuelle Amnésie de Camille X.Morgan

Bonjour,

J’ai profité du mois des indés (d’ailleurs profitez-en il reste quelques jours 😉 ) pour récupérer Virtuelle Amnésie de Camille X.Morgan afin de compléter une des lettres de mon Challenge ABC spécial auto-édités.

J’avoue que quand j’ai commencé cette nouvelle j’appréhendais un peu d’être virulente après la claque émotionnelle et littéraire que j’avais prise avec Wanda de Wendall Utroï mais finalement, il est plutôt bien passé 😉 .

51629a1AHAL

Bon ok, la couverture est pas terrible, mais j’ai trouvé la 4ème plutôt intrigante

4ème de couverture

Se réveiller amnésique est un problème, surtout à côté d’un cadavre. Quand la police frappe à la porte, Victor ne cherche pas à comprendre et s’enfuit dans les méandres du spatioport pour trouver quelqu’un qui l’aidera à restaurer sa mémoire.
Il ne sait pas encore qu’une course poursuite contre la montre à l’enjeu interplanétaire vient de s’engager. Elle le mènera bien au-delà des bas-fonds du spatioport.

Lire la suite