Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


4 Commentaires

Shinobu de Nicolas Benassi par Petit Diable

Bonjour, aujourd’hui c’est moi, Petit Diable, qui vais présenter une chronique.

Je vais vous exposer le ressenti que j’ai eu pour un livre acheté au salon du livre de Mazamet ( voir article précédent ) SHINOBU

shinobu

4ème de couverture

« Dans la poussière de la vallée de la Mort, une petite ville américaine est le théâtre d’un viol sordide. Alors que le FBI n’avance plus dans son enquête, Chris, un détective aux portes de la retraite, est mis sur l’affaire d’une étrange manière.
Le voilà plongé dans un univers particulier, proche du western ; avec son lot d’intrigues, de mystères, de personnages taciturnes, de violence, de sexe et de chaleur désertique.

Il va rapidement rencontrer une adolescente au profil intéressant : Shinobu. À la fois extérieure à l’enquête et pierre angulaire de celle-ci. Au gré des indices qui se multiplient et se contredisent, ses investigations vont l’amener à côtoyer les milieux les plus dangereux de l’Ouest américain.
Qui est vraiment Shinobu ? Quelles sont les véritables sources de ce viol ? Comment une petite bourgade reculée a-t-elle pu devenir le centre d’une telle histoire ?

Chris, accompagné de son ami Bill et d’un agent du FBI, devra comprendre l’incompréhensible pour mener à bien sa mission ! »

Mon avis

C’est un nouveau coup de cœur après celui du livre « Le quatrième sceau » de Cédric Péron (juste car je l’ai acheté après).

Un livre avec des personnages attachants, une enquête dure à résoudre mais aussi beaucoup de violence et une bonne touche d’humour.

J’ai beaucoup aimé ce livre car les personnages sont très attachants, l’enquête est bien écrite, le livre est très facile à lire et glisse tout seul, avec quand même des moments tendus …

Bon, trouvons un défaut … ça y est j’ai trouvé !

Je trouve les personnages pas assez développés et les scènes pas assez bien décrites, ça enlève pas mal d’émotions.

Mon personnage préféré est évidemment Chris (enquêteur et personnage principal) mais aussi j’aime beaucoup Shinobu même si l’histoire autour de cette fille n‘est pas assez creusée.

Par contre je suis très déçu de la fin car j’ai eu une sensation de pas fini.

PS : Si quelqu’un sait si il y a un tome 2 ( ou pas ), je voudrais bien le savoir.

Pour acheter le livre c’est ici.

Bonne lecture !

petit diable 2

Publicités


4 Commentaires

Chicago Requiem de Carine Foulon

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Dans le cadre du prix du Cercle Anonyme de la littérature (ancien prix des auteurs inconnus), j’ai longtemps retardé ma lecture de ce roman. En effet, il a beaucoup tourné sur facebook et j’en avais un peu fait une overdose. En plus une grande partie des retours étaient dithyrambiques… donc le « et si j’aime pas !!  » m’angoissait un peu 😀

51fgtwJaCKL

4ème de couverture

Chicago, années folles…
Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.
William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition.
La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone.
Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.

Mon avis

Voilà un retour qui me pose problème, car je suis bien incapable de vous dire si j’ai aimé ou pas ce roman. Ce que je craignais est arrivé, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire ce qui implique, non pas une remise en question du travail de l’auteure, mais des recherches en parallèle… Bon après ce qui est positif dans cette démarche, c’est :

1/ j’ai vraiment réalisé le travail qu’il y avait derrière ce roman

2/ j’ai appris énormément de choses sur une maladie dont je pensais que les causes en avaient été découvertes que bien plus tardivement mais aussi sur la différence entre la pègre et la mafia

3/ je me suis rendu-compte (encore une fois 😛 ) et cela m’a encore surpris (encore et toujours :D) des connaissances de mon Petit Diable. À chaque fois je lui découvre une culture impressionnante …. bon après je ne sais pas comment le prendre, car j’ai l’impression d’être une cruche 😀

Bon je m’égare, revenons en au roman en question 😉

Pendant la moitié du roman, j’ai eu du mal à repérer certains personnages, je me suis énervée après Susan ( une vraie tête à claque, aussi amorphe dans son comportement que dans ses réflexions) mais aussi après William (le pathétique).

Et puis ! Et puis ! Il y a l’événement qui a déclenché mon intérêt pour le roman… la disparition violente d’un personnage 😉 ! À partir de ce moment, la lecture est devenue rapide…Les personnages ont pris en intensité, pour certains malsaine, tordue mais c’est ce qui en fait l’intérêt 😉 .

J’ai été un peu dérangée lorsque l’auteure a cassé la linéarité de son roman, juste sur un chapitre. En règle générale les « flash back » ou les projections ne me gênent pas si c’est l’option choisie par l’auteur dès le départ, mais là je l’ai plutôt ressenti comme un cheveu sur la soupe…vu que la scène était redécrite après. Bon j’suis sûre qu’il y avait une idée derrière mais je ne l’ai pas saisie 🙂 .

Il y a aussi une petite incohérence … oh rien de gênant pour la compréhension de l’histoire mais c’est surprenant au vu de la quantité de lecteurs, que personne ne l’ai relevée (et c’est là que tu te dis que tu es une véritable chieuse à chercher la p’tite bête 😛 )

Un détail (enfin façon de voir les choses 😉 ) que j’ai rarement vu dans les retours que j’ai pu lire. Les citations à chaque début de chapitre : une référence à la corde (j’trouve très fort dans avoir trouvé autant 😉 ) et en lien avec la tension recherchée dans les chapitres. J’ai beaucoup apprécié…je me suis même amusée à les recopier pour savoir si ça ne faisait pas une histoire aussi 😉 . Ben non, où alors j’ai pas trouvé 🙂

La plume de l’auteure est agréable, fluide…et le vocabulaire est adapté à l’époque décrite ce qui facilite quand même l’immersion dans l’histoire 😉 !

Un roman ou les avis mitigés sont rares…on adhère ou pas.

Pour vous le procurer c’est par et si vous voulez lire une chronique qui ne peut que vous inciter à le lire c’est ici ou encore 😉

Bonne lecture ❤


1 commentaire

Le 4ème sceau de Cédric Péron

Bonjour,

C’est Petit Diable qui s’était offert ce livre lors des Rencontres d’encre à Tulles. J’ai toujours fait confiance aux auteurs indépendants pour dire si un livre est adapté ou non à mon fils. Je n’ai donc pas prêté particulièrement attention à la 4ème de couverture. Mais, lorsque Monsieur et Belle-maman l’ont lu, ils ont été surpris que je laisse Petit Diable lire ce style de roman. Pour rassurer tout le monde j’ai donc lu le livre avant que mon fils se plonge dedans.

Mon avis

La première chose : oui, un enfant de 13 ans, bon lecteur (même pas excellent) peut se plonger dedans sans problème. Il y a un ou deux passages qui peuvent être un peu « troublants » mais en fait comme cela touche des personnages auxquels le lecteur n’a pas vraiment le temps de s’attacher c’est « facile » à digérer.

D’ailleurs mon fils a adoré, un coup de cœur : C’est un très bon livre à mon goût où l’on ajoute les morceaux de l’enquête un à un. Un petit thriller rapide avec du suspens et une bonne dose d’humour. Et malgré le dos de couverture alarmant, je conseille ce livre pour les ados et les adultes de plus de 12 ans.

Personnellement j’ai passé un agréable moment de lecture. On s’attache très vite aux personnages et le ventre se noue lorsqu’il arrive quelque chose à l’un d’entre eux. L’humour potache ( à deux balles oui ! pan pan !! ) de David permet de faire baisser la tension du roman et lui donne un côté très touchant. C’est une bonne manière de mettre de la distance avec les événements que ce soit pour lui ou pour le lecteur.

L’histoire est bien ficelée, sans qu’il y ait de véritable surprise (enfin quand on est habitué car Petit Diable en a eu quelques unes) tout se tient et on peut tout à fait ancrer l’histoire dans la réalité (et oui, les fanatiques sont présents dans toutes les religions 😉 )

Une plume fluide et agréable…entre humour et plume acérée. Des chapitres courts qui permettent de donner du dynamisme à l’histoire.

Merci à mon entourage de m’avoir « obligé » ( pas moi en tout cas ) à lire ce livre afin d’en valider la lecture pour Petit Diable, j’ai passé une très agréable journée de lecture !! 😛

Pour vous le procurer, c’est par ici !!

Bonne lecture ! ❤


Poster un commentaire

La lueur d’Alexis Arend

Bonjour,

Vous connaissez les auteurs kamikazes ? Alexis en fait parti et je l’en remercie pour sa confiance. Il connaît mon blog et a pris le risque de me confier son roman… il faut être fou !! 😀

41YbWPkUsXL

4ème de couverture

Tout aurait pu s’avérer idyllique pour Jared et Amanda Lynch : des vacances en amoureux dans un endroit sublime, un lotissement des plus agréables au Mont Baker-Snoqualmie, dans l’État de Washington, et une chaleureuse communauté d’estivants.
Oui, tout s’annonçait parfait…
… jusqu’à l’apparition de cette lueur étrange dans le ciel. Une lueur incandescente, forte d’une aura fascinante.
C’est alors que tout bascule pour Jared et les autres. Soudain, surviennent des événements impensables, des événements plongeant cette paisible communauté dans la stupeur et le désarroi…
Oui, mais cette lueur n’est-elle pas là pour une bonne raison ?
N’y a-t-il pas, derrière sa lumière envoûtante, un incroyable message, une inestimable révélation ?

Mon avis

Comme vous pouvez l’imaginer si vous suivez mon blog 😀 , je n’ai pas aimé le roman…je déteste mais alors je déteste avoir la boule au ventre quand je lis. Oh c’est pas que j’aime particulièrement les romances ou les livres feel-good mais là, quand il y a de la tension à toutes les pages, ben ça le fait pas non plus !

Et je peux vous assurer qu’ici, Alexis nous plonge dans de la torture psychologie au côté de Jared. Limite on a l’impression de devenir aussi fou que lui. (Bon je sais j’suis déjà grandement atteinte mais quand même !! 😛 )

Alors bien que l’histoire ne m’ait pas plu, je peux vous garantir que les fans de thriller (bon perso je dirais même horreur 😀 ) psychologiques vont s’y retrouver. Alexis plonge le lecteur dans son univers avec facilité grâce à sa plume… c’est oppressant !!

Conclusion

Un roman dans le genre que je n’aime pas (mais bon après la lecture de Josh, je ne pouvais refuser le SP d’Alexis 😛 ) mais dont la plume plonge le lecteur dans l’angoisse progressivement et intensément. Quand à la pirouette finale dont je ne peux parler sous peine de spoil, c’est fort, très fort !! 😉

Bonne lecture !! 😉

Et encore une fois j’ai failli oublié de vous mettre le lien 😀 … le voilà 😉 : La Lueur

 


2 Commentaires

De silences et de doutes de Kandly Spense

Bonjour

Merci à Kandly pour ce service presse que j’ai eu le plaisir de lire… 2 fois. En effet, la 1ère fois mon cerveau n’était pas connecté à mes yeux et j’ai eu du mal à comprendre le roman 😛 .

41Ah1c7rMFL

4ème de couverture

Anthony Katon avait refait sa vie à Detroit, 10 ans après cette journée hors du temps qui l’avait obligé à quitter Paris, et son ami d’enfance, Édouard Pinet. Il avait accepté les règles du jeu, jusqu’à là, et n’imaginait pas qu’une simple confession intime pouvait, encore aujourd’hui, le ramener à la case départ.

Lire la suite


1 commentaire

Garance de Fabrice Gutierrez

Bonjour,

Merci à Fabrice Gutierrez de m’avoir offert son livre dédicacé lors du salon de Mazamet, mais aussi pour les petits mots en MP lorsque je cherchais du travail, cela m’a énormément touché. Merci aussi pour l’agréable moment de lecture que j’ai passé en compagnie de Garance, bien que des fois j’ai eu « froid dans le dos » 🙂

41la6h9K-2L._SX307_BO1,204,203,200_

4ème de couverture

Garance est une jeune femme bafouée que la schizophrénie ronge petit à petit. Lorsque la maladie prend le dessus, c’est la chose qui se manifeste. La chose place son hôte au cœur d’une intrigue policière et la pousse à supprimer ceux qui s’installent dans des dérives comportementales. Mathieu, un jeune enquêteur et Oscar, son acolyte photographe, se lancent alors à leurs trousses et flirtent avec les frontières du fantastique. La chose et Garance guident leurs poursuivants, au travers d’un jeu d’énigmes. Sur chaque scène de crime de mystérieux messages permettent d’identifier la ville des prochains délits. Le sud de la France devient alors le théâtre de nombreuses exactions que les limiers toulousains tentent d’arrêter. Tandis qu’ils éprouvent les plus grandes difficultés à traquer la Bête pour libérer la Belle, la providence se présente à eux. L’aide précieuse de Matéus, pionnier d’une nouvelle médecine, scientifique de renom et spécialiste de l’hypnose, croise un jour la route de Garance. Le professeur ne connait pas encore Mathieu et son ami, la chose ne va pas tarder à les réunir.

Lire la suite