Le cauchemar du président de Denis Ralet

Bonjour,

Je remercie (enfin je crois 😉 ) Denis Ralet pour ce service presse et pour sa patience ! Ça y est, je l’ai enfin lu ( vive les longs voyages en train ! )

Le-cauchemar-du-president

4ème de couverture

Chacun de nous peut agir aujourd’hui pour que cette histoire ne devienne pas la nôtre demain… – Né en 1963, Charles Chabrolles est élu Président de la République française en 2022. Une explosion nucléaire en Antarctique place les hommes politiques et les consommateurs devant leurs responsabilités. Le Président Chabrolles est confronté à des troubles climatiques, sécuritaires et économiques. En 2027, l’Elysée est brièvement pris d’assaut. Depuis sa retraite à Banon dans les Alpes de Haute-Provence, le Président observe la vie de ses contemporains de 2027 à 2046 : politique, éducation, transports, loisirs, violence, migrants … Sous sa plume alerte, parfois cynique ou désabusée, le Président Chabrolles décrit les dérives d’un monde en quête d’équilibre. Ses dernières paroles, en 2047, furent « Honte à ma génération ».

Mon avis

Une fiction ?? En êtes-vous sûrs ? 😀

A la fin de ma lecture, je voulais interroger l’auteur sur la véracité des infos concernant les événements décrits avant 2017. Au final, j’ai utilisé mon ami Google et …. il y a un véritable travail de recherche

de la part de l’auteur qui donne encore plus de « puissance », de réalisme  à ce roman.

Tout le monde le sait, les Français râlent après tout : leur président, le temps qu’il fait … et bien sûr, ce n’est jamais notre responsabilité mais toujours celle des autres 😉

Dans ce roman, Denis Ralet,imagine le monde suite à un attentat dans un pays dont on ignore tout ou presque : l’Antarctique !!

Résultat de recherche d'images pour "antarctique"

Entre crises écologiques, politiques, mais aussi terrorisme et autres problèmes que doit gérer le Président, l’auteur nous montre qu’un seul homme ne peut rien (Le président n’est pas seul à diriger le pays…on s’en rend bien compte ici 😉 ). Par contre si l’on regardait un peu plus loin que le présent, si nous étions solidaires alors, alors…

Un sujet d’actualité, des personnages communs (attention ce n’est pas péjoratif, même s’ils ont des positions sociales élevées, médiatiques, ils sont humains) et une plume agréable, parfois incisive … De bons ingrédients pour écrire un roman prenant qui en plus ouvre à la réflexion (et personnellement j’apprécie beaucoup 😉 )

Conclusion

Lorsque j’ai discuté avec Denis Ralet, il m’a dit qu’un journaliste définissait son roman comme « fiction-politique » … J’adhère totalement à cette définition et si le discours du Président (enfin plutôt celui de l’auteur) pouvait avoir un écho et faire ne serait-ce qu’un peu réagir chacun d’entre nous…

J’ai toujours du mal à parler de coup de cœur pour des romans qui poussent à la réflexion … et pourtant !!

Badge "Coup de coeur"

Bonne lecture !! ❤ 😉

PS : Pour lire d’autres avis ou vous procurer ce livre, c’est par ici