Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


Poster un commentaire

La clé du bonheur de Séverine Vialon

réalisme

Bonjour,

Et ça continue encore et encore ! C’est que le début d’accord ! D’accord ! (Francis Cabrel) 😉 . Une petite chanson pour vous dire qu’il vous reste encore quelques retours du prix des auteurs inconnus à lire 😀

41X3Clq0DVL

4ème de couverture

Le bonheur ? Qui est-il ? Comment le trouver ? Est-on sûr de l’avoir atteint ?
Virginie, jeune bibliothécaire, a pour seule passion de tenir compagnie aux vieilles dames de son village, six compagnonnes qu’elle rejoint tous les soirs.
Pourtant, une rencontre va perturber cet équilibre qu’elle croit être son bonheur.
Pourquoi l’oblige-t-on à remettre toute sa vie en question ?

Une histoire d’amour impossible due à un passé douloureux.
Un homme qui tient à sa tranquillité et qui ne veut plus entendre parler d’amour…
Une femme qui ne trouve le bonheur que dans le service à la personne, combattant la solitude des personnes âgées…
Une rencontre qui va provoquer des étincelles et entamer un combat pour la clé du bonheur.

Mon avis

Par où commencer ? Allez le seul point négatif de ce roman… Enfin négatif est un grand mot 😉 ! Disons que nous sommes dans la catégorie réalisme et qu’un homme comme Fred ne peut exister… Il faut arrêter de croire au prince charmant sensible et dévoué sinon on risque de tomber de haut Image associée

En dehors de ce petit détail, le roman de Séverine Vialon est tout simplement un concentré d’humanité, de tolérance et d’humour.

Je ne peux pas vraiment développer le thème, ni l’événement traumatisant que l’auteure aborde sans vous gâcher tout le plaisir de cette lecture…  Car même si la thématique du livre est dure, sa lecture en reste un « bonheur » car Séverine part du postulat que quoiqu’il arrive dans nos vies, si l’on est bien entourés alors on a la possibilité d’être heureux. La vie est un combat qui ne se mène pas seul.

À travers des personnages attachants, touchants, humains comme on aimerait en croiser plus souvent , l’auteure aborde un sujet traumatisant tout en douceur.

Le plus de ce roman : alors que l’atmosphère pourrait être pesante, chargée d’angoisse suite aux non-dits ou autres événements…Séverine glisse une petite touche d’humour qui permet d’apaiser la tension et c’est bon 😉 !

Conclusion

Un roman bien écrit, des personnages bien développés psychologiquement, une plume agréable. Alors certes le sujet est lourd mais le postulat de départ et l’humour de l’auteur permettent de faire de ce roman un livre plein d’espoir !

Pour vous le procurer, c’est par ici que ça se passe 😉

Publicités


Poster un commentaire

Calendrier des blogueurs : avril

Bonjour,

On se retrouve avec un peu de retard pour les calendriers des blogueurs. Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’univers de Xavier Declerck – Les chroniques de Stryk. Il vous fera découvrir les DC comics et des BD ainsi que tout son univers fantasy.

Allez je lui laisse la parole 😉

La p’tite histoire du blog

Création d’un premier blog sur Overblog en 2014 puis en 2015, migration sur Blogger où je chroniquerai le premier SP d’une auteure française et qui se développera jusque maintenant. A la suite de cette création, je créerai une page littéraire sur Facebook avec un compte Twitter.

Mais qui est-il ?

Chroniqueur littéraire de 26 ans vivant à Liège, en Belgique. Concernant la littérature, je n’aimais pas du tout lire au tout début mais un livre a fait le déclic, L’apprenti Epouvanteur de Joseph Delaney (ben ça marche pas pour tout le monde, Petit Diable est fan mais impossible de lui faire écrire 2 mots dessus 😦 ) et ce roman a fait que j’aie eu l’envie de continuer à lire et d’agrandir ma collection de livres.

Par la suite, je continuerai avec les comics et les bande-dessinées. J’ai eu la chance d’avoir un partenariat avec Le livre de Poche et mes partenariats actuels sont les maisons d’édition J’ai Lu et DC Comics. J’ai eu aussi la chance de chroniquer pour des auteurs, majoritairement, si pas toutes, féminines. Tout a commencé avec Sara Greem et XXX

2012_04

Allez c’est le moment des questions à la con 😀 !!! (mon préféré 😉 ! )

1. Vous préférez un héros détestable et une happy end, ou un héros attachant avec une fin
triste ?

Je préfère un héros attachant avec une fin triste

2. Écrire un roman avec Stephen King sur votre pire phobie ou écrire un livre de 600 pages sur
La différences des interprétations de la littérature classique d’hier à nos jours ?

Écrire un roman avec Stephen King sur ma pire phobie

3. Lire l’intégrale de Twilight 4 fois ou recopier l’Assomoir de Zola ?

Recopier l’Assomoir de Zola

4. Vivre dans un monde sans livres de science fiction ou sans livre romantique ?

Vivre dans un monde sans livres de SF

5. Si vous deviez être coincé dans l’univers d’un livre, lequel ?

Être coincé dans l’univers de la saga Sorceleur

6. Si vous pouviez réécrire la fin d’un livre ?

Aucun

7. Quand vous écrivez une chronique vous êtes devant ou derrière l’ordinateur ?

Devant l’ordinateur

8. De quel côté poser la tasse de thé ou de café pour être le plus à l’aise ?

Aucun côté, je n’aime ni le thé ni le café

9. Quand vous écrivez, plutôt tiret de la touche 6 ou tiret du pad numérique ?

Tiret du pad numérique

10. Quel est votre auteur préféré ?

Isaac Asimov

 

Pour le découvrir un peu plus 😉

Twitter : https://twitter.com/XavChronicles

Page littéraire : https://www.facebook.com/Le-monde-de-Stryx-1582648548684839/?ref=bookmarks

Blog : https://myliteraturemyworld.blogspot.be/


Poster un commentaire

Quand les hirondelles me reviennent de Yann Déjaury

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Et encore un roman du prix des auteurs inconnus, j’avance ! J’avance ! Bon il était temps vu que j’ai jusqu’à fin juillet pour le faire et qu’il m’en reste encore un paquet 😛

41jSZBbozhL

4ème de couverture

Après plusieurs heures d’errance, un homme prend conscience qu’il ignore tout de son passé. Qui est-il ? D’où vient-il ? Où va-t-il ? Autant de questions inquiétantes qui ne trouvent aucune réponse cohérente. Son seul exutoire est de continuer le chemin interminable droit devant, poussé par un formidable élan de survie.
La rencontre de Marguerite, aubergiste mystérieuse d’âge mûr et de PommePomme, jeune handicapée d’un village de campagne, l’aide à mieux accepter son amnésie.
Mais qui sont-elles vraiment ? Sont-elles prêtes à l’aider à retrouver sa vie d’avant ?
De rencontres en rebondissements, de joies en déceptions, la vérité finira par s’imposer comme une évidence…

Mon avis

Voilà une chronique que j’ai laissé mijoter quelques temps histoire de ne pas faire le bouledogue 😉 … je vous explique la situation !

L’auteur a une plume on ne peut plus agréable qui nous embarque dans son univers. Je me suis laissée bluffer pendant les 2/3 du roman en me demandant où l’auteur voulait m’emmener. L’histoire est bien ficelée, les personnages sont attachants en particulier Pomme-Pomme (un petit bout de bonne femme avec un sacré caractère, pleine de joie de vivre !  😀 )

Mais voilà sur le dernier tiers, au moment des réponses, des révélations, l’auteur m’a complètement perdue. En effet, il entre dans un univers auquel je n’adhère absolument pas… un mixe entre réalité et ésotérisme ! Mais je ne développe pas plus sur peine de spoiler le roman.

Conclusion

Une plume à découvrir, un auteur qui sait faire monter le suspens et qui emmène son lecteur exactement là où il le souhaite… malheureusement un thème auquel je n’adhère pas qui m’a fait décrocher.

Toutefois, pour les adeptes du genre, un auteur que je recommande vraiment. D’ailleurs pour vous procurer ce roman, c’est par ici !

Bonne lecture !! ❤

 


1 commentaire

Blue Belle de Océane Ghanem par Petite Pousse

Bonjour !

Comment allez-vous ?

Aujourd’hui je viens vous parler du livre Blue Belle d’Océane Ghanem, que j’ai pu récupérer en service presse suite au salon du livre de Toulouse L’imagina’livre

https://images-eu.ssl-images-amazon.com/images/I/51YgjdcyvKL.jpg

Résumé :

Un prince au tempérament rigide et conservateur. Une mystérieuse créature au passé trouble.
La lutte ancestrale du bien contre le mal…

Le destin pousse Blue, néphilim orpheline et marginalisée par les siens depuis toujours, à croiser le chemin de Lysander, Prince des Cieux, qui exècre son espèce. Alors que tout les oppose naît entre eux une irrésistible alchimie. Cette attirance/répulsion éveille en Blue des pouvoirs qu’elle désespérait de posséder et fait voler en éclats toutes les certitudes sur lesquelles Lysander a bâti son existence. Jusqu’à ce que la mort les rattrape.
Ils auront un prix terrible à payer.
Car le jour du jugement dernier est arrivé.

Mon avis :

J’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire dans les premiers chapitres pour deux raisons, la première étant totalement de ma faute.

Emprisonnée dans mes clichés, je suis partie du principe que Blue était l’ange et Lysander le néphilim (pardonnez-moi, je n’avais pas lu le résumé avant de me lancer dans ma lecture :s ) ce qui m’a dans les premières pages, perdue. Mais j’ai vite réalisé mon erreur et tout a tout de suite été beaucoup plus clair ! 😀

La deuxième chose qui m’a empêchée d’être complètement happée dès les premières lignes est que j’avais un peu l’impression de tourner en rond… les réactions de Lysander me tapaient un peu sur le système au début, bien que je les comprenne, le fait qu’il fasse le yo-yo plusieurs fois m’énervait un peu (faut dire que je ne suis pas très patiente :D). Celles de Blue aussi, je veux dire, Lysander la déteste pour ce qu’elle représente dont la séduction fait partie. Elle le sait car il le lui dit (pour faire rapide hein, je ne compte pas vous spoiler ne vous inquiétez pas) mais qu’est ce qu’elle fait ? Elle tente la carte de la séduction.

Mais, pour mon plus grand plaisir, l’action principale, si je puis dire, est arrivée. Et là, ça a commencé à devenir addictif.

L’univers est complexe, complet et l’auteure a réussi à le creuser pour lui donner une profondeur pas forcément atteinte dans d’autre livres. Très intéressant !

Le style est agréable, très juste. Les scènes sont parfaitement bien décrites, on arrive très bien à se les représenter, les scènes d’actions comme celles érotiques ou celles d’émotions. L’auteure maîtrise parfaitement tous les types de descriptions ce qui en fait un roman fluide à lire.

Je n’ai relevé aucune incohérence, ni aucune faute ce qui, si vous m’avez déjà lue, est assez rare ! Bravo à l’auteure et à sa maison d’éditions 😉

Les personnages, bien qu’un peu énervants par moments sont attachants et, qualité importante, possèdent leurs défauts ! Ils ne sont pas parfaits et bon dieu que c’est agréable. Bien que j’ai trouvé la capacité de Lysander à jouer le yoyo entre « elle m’attire » « elle me rebute » ainsi que celle de Blue à perdre sa confiance assez fatigante à la longue, ils sont attachants et surtout réalistes. Tous les personnages gravitant et s’articulant autour sont tout aussi creusés  ce qui est appréciable pour des personnages secondaires souvent délaissés.

Le suspens est parfaitement maîtrisé pour nous faire tourner les pages et le cliffhanger de la fin est impitoyable.

Conclusion :

Une histoire à découvrir, fan de fantasy ou non, qui nous emporte dans l’univers de Blue Belle, et dont on ne ressort qu’avec une envie : le tome 2 !

La chronique vous fait envie ? Pour vous le procurer, c’est par ici 😉

Sinon vous pouvez toujours découvrir la plume de l’auteure sur wattpad…pour ça c’est par là:  https://www.wattpad.com/user/OceaneGhanem

lectures-familliales-copie-copie

 


4 Commentaires

Ray Shepard : Amnésie de Morgane Rugraff

21686303_10155840743682376_8031479930967871012_n

Bonjour,

Bon j’avoue ne pas trop savoir où j’en suis de mes lectures dans cette catégorie du prix des auteurs inconnus…. heureusement que les chefs sont là 😛 ! Merci Virginie et Amélia 😉  ❤

51AajmJLaAL._SY346_

4ème de couverture

Si votre cœur est animé par la vengeance, que devient votre âme ?

Penngrad.
Un monde corrompu.
Celui dans lequel chaque habitant côtoie la seconde moitié de son âme : un spectre de fluide animal.
Cet univers, c’est celui de Ray Shepard, un alchimiste en quête de puissance, dont les pas sont guidés par la haine et la soif de vengeance.

Mon avis

Comme vous le savez… ou pas :D, nous devions sélectionner les livres en se basant sur la couverture, le résumé et les 10 premières pages.

Soyons honnête, rien que la couverture et la 4ème je kiffe !!! (et là j’entends ma Petite Pousse hurler :  » Comment tu parles maman ?? Résultat de recherche d'images pour "smiley j'hallucine"… j’vais pas te rappeler ton âge !! » :D. Passons 😉 ! Une autre chose que j’apprécie dans ce roman, c’est la carte de Penngrad en début de roman et les dessins en début de chapitre et de saisons… Je suis sûre qu’en version papier ça doit être magnifique !

Allez j’entre dans le vif du sujet 😉

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman, la nécessité de comprendre le lien entre les hommes et leurs âmes. De plus il y a pas mal de personnage et comme l’auteur se balade de l’un à l’autre, j’ai mis un temps pour repérer qui était qui… Mais bon, on va dire qu’une fois les 50 premières pages passées, ben c’est du bon !!! 😉

L’auteur prend son temps, elle tisse patiemment les liens et développe la psychologie des personnages au fil de l’histoire…

Ray est un personnage infecte et pourtant on s’y attache tellement on le sent torturé, alors quand arrive la fin du roman, on a juste envie de dire « Non!! » et d’aller voir l’auteur pour lire le tome 2 😛

L’auteur distille progressivement de la noirceur dans son univers. Plus on découvre l’environnement des personnages, leurs psychologie  plus le « mal » s’immisce dans l’univers jusqu’à l’extrême (ou presque 😉 ) mais je n’en dis pas plus sous peine de spoil… Je considère toutefois que Morgane Ruff a fait la pire chose qu’un auteur puisse faire à ses héros et par conséquent à son lecteur 😉 .

Ce travail autour des héros donne un roman plutôt lent dans l’ensemble malgré un final du genre explosif …. un 1er tome de fantasy quoi !! 😀

Conclusion

Malgré une mise en place difficile, Ray Shepard : Amnésie est un bon 1er tome qui donne envie de connaître la suite. Surtout que je suis curieuse de savoir comment l’auteur va faire évoluer son personnage principal au vu de son caractère et des gens qui s’intéressent à lui… Mystère !!! Je veux le tome 2 !!!! 😛

Sinon, pour vous le procurer c’est ici … et pour information le tome 2 est déjà sorti, donc vous pourrez le trouver …. et je vous rajoute la couverture histoire de vous faire baver 😉

Ray Shepard: Tome 2 - Hérésie par [Rugraff, Morgane]

Bonne lecture ! ❤

 

 


Poster un commentaire

Le carnaval des illusions de Jo Rouxinol

réalisme

Bonjour,

Propulsée par mes soins dans la catégorie Réalisme du prix des auteurs inconnus, c’est Le carnaval des illusions de Jo Rouxinol qui ouvre le bal… Je connaissais déjà la plume de l’auteur avec Le temps des étoiles, cela avait un côté rassurant 😉

51NwfjhAg5L._SY346_

4ème de couverture

Plongée dans l’agitation d’un établissement scolaire, Eva fait ses premières armes dans l’enseignement en tant que surveillante. Elle se concentre sur le quotidien, parfois brutal, pour s’extraire d’un passé douloureux et s’empêcher de partir à la dérive. Mais le souvenir de son immersion au cœur d’une favela brésilienne continue de l’obséder bien après son retour à Paris. Avant, après, ici, là-bas, la jeune Eva navigue à vue entre ses identités multiples et nous entraîne dans un monde foisonnant de vie, jusqu’à ce que l’envers du décor impose sa sombre réalité et balaie ses illusions.
Des bidonvilles cariocas aux banlieues françaises, elle affronte une violence sans frontières qui la mènera au bout de la quête d’elle-même.

Mon avis

J’aime toujours autant la plume de l’auteure que je trouve fluide, directe, sans fioritures mais avec la capacité de nous immerger dans son univers. Mais voilà autant je m’étais régalée avec Le temps des étoiles, autant j’ai l’impression d’être passée  à côté du Carnaval des illusions.

Je n’ai rien à reprocher de particulier à ce roman, l’auteur connaît extrêmement bien les univers dans lesquels elle nous plonge. Elle aborde des thèmes forts comme l’abus de pouvoir (sous plusieurs formes 😉 ) mais aussi et surtout la vie de tous les jours avec ses hauts et ses bas (enfin plus les bas que les hauts 😉 ) que ce soit dans les favelas brésiliennes ou l’établissement scolaire parisien.

Mais alors qu’est ce qui coince me direz vous ? …. L’héroïne Eva.

Sur les 3/4 du livre, elle représente le genre de personne qui m’insupporte prodigieusement … naïve dans sa relation amoureuse, elle se voile la face par rapport à ce qui l’entoure, aux événements, aux détails qu’elle perçoit et qui devraient la faire réagir (que ce soit au Brésil ou à Paris). Alors oui elle veut bien faire, elle veut s’en sortir mais j’ai passé quand même une bonne partie du temps à vouloir la secouer.

Remarquez on peut pas dire que ce soit négatif … si ? Noooon ! 😛

Faire réagir le lecteur est bien l’envie 1ère d’un auteur non ? Enfin surtout dans le réalisme. 😀

Mais bon, quand certains détails nous sont révélés… et même si ma perception de son comportement a changé sur les dernières pages, je n’ai pas eu le temps d’apprécier son caractère avant le mot « fin »…. et j’avoue que détester un personnage sur quasiment tout un roman, ça nuit au plaisir de l’histoire 😦

Conclusion

Un roman bien écrit qui parle du quotidien dans les lycées (et je peux vous dire que des élèves comme ceux qu’elle décrit j’en ai croisé quelques uns et des enseignants aussi 😦 ). En ce qui concerne les favelas au Brésil, je ne sais pas si Jo Rouxinol a fait des recherches ou si elle y est allée, mais c’est criant de vérité…. Si seulement il n’y avait pas Eva !!!! 😛

Pour vous procurer ce roman c’est ici !! 😉

Bonne lecture ! ❤

 

 

 

 


2 Commentaires

Calendrier des auteurs : Avril

Bonjour,

Avec pas mal de retard, je vous propose de découvrir Virginie Paquier… et son impressionnante bibliographie 😉 … je crois même qu’un autre roman est sorti depuis. Pour le savoir, je vous conseille d’aller faire un tour sur sa page facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100010169922419

2019_04 2

Bibliographie et commentaires 😉

LE DERNIER FACTEUR : « Premier livre lu de Virginie Paquier et une belle découverte ! Une idée de départ géniale , une écriture fluide, agréable, de belles rencontres, un léger suspense . Et en un tournemain, sans avoir l’air d’y toucher, un sujet de société grave et un avenir pas si éloigné que ça et dont nous voulons ou pas ??? » le 10 juillet 2017

LA JOLIE VIE DE MÉLANIE : « J’ai réitéré l’expérience avec la plume de virginie et j’en suis encore heureuse. J’aime le côté fluide de ses phrases par le fait qu’elles soient simples mais elles ont l’effet escompté. Encore un sujet profond décrit dans ce livre qui est le fait que certaines personnes vivent avec des différences et pourtant sont loin d’être malheureuses. Ses personnages sont une fois de plus tellement bien décrits qu’ils en deviennent presque humains. Je suis tombée sous le charme de cette auteure et je pense acheter ses autres romans. Je vous conseille fortement ce livre » Par Marine le 19 juillet 2017

MAUVAIS AMOUR : « Au départ, l’histoire paraît toute simple, d’autant que l’auteur ne se départit jamais d’un style très simple et facile à lire, mais au fur et à mesure du récit, le mystère s’épaissit considérablement et l’on suit avec de plus en plus de passion et de compassion la quête du héros, et, disons-le aussi, sa descente aux enfers. Virginie Paquier a réussi là un coup de maître : l’intrigue est vraiment bien ficelée et jusqu’à l’avant-dernière page, je ne me suis doutée de rien. Un mauvais amour, mais un très bon roman ! » Par Catherine le 3 novembre 2017

C’EST COMME CA, PAPA ! : « Comme toujours, je sais que je vais passer un moment de lecture agréable avec la plume fluide et addictive de l’auteure. Une fois entré dans l’histoire on ne peut plus fermer le livre. Suspense et rebondissements sont au rendez vous.
Nathan, dont les parents sont divorcés va fêter ses 16 ans cet été. Après avoir discuté avec son père récemment licencié, ils décident de passer les deux mois dans la maison familiale de vacances aux Sables d’Olonne. Avant de fonder une famille, son père était chanteur dans les bars et ensemble ils relèvent le défi de reconquérir la côte afin de réaliser son rêve de jeunesse.
Le père retrouve les lieux de son enfance et quelques amis dont les enfants inviteront Nathan à partager les sorties de la bande. Un certain rapprochement s’instaure entre père et fils ; les projets avancent jusqu’au jour où Fabien va faire une découverte qui va bouleverser cette nouvelle complicité. Le monde de Nathan s’effondre, lui qui ne demande juste qu’un peu de compréhension. Virginie Paquier traite en douceur un sujet grave et joue admirablement avec les sentiments et les ressentiments. » Par Sandrine le 8 septembre 2017

NŒUD DE VIPÈRES DANS L’HERBE VERTE :« Si je ne devais définir ce livre qu’en 2 mots, je dirais réalisme (surtout concernant la mentalité des villageois même si cela peut sembler caricatural à certains) et simplicité dans l’histoire et dans la plume. Ces 2 éléments font que l’auteure est proche de son lecteur et que l’immersion dans le récit est totale. Quant à Charlotte et Rafael … c’est ce que j’appelle le couple idéal ! Ils sont attentifs à l’autre, à l’écoute et ils prennent en considération les sentiments et la personnalité de chacun. Un véritable amour chargé de confiance et de respect.
Ce roman est une bouffée d’air, un retour aux sources 🙂 …. Oui c’est ça ! Une histoire à la Manon des sources de Pagnol ! PS : c’est plus 4,5/5 que 4 »  le 23 mai 2017
 

OFFRE LOGEMENT CONTRE MENUS SERVICES : « Ce récit relève de la fiction mais on a tellement envie d’y croire et hâte de lire la suite. Lu d’une traite! »  le 24 juillet 2017

DEUXIÈME ÉTAGE, RAYON HOMMES : « Ce roman m’a emportée dans un monde inconnu et pour cela je l’ai bien aimé. Bien mené, on se demande où on va avec la protagoniste même si on devine ce qu’elle recherche. On aime bien les personnages et on a envie de savoir ce qui va leur arriver. Un bon moment à passer Merci » Par Emmanuelle le 14 août 2017

L’ENVERS DES CORPS : « Une superbe aventure dans le futur que du bonheur. Cette vue sur le futur est tellement originale ce qui rend ce livre exceptionnel.  » Par Client Amazon le 1 juin 2017

Voilà ! Voilà pour les romans…en cliquant sur les titres, vous pourrez voir les 4ème de couverture sur Amazon 😀 … ça peut être sympa 😉

Allez hop ! On passe aux questions à la con 😉

Lire ou écrire il faut choisir ! Lequel des 2 est le plus indispensable ? 

Écrire. C’est un plaisir actif, immense. J’ai besoin d’être à l’initiative.

Marvel ou  DC Comics ? Je sais ça n’a rien à voir avec les romans mais c’est un moyen de sélection 😛 …Quoi  ? Comment ça j’ai dis que je ne faisais pas de sélection ? Ah ! Bon tant pis faut quand même répondre à la question.

Là, j’ai pas compris. Comics, pour moi, ce sont des dessins animés. Et Marvel, une société de prod avec les super héros comme Batman, qui sont aussi en comics. Bref, pas compris.

Le lait avant les céréales (au chocolat précisément) pour ou contre ?  … Là aussi c’est la sélection pour savoir si vous êtes aptes à répondre aux questions suivantes 😉

Je-ne-suis-pas-un-robot, je coche la case X

Les chroniqueurs sont souvent débordés….Comment vous les soudoyez? Oui, oui je confirme j’essaie de voir ce que je pourrais récupérer dès que je reprendrais des services presses 😀

Rien du tout. Je ne démarche pas.

Quel est votre chroniqueur préféré ? Allez profitez-en pour lui faire un p’tit coup de pub 😉

C’est Sandrine Mantin, bien sûr. C’est historique. Mais aussi Marine Petitepuce.

Sachant que vous ne vivez pas de vos écrits, que faire sa promo c’est galère, que la moitié de vos lecteurs (dont moi – Bonjour Dory !! ) oublie de mettre les commentaires sur Amazon pour vous permettre une meilleure visibilité….. Qu’est ce que cela vous apporte d’écrire ?

Mais j’en vis ! Spirituellement, bien sûr. Enchantée, Dory ! Ce n’est pas la moitié qui oublie les commentaires, c’est 90%.

D’ailleurs imaginez (il faut dire qu’on en est pas loin :D) que toutes promos soient interdites sur les réseaux…. pire, vous n’avez que la couverture et la 4ème pour trouver des lecteurs. Comment faites-vous ? Même les moyens les plus vils sont acceptés !!!

Je ne suis sur les réseaux que depuis deux ans. C’est tout simple, avant, je ne vendais pas !

Vous est-il déjà arrivé d’avoir recours à des méthodes plus ou moins douteuses pour trouver l’inspiration ? Un joint ? Un marabout ? Une partie de jambes en l’air (ça peut aider 😛 )?

Pas la peine de provoquer quoi que ce soit. Il y a assez de bizarreries dans la vie pour s’inspirer juste en observant.

 Allez pour finir une petite anecdote comique et/ou croustillante sur votre vie d’auteur 😉

J’avais passé une annonce sur Le bon coin pour chercher un journaliste pour parler de « Offre logement contre menus services », un roman qui aborde le thème du SM. J’ai reçu un appel d’un homme qui m’a dit être journaliste (et qui l’était vraiment, je pense), qu’il y avait un concours de romans dans son journal, et qu’il pouvait me faire gagner contre une petite « gâterie ».!

Bonne découverte !! 😉 ❤