Lectures familiales

Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage !


13 Commentaires

Ma bouquinerie (elle est pas à moi mais je l’adore soyons clairs :) ) : En forme de Graal

Bonjour,

Depuis quelques temps déjà, ceux qui me suivent sur facebook ont pu constater que je m’étais investie dans la bouquinerie d’une amie. Aujourd’hui, c’est ici que j’ai décidé d’en parler.

Le meilleur moyen pour moi de vous présenter cette boutique chaleureuse et la farouche volonté de sa propriétaire de faire tourner ce petit paradis des amoureux des livres, c’est de vous la présenter en images… je trouverais bien une ou deux bêtises à sortir en plus 😛

D’ailleurs j’vais commencer 😀 ! Dans l’ensemble, je trouve la ville de Castres plutôt moche (à part certains coins … mais pas beaucoup ! ). Par contre, la terrasse du salon de thé et la devanture de la bouquinerie … c’est sympa ! Et quand en plus, il y a le sourire de la bouquiniste. Il n’y a pas de raison de ne pas vouloir entrer (ah si, elle est devant la porte 😀 )

19441507_1697818706925378_316498705_n

Quand vous avez enfin pu passer la porte … oui ! oui ! malheureusement certains restent bloqués devant à cause des créations qu’elle met en vitrine ! Quoi ? Vous voulez voir ? Bon c’est bien parce que c’est vous 😉

Faut pas lui dire mais j’ai piqué les images sur sa page —-> ici pour en voir plus !

Je disais donc, une fois entrer vous pouvez chiner dans un large choix de livres, demander des conseils à la bouquiniste et même boire un café ou une boisson fraîche vu la chaleur actuelle 😉 (locale – faut que je le précise sinon je crois que Kty me sort direct de la bouquinerie la prochaine fois 😀 ) avec elle pour discuter littérature. Et si vous voyez « une quiche » assise sur la marche…il y a de fortes chances que ce soit moi 😛

Et là, je vous entends déjà me dire que oui cette bouquinerie à l’air sympathique et chaleureuse mais que finalement elle n’est pas si différente des autres. Et vous auriez tort !

Tout comme je peux le faire avec mon blog, elle a décidé de mettre les nouveaux auteurs (ceux qui s’auto-éditent, ou ceux qui sont dans de petites ME) en avant.

Pour commencer, voir si cette initiative attirait du monde, je lui ai prêté les livres que j’avais. Enfin ce que j’avais eu le temps de lire et chroniquer.

Et puis, nous avons aussi nos auteurs locaux 😉

Et puis qui sait ? Si les clients affluent … elle pourra peut-être m’engager 😀 !

Bonne lecture ! ❤

Pour retrouver une bonne partie de ce que propose Kty, il vous suffit de suivre le lien 😉 https://www.facebook.com/enformedegraal/ et vous pouvez aussi la suivre sur son blog https://lespartagesdelabouquiniste.wordpress.com/

 

 


7 Commentaires

Je vous parle d’un temps par La Pieuvre (collectif d’auteurs)

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle d’un recueil de nouvelles un peu particulier… mais avant je voulais remercier Franck Driancourt, un des auteurs, d’avoir pensé à moi pour la chronique.

Pourquoi ce service presse me touche particulièrement ? Pour 2 raisons :

  • La première et la plus égoïste est que j’ai découvert de nouvelles plumes
  • La deuxième est que ce recueil a été écrit pour soutenir l’Association des Lauréates de la Fondation ELLE, qui œuvre pour l’émancipation des femmes dans le monde (d’ailleurs si vous voulez découvrir un peu plus leur travail, c’est ici http://www.ellefondation.org/la-fondation/nos-actus)

 

519kVxLuekL._SX195_

4ème de couverture

La nostalgie, littéralement le retour (nóstos) de la douleur (álgos), désigne tour à tour le sentiment de regret que l’on éprouve à l’égard d’un monde qu’on a quitté. Un monde qui peut être un pays, une époque ou encore une sensation dont on déplore la disparition.

Quiconque a goûté le bonheur, ne fût-ce que du bout des lèvres, est susceptible de ressentir une forme de nostalgie, avec sa propre saveur, son propre parfum, sa propre identité.

Le présent recueil compte douze nouvelles porteuses de douze fenêtres ouvertes sur les douze mondes de douze auteurs.
Et si les fenêtres sont bien ouvertes, c’est pour laisser au lecteur le loisir de les enjamber et, de prendre du plaisir avant d’en être privé, lorsque la dernière page sera tournée. Alors vivra-t-il à son tour une forme inédite de nostalgie.

Mon avis

Solenne Hernandez Rose et Garance

Une des nouvelles qui m’a le plus touchée…. le recueil commence vraiment fort ! C’est une histoire de transmission, de respect, d’amour. A la fin de cette nouvelle, je suis sortie dans mon jardin admirer les différences de verts qui existent dans les feuilles d’un arbre. Il n’y a pas de raison que seuls les « vieux bougons » et les petites filles soient capables de voir la beauté des couleurs qui nous entourent !

Elsa Chapelier  La maison d’Eugénie

En tant que mère, on ne peut que réagir à cette nouvelle emprunte de regrets et de remords … que ne ferait-on pas pour ses enfants ? Même si cela nous coûte arrive un moment où nous n’avons pas le choix et là on regrette de ne pas avoir agit plus tôt ! Une fois la décision prise, on a besoin d’être rassuré pour avancer. C’est tout ça que nous raconte cette nouvelle. Seul bémol la chute est attendue et sans réelle surprise (mais peut-être est-ce parce que je lis beaucoup 😉 )

Victor Boissel Un portrait d’Ariane

Un petit régal pour les adeptes de mythologie (ce qui est mon cas 😛 ). Je dois reconnaître que je ne sais pas trop comment vous présenter cette nouvelle tellement elle foisonne d’éléments. L’auteur y parle donc de mythologie mais aussi des subtilités de la langue française … tout cela avec fluidité. Le lecteur se laisse prendre par une certaine « gaieté » de la plume jusqu’à la fin moins légère.

Laura D. Dernière Danse

La vieillesse souvent empli de la nostalgie du temps passé, surtout quand on a eu la chance d’avoir une vie bien remplie. Cette nouvelle est juste une histoire de vie avec simplicité et émotion !

Jérôme Dumont Un océan entre nous

De cette nouvelle je voudrais vous raconter la fin, mais ce n’est pas possible et c’est très frustrant. En tout cas, sur ce coup je m’y attendais pas du tout. Pourtant j’étais prise par l’histoire de se couple qui se sépare et se retrouve. Ils regrettent leur relation d’avant et pourtant ils sont incapables de se le dire.

Frédéric Meurin Ça commençait si bien

La nouvelle frustrante par excellence, celle qui ne se suffit pas à elle-même, qu’on aimerait voir plus développée. L’histoire a un début et une fin sans problème, mais les personnages… ben on a envie de les connaître plus, de savoir ce qui se cache derrière leur personnalité. Alors Mr Frédéric Meurin si vous me lisez, est-il possible de connaître un peu mieux l’histoire de Yves et Lucie ??? 😛

Nina Frey : Génération zéro

Une nouvelle dans la lignée des lectures jeunes ados. Peut-on vivre sans rien connaître de son passé ? Sans rien ressentir ? Où une autorité supérieure se sert de vous simplement comme une machine et efface toute trace d’émotion ? Comment aimez dans ses conditions ? Si vous avez aimé Le Passeur de Loïs Lowry, cette nouvelle en a un petit goût, très agréable.

Albine Tangre La nostalgie d’Ava

J’ai eu un peu de mal avec cette nouvelle qui commence un peu comme un rapport de police puis qui se poursuit par des souvenirs réels ou imaginaires de Ava. Même si la plume est agréable je ne crois pas avoir tout compris 😦 et du coup, elle m’a beaucoup moins emportée émotionnellement que d’autres.

Franck Driancourt Petite Mort

Que dire de cette nouvelle qui aborde le deuil… Comment vivre lorsqu’on a perdu la personne que l’on chéri de manière brutale ? Tout en douceur Franck Driancourt nous prends la main et nous emmène en tant qu’observateurs privilégiés au cœur de cette relation. L’amour tel que décrit dans cette nouvelle, c’est juste beau car entier, sans demi-mesure.

 James Osmont  Le mot

On retrouve l’univers et la plume de James Osmont dans cette nouvelle. Même si j’apprécie sa manière d’écrire, j’ai toujours un du mal à rentrer dans son univers et sur une nouvelle ben… c’est un peu problématique. Une nouvelle qui devrait toutefois plaire à ses lecteurs.

C’est impressionnant dans quel état on peut se mettre pour trouver LE mot parfait pour définir ce que l’on ressent !

R. Eve Fuite en avant

Une nouvelle pour les adeptes de bit-lit (enfin je crois 😛 ), avec de l’action et de l’intensité mais moins d’émotions que les précédentes. Attention ce n’est pas un reproche, ça permet de souffler un peu 😉 !

Nolwenn Renard Souviens-toi, hier

C’est la dernière nouvelle du recueil et elle « frappe »fort, j’ai fini le recueil avec un nœud au ventre. C’est un cri, une parole forte pour décrire une union malsaine… c’est finalement la meilleure raison d’acheter ce recueil, pour ne pas en arriver là, pour ne pas dépendre de …

Conclusion

12 auteurs à découvrir ou à retrouver, 12 nouvelles sur les thèmes de la Nostalgie et de la Femme (car oui, elle est le cœur de tous les récits, elle est faible ou forte, résignée, amoureuse, mère ou enfant … ) et une bonne action !!

D’ailleurs pour l’acheter, c’est

Bonne lecture !! ❤ 🙂

Résultat de recherche d'images pour "bonne action citation"

 

 

 

 


9 Commentaires

Le mal tient toujours ses promesses d’Anthony Signol

Bonjour,

Voilà enfin le tant attendu retour sur « Le mal tient toujours ses promesses » d’Anthony Signol, récupéré au salon du livre de Tulle. Ma fille en a lu la moitié sur le salon, et la fin dans la voiture (bah, oui, on s’est paumées, ça arrive à tout le monde 😀 ). Ce qui nous amène donc à une chronique à 4 mains 🙂

index

4ème de couverture :

Humiliation :

Lorsqu’Alphonse, salarié dans une petite agence de communication, prend son poste ce lundi matin, il sait que c’est la dernière fois. Car aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, Alphonse veut régler ses comptes avec ses collègues. Pour leur mépris. Pour les moqueries sur son physique ingrat. Mais aussi pour ce qu’ils ignorent de son enfance tourmentée, aux séquelles douloureuses. Méticuleusement, il va les endormir, un par un. À leur réveil, l’humiliation collective pourra alors commencer.

Fascination :

Christine, séduisante quadragénaire, clôture un dîner d’affaires dans un grand hôtel de Londres. En quittant la table, elle accepte la coupe offerte par un bel inconnu. Quelques secondes plus tard, le monde vacille et elle perd connaissance. Lorsqu’elle revient à elle, ce qu’elle découvre du lieu féerique où elle est enfermée la laisse sans voix. Tout n’est que luxe et démesure. Des domestiques la traitent comme une véritable déesse. Quant à sa rencontre avec le maître des lieux, le mystérieux Fushimoto, elle est pour bientôt

Notre avis :

Humiliation :

C’est gore. (pour moi en tout cas :D) En fait, ce qui est assez impressionnant c’est la tension qui monte, qui monte, qui monte. Il est vraiment impossible de lâcher le bouquin tellement on veux savoir, comprendre quelles sont les prochaines tortures inventées par Alphonse, et ce qui le pousse à tout cela. J’en suis ressortie assez déboussolée, la chute est vraiment incroyable et surprenante. J’avais un goût amer dans la bouche, elle m’a vraiment marquée… Et j’ai beaucoup aimé 😀

C’est sensible en fait les ados 😛 !D’ailleurs, après lecture ma fille m’a un peu (beaucoup) mis la pression pour que je le lise… vite !

Aucune fioriture dans la plume d’Anthony, c’est simple, clair et direct …. mais ça vous fait monter la tension autant que la peur des « prisonniers ». Je ne sais pas où l’auteur à trouver ses idées de tortures mais il a une sacrée imagination … macabre !! Comme ma Petite Pousse, je ne m’attendais pas du tout à la fin Image associée.

Cette nouvelle est un petit bijou horrifique ! 😉

Fascination :

J’ai eu un peu plus de mal avec cette seconde nouvelle… En effet, c’est surtout de la description d’un luxe assez difficile à imaginer tellement il est… luxueux qui occupe la moitié, voir les trois/quarts du roman. L’action et le suspens arrivent véritablement à la fin de la nouvelle. Le « tour de magie » est tout de même rondement mené car on trouve, à nouveau, une chute surprenante. On trouve deux chutes, l’une entrainant l’autre, et c’est très très bien trouvé.

Après autant de réalisme dans la première nouvelle, j’ai eu un peu de mal aussi avec celle-là qui entre plus dans le domaine du fantastique. Le changement de registre est plutôt perturbant.

Voili, voilou… rien à ajouter à l’avis de ma grande !

Le mal tient toujours ses promesses est le 3ème livres d’Anthony Signol (d’ailleurs c’est parce que ma Petite Pousse avait adoré les 2 autres que celui-ci a été incontournable lors de Rencontres d’encre à Tulles). C’est avec la chronique de L’aube des fous qu’elle avait ouvert son blog 😉 . Vous pouvez aussi trouver mon avis sur ce recueil de nouvelles ainsi que sur Misérabilis ici (par contre, il faudra être compréhensif sur la mise en page, c’était mes débuts 😛 )

Conclusion

On va continuer à le suivre 😉 ! Et c’est une plume à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas encore !

Pour les trouver, c’est par ici ou et pour découvrir l’auteur, suivez la —> https://www.facebook.com/signol.anthony/

Bonne lecture !! ❤ 🙂

 


11 Commentaires

Arrivages !! :D

Bonjour,

Je viens de finir une bêta-lecture et à l’approche de la fête des pères, ma grande n’est pas disponible pour faire notre chronique à 4 mains. Du coup, je vous dévoile les derniers arrivés dans ma bibliothèque papier 😉

Pour Petit Diable, qui nous a ramené plusieurs 20/20 il y a déjà quelques semaines. Avant de découvrir L’épouvanteur, il avait beaucoup aimé le 1er tome de cette trilogie et voulait tous les lire avant de vous en parler ! Il ne reste plus qu’à attendre… Patience 😛 !

19369567_1691735804200335_1180459360_n

Pour la Petite Pousse …. pour LE 20/20 de l’année (en même temps en 2nd c’est beaucoup moins facile à obtenir 😉 ) . A peine acheté que déjà lu !! Un livre = 2h de lecture !

19244397_1691735824200333_463713429_n

Comme vous l’avez remarqué ici ou sur les réseaux sociaux, je suis une grande bavarde … et quand je commence à discuter avec ma bouquiniste (En Forme de Graal ) , elle ne trouve rien de mieux que de faire entrer une quantité « industrielle » de livres de Eric-Emmanuel Schmitt 😀 !

19244152_1691735847533664_253829184_n

Dans ma petite ville, nous n’avons pas les grandes enseignes, alors quand j’ai l’occasion de mettre les pieds dans un Cultura, difficile de ressortir sans rien… mais j’ai été très raisonnable, je n’ai acheté qu’un livre, le 2ème était offert 🙂

19389485_1691735754200340_628134712_n

Dur de résister à un titre et une 4ème de couverture qui vous font rire dans le magasin. Non mais sérieux La ménopause des fées, fallait le faire

Résultat de recherche d'images pour "mdr"

Après le passage en magasin, une rencontre avec un autre accro aux livres … et un swap!

19357591_1691735784200337_1788386791_n

Et pour compléter … les joies d’ouvrir sa boîte aux lettres !! Merci de tout ❤ aux auteurs autos-édités qui m’envoient leurs « bébés »

J’espère ne pas en avoir oublié !!! 😉

Alors lesquels avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Bonne lecture !! ❤


1 commentaire

Calendrier des blogueurs : Juin

Bonjour ,

Désolée pour le retard, mais à faire tous mes articles au dernier moment des fois il y a des loupés 😀 ! Vous allez me dire que je n’ai qu’à les programmer , et vous n’auriez pas tort mais… c’est pas moi alors j’assume ! 😛

Bon j’arrête de blablater et  je laisse la place à Émilie 🙂 !

Alors, alors qui se cache derrière cette chroniqueuse ?

Bonjour,

 Je m’appelle Émilie (c’était facile à deviner 😉 – désolée j’ai un peu la c……e ce matin 😛 -), j’ai 31 ans. Je suis assistante maternelle. Passionnée de lecture depuis petite, j’adore partager mes lectures, donner mon avis, échanger avec les autres. Faire découvrir des livres aux enfants que je garde aussi.

2012_06.jpg

Émilie DéLivres (j’aime beaucoup le jeu de mots ❤ )

J’ai eu envie de créer ma page  pour  partager, échanger , découvrir aussi.
J’écris sur toutes sortes de livres : thrillers, polars, histoire d’amour, secret de famille, livres pour enfants, livres d’activités,…
Le partage est vraiment le mot clé pour définir Émilie car en plus de sa page, elle participe au blog Collectif Polar .
Et bien sûr elle est une des 3 administratices du groupe Nous, les livroxicomanes … Encore un endroit pour partager ses lectures !
Bonne découverte ! ❤


2 Commentaires

Ma maman à moi de Laureen Mathure et Constance Garrido , illustrée par Florence Jacquet – Artsflorence

Bonjour,

Aujourd’hui je vous parle d’une histoire un peu différente, celle d’une petite fille dont la maman est malade. Je remercie Florence Jacquet de m’avoir contacté, elle ne sait pas à quel point elle a « tapé » juste !

Le handicap est cause nationale et sujet universel de société.

ma-Une_1.jpg

Ma maman à moi est un livre qui traite, pour la première fois, du handicap d’une maman vu par son enfant, tout simplement …

Constance GARRIDO Constance est une petite fille de 7 ans, dont la maman, Laureen MATHURE,
est handicapée. Elle adore écrire et inventer des chansons et des petites histoires. Avec sa maman,
elles ont décidé d’écrire ensemble un livre qui parlerait de leur histoire.

Nos avis

J’ai lu ce petit livre en premier, émue par les mots simples et les magnifiques illustrations. Un véritable lien mère/fille ressort de cette histoire.

C’est aussi un message écrite par une enfant, pour les enfants… Elle leur parle de la différence, de la maladie, de ses peurs mais aussi de l’ouverture d’esprit et de cœur qui en découle.

Sans entrer dans les détails de ma vie personnelle, je vous dis que cette petite fille a les mots justes.

Quand aux illustrations je suis tout simplement fan de l’équilibre trouvé entre l’enfant et l’adulte … ce n’est pas forcément très clair mais je ne trouve pas meilleure explication.

Petite Pousse (15 ans)

C’est une très jolie histoire, très touchante.Elle a les bons mots pour parler aux enfants, c’est simple.

Une citation que j’ai repris dans mon carnet car je la trouve très belle :

Ma maman est unique, comme toutes les mamans.
Mais elle a en plus tout ce qu’elle a en moins.

Les illustrations sont magnifiques. ❤

Petit Diable (12 ans )

Au début de sa lecture, je ne lui avait donné aucune information. Il a trouvé le texte très enfantin. Mais lorsqu’il a appris l’âge de la petite fille qui « parlait », il a trouvé l’histoire belle et qu’elle parle bien aux enfants.

Par contre, contrairement à ma fille ou moi, il est pas fan des illustrations … trop fille ??

Le texte est écrit en français et traduit en anglais … Petit Diable adore, il m’a même demandé de l’installer sur son ordinateur pour pouvoir travailler. 😀

Conclusion

Un livre à mettre dans les mains de nos enfants pour leur permettre un peu d’ouvrir les yeux sur le handicap et de regarder la différence autrement !

Pour découvrir l’illustratrice c’est là : https://www.artsflorence.fr/

Et pour acheter le livre c’est

Bonne lecture ! ❤ 😉

 

 


4 Commentaires

Nouvelle ligne : Papa en 9 mois et 17 heures de Jean-Marc Dopffer

Bonjour,

A l’approche de la fête des pères, quoi de mieux que de vous parler d’un livre relatant l’expérience d’un papa ? …. Bon si mon homme y avait jeté un coup d’œil et  donné son avis, ça aurait été le top mais …. j’ai oublié de lui demander 😛 (peut-être plus tard 😉 ) !

511leWxIBFL

 

4ème de couverture

Se transformer en papa, quel bouleversement !

Ce livre, issu de l’expérience vécue par l’auteur, s’adresse aux papas en devenir… tout autant qu’à ceux ayant déjà accompli ce voyage tumultueux qu’est la transmission de la vie.

Léger, teinté d’humour et saupoudré de dérision, le récit aborde les différents thèmes soulevés tout au long des neuf mois de la grossesse. Le choix du prénom du bébé, le développement du fœtus, les maux de la grossesse, le choix de la chambre et de la poussette ; en passant par les angoisses liées à la paternité et à la préparation au moment si particulier qu’est l’accouchement.

Neuf mois ne sont certes pas de trop pour métamorphoser un homme en parent…
Parce que les papas aussi doivent se préparer à l’arrivée d’un enfant.

Devenir père est une aventure extraordinaire et riche en émotions. Le témoignage de Jean-Marc Dopffer a pour objectif d’apporter aux futurs papas un éclairage décontracté et décalé sur les aléas de cette aventure qu’est la transmission de la vie.

Mon avis

Les hommes parlent-ils entre-eux de la manière dont ils appréhendent la grossesse de leur femme et la naissance de leur enfant (surtout le 1er) ?

Le mien ne l’a jamais vraiment fait (enfin, pas dans mes souvenirs) , Jean-Marc Dopffer lui a décidé d’en parler… Pourquoi ? Peut-être pour rassurer les nouveaux pères, les préparer aux joies, peurs et questions auxquelles ils vont être confronté ? Cela permet aussi de moins se sentir seul …. enfin je suppose 😀 !

Dans tous les cas, même si je ne suis pas père Image associée, j’ai souri lors de ma lecture en imaginant de nombreux pères à la maternité entrain de  réagir comme lui 😉 ! Heureusement que les sages-femmes sont habituées ! Je me suis aussi agacée contre les médecins … l’empathie devrait être enseigné en fac de médecine ! Je sais, je sais, tous ne sont pas comme ça, mais le leur m’a particulièrement énervé !

Ma seule déception est que, même si j’ai un père à la maison, il m’a été impossible (en dehors de l’histoire de la recherche des prénoms) de faire la moindre comparaison 😦 ! Mais bon, comme c’est personnelle (non, et non je ne vous raconterais pas l’histoire de ma Petite Pousse 😀 ) , cela ne devrait en aucun cas influencer votre lecture 🙂 !

 

Conclusion

Un livre à offrir aux futurs papa … plutôt que de leur mettre le test de grossesse sous le nez 😛 ! Vous pouvez l’offrir aussi à ceux qui sont déjà Papa et dont les 9 mois d’attente ce sont passés dans des conditions « normales » histoire de se sentir moins seul 😉 !

Bonne lecture ! ❤

Alors pour l’offrir aux papas, c’est par … et s’il aime pas lire, rassurez le c’est pas très long 😀