Les dix-sept marches de Pascal Ninot

Bonjour,

Je prends un peu de temps pour vous faire un retour de lecture…mon retard s’accumule 😀

Pascal Ninot m’a envoyé ce livre, ce journal…non, plutôt cette lettre ouverte alors que je m’intéressait à son roman Némésis que mes moyens financiers et l’approche de Noël ne me permettent pas encore d’acheter 😦

51iQFdrTVML._AC_US218_Désolée la photo de couverture n’est pas bonne mais je n’ai pas trouvé mieux ou alors c’est mon PC qui a un problème 😛

4ème de couverture

 » Une marche est souvent le symbole d’une épreuve à franchir, pour arriver à un but.
J’en ai dégringolées Dix-Sept, et ma vie a basculé.
Vous allez la suivre avec moi, qui ?
La « Chose », elle est là.
Pendant que vous regardez ce livre, elle avance et gagne du terrain.
Jusqu’où ira-t-elle ?
Elle va m’emmener dans le noir profond des abysses et me faire connaître les hauteurs incommensurables de la vie. »

Mon avis

Il est compliqué de donner son avis sur un livre qui parle de « l’intimité » de son auteur … il faut savoir trouver les mots car c’est évidemment encore plus personnel qu’un roman.

J’ai apprécié la technique de la lettre ouverte dans laquelle l’auteur s’adresse directement à son lecteur, comme s’ils étaient assis dans un café et que chacun racontait sa vie.

J’ai été émue lorsque Pascal nous parle de ses filles, de leurs ressentis mais aussi et surtout de leurs forces et de leurs retrouvailles tout en pudeur.

Par contre il m’a perdu lorsqu’il s’est installé sur l’île des gens qui, face aux événements ont appris à vivre au présent, à profiter des petits bonheurs.

Malheureusement je ne saurais expliquer pourquoi cette image, cette conception du monde m’a « ennuyé » . C’est une belle chose de rêver le meilleur mais … je crois que le fait de partir d’une réalité « dure » pour finir dans un monde « chimérique » m’a dérangé.

À moins que ce soit mon côté « pessimiste » qui me fait penser qu’il faut arrêter de rêver et que même si on arrive à profiter de ce que la vie nous offre, il y aura toujours un moment ou un autre quelque chose qui nous tombera sur le coin de la figure !!

Conclusion

Une lettre ouverte qui m’a émue dans sa dure réalité de l’emprise de la « Chose » mais aussi dans sa beauté des relations familiales. Mais qui m’a perdu en tant que lectrice lorsque l’auteur passe de l’autre côté de la ligne et nous parle d’un monde « parfait » !!

Bonne lecture !! 😉

Pour acheter ce roman, cette lettre, c’est par 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s